Les grandes vérités à connaître sur l'épargne

Marie Caillet - publié le 26/01/2021 à 15:00

En finances personnelles, la parole est d'or. On vous dit vos 4 vérités sur l'épargne, à connaître pour épargner intelligemment et efficacement !

1. Plus on épargne tôt, plus c'est facile

Bien sûr, il n'est jamais trop tard pour commencer à épargner. Mais lorsqu'on en a la possibilité, épargner même un peu dès le début de ses études peut faciliter la vie future :

  • On prend dès le départ de bonnes habitudes financières qui deviendront des automatismes.
  • Quand on épargne tôt, il est plus facile de se priver de certaines choses. Il est prouvé que l'évolution des revenus amène à l'évolution du train de vie, parfois sans qu'on s'en rende compte : il est plus difficile de revenir en arrière quand on a acquis certaines habitudes.
  • Il est évidemment plus facile d'épargner quand on n'a pas de crédit sur le dos.
  • Épargner tôt, c'est aussi se donner de meilleures conditions de vie futures : on a plus de moyens, donc plus de choix.

2. Il n'y a pas un seul type d'épargne

L'épargne de précaution, c'est la base : elle a pour objectif de vous aider à pallier aux imprévus (réparation de voiture, accident, caution de loyer...). Mais pour se constituer une épargne pérenne, il y a une règle bien connue : ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier.

Une fois que vous avez une épargne de précaution suffisante (6 mois de salaire, selon la recommandation classique), il faut prendre le pli d'alimenter plusieurs types d'épargne :

  • L'épargne de projet (voyage, achat immobilier)
  • L'investissement (plus contraignant, mais aussi plus lucratif sur le long terme)
  • La retraite (PER)
  • L'épargne pour les enfants...

En général, on distingue l'épargne (mettre de l'argent de côté) et l'investissement (utiliser une somme d'argent dans l'optique de booster ses dividendes). Deux choix qui ont leur avantages et leurs inconvénients :

  • L'épargne permet de sécuriser son argent, et d'y accéder rapidement en cas d'urgence (livret A, par exemple). En revanche, elle ne rapporte rien (0,5 % d'intérêt sur un livret bancaire, ce qui correspond au taux d'inflation moyen en France en 2020).
  • L'investissement est moins souple : on place son argent pendant 8 ans (pour une assurance-vie) ou plus, et les taux sont variables, d'où risque de perte. En revanche, sur plusieurs années, cette stratégie est beaucoup plus intéressante de par son taux d'intérêt.

Ces deux stratégies ont le gros avantage d'être complémentaires : diversifier son épargne grâce à l'investissement, c'est aussi réussir à voir dans un horizon de 5 ans, 10 ans... et l'investissement s'y prête mieux. L'épargne classique, elle, sera indispensable pour pallier aux frais imprévus ou s'offrir des voyages et des loisirs.

3. Les petits ruisseaux font les grandes rivières

Cette vérité découle des précédentes : plus on commence tôt, plus on a de possibilité de diversifier ses catégories d'épargne. Une sorte de méthode de boule de neige inversée, en somme : une fois votre épargne de précaution constituée, vous pourrez alimenter votre épargne de projet, et ainsi de suite.

4. Les intérêts composés font toute la différence

Les intérêts composés, c'est le pourcentage d'intérêts que vous touchez chaque année sur une somme d'argent placée sur un livret d'épargne. Ces intérêts se cumulent chaque année aux précédents, créant un cercle vertueux qui peut engendrer des résultats surprenants sur plusieurs années. Là aussi, cette vérité n'est possible qu'avec les précédentes !

Avec ces 4 vérités, vous êtes paré pour prendre en main vos finances personnelles, étape par étape !

Tous les guides épargne
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.