Les 3 produits d'épargne préférés des Français

Marie Caillet - publié le 27/08/2020 à 10:00

15 % : c'est le taux d'épargne que les Français accumulent chaque année en moyenne. Plus cigales que fourmis ? Certainement, puisqu'ils sont les plus grands épargnants avec les Suédois et les Allemands. Pourtant, les produits d'épargne favorisés ne sont pas toujours les plus avantageux. On vous explique pourquoi !

La médaille d'or des produits d'épargne : le Livret A

C'est le grand chouchou des Français : ils sont 55 millions à en posséder un. Il fait partie des livrets d'épargne défiscalisés. Cela signifie que les sommes déposées sur ce livret ne sont pas soumises à l'impôt. Une bonne façon de se créer un fonds d'urgence sûr.

Le Livret A est le favori des Français pour plusieurs raisons :

  • Il est flexible : on peut y verser de l'argent quand on veut. La seule contrainte est qu'on ne peut posséder qu'un Livret A par personne.
  • Son plafond est élevé (22 950 €) et son seuil minimum est de 0 €. On peut donc y puiser sans restriction en période de vache maigre, à condition bien sûr de ne pas passer dans les négatifs.
  • Il génère des intérêts. Ceux-ci sont faibles (0,50 %), mais cela reste plus intéressant que de tout laisser sur un compte courant.

La médaille d'argent des produits d'épargne : l'assurance-vie

45 % des Français ont une assurance-vie, un nombre en constante hausse. Jusque-là assez mal connue du grand public, l'assurance-vie marque des points grâce à la loi Pacte (2019), qui facilite le transfert de l'assurance-vie vers un PER ou l'assurance-vie d'une même compagnie. Elle a aussi d'autres atouts dans son sac :

  • Elle est très souple. Il est possible de moduler son assurance-vie, en choisissant de mettre son argent sur des fonds en euro (placement sécurisé) ou des unités de compte (support d'investissement).
  • Elle a un taux d'intérêt plus élevé que le Livret A : 1,10 % en 2020 en moyenne.
  • On peut programmer le type de versement : mensuel, unique ou périodique.
  • L'épargne n'est pas bloquée : on peut retirer de l'argent quand on veut (mais il est conseillé d'attendre 8 ans pour optimiser la fiscalité).

La médaille de bronze des produits d'épargne : le PEL (Plan d'Épargne Logement)

Un produit d'épargne en perte de vitesse. La raison ? Sa fiscalité. Avant 2016, son taux était de 2,5 %, soit un rendement très intéressant par rapport à la moyenne des Livrets A et des assurances-vie. Cependant, tout PEL ouvert après août 2016 a vu son taux annuel dégringoler à 1 % seulement.

Le PEL est aussi moins privilégié à cause de son fonctionnement :

  • C'est un produit d'épargne bloqué. Autrement dit, toute somme déposée sur un PEL est indisponible avant 4 ans. Pour la récupérer, le seul moyen est de casser son PEL.
  • Il y a un virement obligatoire. Celui-ci peut être mensuel (45 €) ou annuel (540 €). C'est donc une contrainte qui peut freiner lorsqu'on a des revenus modestes : on prend cet engagement pour 4 ans minimum.

Trois produits d'épargne, trois stratégies différentes. Pour faire fructifier vos euros, pourquoi ne pas jouer sur ces 3 tableaux ? Sans oublier un outsider plein de promesses : le PEA !

Tous les guides epargne
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.