Les gestes simples pour économiser son chauffage

Mustapha Azzouz - publié le 10/03/2020 à 16:00

En plein cœur de l’hiver, les frileux et les frileuses ne rêvent que d’une chose : augmenter le chauffage sans pour autant voir exploser la facture. C’est possible ! Voici quelques astuces pour gagner quelques degrés sans se ruiner...

1 C° supplémentaire = 7 % de plus sur la facture

Toutes les pièces de la maison n’ont pas la même fonction et, contrairement aux idées reçues, il est inutile de chauffer tous les espaces de manière homogène.

Pour que confort rime avec facture juste, la température doit se situer :

  • Entre 19 et 20 °C dans les pièces de vie (cuisine, salle à manger, salon), où l’on peut être amené à bouger, mais aussi à faire des activités immobiles (lecture, navigation sur votre site préféré).
  • En revanche, pour les chambres une température comprise entre 16 °C à 18 °C est largement suffisante. Cette fourchette permet au corps de baisser sa température, ce qui favorise l’endormissement. La respiration est également de meilleure qualité.
  • Pour la salle de bain, une température de 21 °C au moment de la douche apportera un confort optimal. Le reste du temps, il suffit de la maintenir à 18 °C. Pensez ainsi à programmer votre chauffage ou à l’augmenter quelques minutes avant votre douche.

Tout degré supplémentaire engendre une consommation de 7 % en plus par an et donc des dépenses en conséquence. À ce compte-là, mieux vaut se couvrir et enfiler un pull ou une grosse paire de chaussettes.

Calfeutrer les ouvertures et limiter les courants d’air…

Il n’y a rien de pire que les courants d’air pour refroidir une maison. En plus d’une sensation inconfortable, il devient impossible de réchauffer la pièce, même avec les radiateurs allumés au maximum. Il est donc indispensable de partir à la chasse de cet air froid et indésirable qui s’incruste par de petites brèches souvent invisibles.

Dessous de porte, serrures, trous dans un mur, boîte à lettres, étanchéité d’un joint de fenêtre limite : il existe de nombreux points qui peuvent laisser s’échapper l’air chaud inutilement. De plus, ce sont fréquemment des zones non étanches qui peuvent également laisser s’infiltrer l’eau en cas de forte pluie.

On s’équipe donc en conséquence, mais toujours de la manière la plus économique possible et les radins ont déjà leur petite idée sur le sujet.

Un dessous de porte économique et pratique à nettoyer de Sheila68

On peut aussi isoler la porte d’entrée avec des joints en caoutchouc et un double boudin pour le bas. Chacun des boudins est situé de chaque côté de la porte. Ils sont reliés par une bande de tissu qui les maintient en place. Ce système se découpe aux dimensions de la porte. Chaque semaine, il suffit de retirer le bas de porte en le faisant glisser pour le dépoussiérer et le nettoyer.

Terminé les courants d’air avec l’astuce de Emilimass

« Un bon conseil pour ceux qui comme moi ont des fenêtres mal isolées et que leur propriétaire ne veut pas changer. Pour passer l’hiver, du scotch papier aux endroits où il y a des trous d’air fera très bien l’affaire (prévoir deux couches). En prime, le scotch papier ne salit pas les vitres. Vous pouvez également glisser du papier journal dans les interstices pour stopper un peu plus l’entrée d’air froid. »

Bon à savoir : partez à la chasse aux fuites !

Les fenêtres et les portes ne sont pas les seuls endroits où les courants d’air peuvent faire leur apparition. Pensez à vérifier les joints de votre hotte de cuisine et le système de fermeture de votre cheminée. L’air extérieur peut en effet très facilement s’engouffrer par ces deux ouvertures.

... tout en aérant intelligemment

L’humidité est l’ennemi du chauffage, la sensation moite d’une maison mal aérée ne fait qu’empirer l’impression de froid. Il est donc indispensable de prendre 15 minutes pour ouvrir ses fenêtres en grand et ainsi renouveler l’air de la maison. Cela permet de lutter efficacement contre les acariens et autres microbes qui meurent en dessous de 18 C°, d’évacuer les odeurs, de diminuer la pollution intérieure... Que de bonnes raisons de se tenir à cette petite discipline journalière !

Mais on n’aère pas n’importe comment. Avant même d’ouvrir, on coupe le chauffage complètement, pour ne pas gaspiller inutilement et jeter (littéralement !) son argent par les fenêtres ! Ensuite, mieux vaut aérer tôt ou, au contraire, très tard, pour éviter les pics de pollution. S’il vous est possible de programmer votre chauffage, optez pour une extinction de 30 minutes dans un créneau qui vous conviendra autant la semaine que le week-end. 

Fenêtre : soleil et rideaux pour garder un maximum de chaleur

Même si ce n’est pas la zone de déperdition de chaleur la plus importante de l’habitat, les fenêtres sont responsables à 13 % de la fuite de l’air chaud. Mais voilà, utilisées astucieusement, elles peuvent se transformer en sources de chaleur. La paroi vitrée peut emmagasiner de la chaleur et la diffuser ensuite jusqu’à complet refroidissement. Si le soleil est de la partie et qu’il « tape » directement sur vos vitres, n’hésitez pas à les laisser capter la chaleur.

Pour isoler du froid, les volets doivent être fermés dès la tombée de la nuit. Pour créer une couche de protection supplémentaire, al03 a une astuce :

« Mettez un carton, une planche ou encore une mousse entre la fenêtre et les volets pour moins de déperdition de chaleur et moins de bruits extérieurs. »

Misez donc sur l’isolation extérieure, mais aussi intérieure : une paire de rideaux épais permet d’isoler la pièce de la fenêtre, vous gagnez ainsi quelques centigrades ou du moins, vous évitez d’en perdre ! Les rideaux thermiques peuvent en outre représenter un bon investissement. Particulièrement isolants, ils permettent d’empêcher l’air chaud de sortir en hiver et l’air froid de s’incruster. En été, les rideaux thermiques vous protègeront de l’air extérieur torride. Il est possible de les installer devant les fenêtres, mais également devant une porte d’entrée.

Mieux utiliser ses radiateurs

Voilà les coupables ! Les radiateurs engloutissent toutes les économies et on ne sait pas toujours comment les utiliser au mieux. Doit-on chauffer les pièces inutilisées comme les autres ?

Contrairement à ce que l’on croit, les pièces non utilisées (chambre d’amis, bureau) doivent être chauffées à une température minimum de 12/15° pour éviter de trop grands écarts avec les pièces environnantes. L’air chaud aura tendance à s’y engouffrer et les autres radiateurs tourneront à plein régime pour compenser.

Vous partez pour un long séjour ? Ne coupez pas totalement le chauffage, mais laissez-le en mode hors gel. Ce système déclenche les radiateurs si la température est trop basse (entre 5 et 8 C°), pour éviter que le gel ne fasse éclater les canalisations et que l’humidité ne s’installe dans votre foyer.

Pour augmenter le rayonnement de la chaleur, il est également possible de mettre des réflecteurs derrière les radiateurs. Il s’agit d’une fine couche d’isolant mince semblable à de l’aluminium. Selon les modèles, il est possible de coller le réflecteur, de le fixer au mur avec une attache ou par un système de bande aimantée. Ce dispositif permet de renvoyer la chaleur dans la pièce et non vers le mur.

Se réchauffer de l’intérieur

« J’extrapole un peu à propos d’économies de chauffage : pourquoi ne pas se couvrir la tête pour réchauffer ses extrémités (mains et pieds) ? »

Motus21 n’a pas tort de poser la question ! Effectivement, pourquoi ne pas chercher à se réchauffer soi avant de vouloir chauffer la pièce entière ? Pieds nus et en T-shirt, il ne faut pas s’étonner d’avoir froid. Pensez à adapter vos vêtements... Adieu gros pull, privilégiez plutôt les couches qui conserveront mieux la chaleur : un T-shirt, un sous-pull et une polaire ou un gros pull et bien sûr deux paires de chaussettes ! Pour vous réchauffer, vous pouvez très bien le faire de l’intérieur : un thermos de thé chaud ou de café, et le tour est joué.

En appliquant ces recommandations, vous pourrez économiser de 10 à 30 % sur votre facture. Mais ne vous arrêtez pas en si bon chemin. En choisissant le chauffage le mieux adapté à votre logement, vous pouvez encore épargner quelques euros !

Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.