Investissement : ouvrir une assurance-vie ou un PEA ?

Marie Caillet - publié le 12/08/2020 à 09:00

L'intérêt d'une épargne, c'est de la faire fructifier. Pour cela, il existe bien sûr le Livret A (souple mais générant peu d'intérêts) ou le PEL (qui implique une épargne bloquée). Mais il existe aussi des supports plus avantageux et très faciles d'accès. En pole position : l'assurance-vie et le PEA. Comparatif entre ces deux favoris des épargnants futés.

Ouvrir un PEA

Le PEA (Plan d'Épargne en Actions) est un support d'investissement et d'épargne qui revient en force dans le top 3 des produits préférés des Français (avec le Livret A et l'assurance-vie). La raison : la loi Pacte du 22 mai 2019 qui l'a rendu beaucoup plus souple.

Le PEA permet d'investir sur les marchés européens dans la limite d'un PEA par personne. Ses modalités d'ouvertures sont assez simples : il faut être majeur, de nationalité française et effectuer un premier dépôt dont le montant varie selon les banques.

Quels sont les avantages du PEA ?

Le PEA possède des atouts qui se rapprochent beaucoup de ceux de l'assurance-vie :

  • Il n'y a pas de virement obligatoire en-dehors du dépôt d'ouverture.
  • Depuis la loi Pacte, il est possible de retirer de l'argent avant 5 ans (et non 8 ans comme avant).
  • Le montant déposé sur le PEA n'est pas imposable hors prélèvements sociaux (17,2 %), ce qui vous vous offre une belle plus-value fiscale.
  • Si vous retirez votre argent du PEA après 5 ans, celui-ci n'est pas soumis à l'impôt non plus.
  • Le PEA est une enveloppe fiscale pratique pour investir facilement dans les marchés européens.

Quels sont les inconvénients du PEA ?

Le PEA est une bonne solution d'investissement... si vous faites jouer la montre. Certaines contraintes rendent plus difficiles le retrait de votre argent :

  • Vous pouvez retirer votre argent avant 5 ans, mais dans ce cas, vos gains seront taxés à 30 % (contre 17,2 % si vous attendez ce seuil des 5 ans).
  • La taxation à 17,2 % après 5 ans dépend de votre PEA : si son montant dépasse 4600 € (pour une personne seule) ou 9200 € (pour un couple), la taxation s'élève à 24,7%. Si votre épargne sur PEA dépasse 150 000 € (300 000 € pour un couple), la taxe revient à 30 %.
  • Vous ne pouvez investir que sur des entreprises implantées dans l'Union européenne. Seule exception : que votre objet d'investissement ait 75 % d'actions européenne... minimum.

Pourquoi investir avec un PEA ?

Vous l'aurez compris, le PEA a les qualités de ses défauts : il existe pour investir en Union européenne uniquement. Et, pour pouvoir bénéficier de sa fiscalité avantageuse, il faut jouer le jeu et n'effectuer aucun retrait avant 5 ans. Son plafond est également limité.

Nous vous conseillons donc d'investir de l'argent sur un PEA dans les cas de figure suivants :

  • Vous voulez faire fructifier une épargne sur le long terme, et renoncez donc à puiser dans cet argent pendant plusieurs années.
  • Vous réservez cette épargne à un projet de moyenne envergure (compte tenu du plafond au-delà duquel les prélèvements sociaux sont trop élevés).
  • Vous êtes d'accord pour investir en Europe uniquement.

Ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier ! Mieux vaut éviter de choisir le PEA comme fonds d'urgence ou principal support d'investissement.

Choisissez d'y consacrer une certaine somme de départ, ou un montant mensuel raisonnable : vous ajouterez les gains de votre PEA à vos autres intérêts composés sans que cela plombe votre épargne disponible.

Autre cas de figure : utiliser le PEA pour effectuer un dépôt d'argent important, ce qui vous met à l'abri d'impôts trop élevés.

Ouvrir une assurance-vie

C'est la médaille d'or de l'épargne tous produits confondus aux yeux des Français. La raison ? Sa grande souplesse qui lui permet de s'adapter à plusieurs projets : investissement, placement long terme, fonds d'épargne... L'assurance-vie se compose de deux supports :

  • Le fonds en euros sur lequel votre placement est garanti
  • L'unité de comptes en actions (UC) : un support d'investissement plus risqué (vous pouvez perdre tout ou partie de ce que vous déposez) mais aussi plus lucratif (le taux d'intérêt est supérieur au fonds en euros).

Quels sont les avantages de l'assurance-vie ?

  • L'assurance-vie est la championne pour diversifier une épargne. Vous pouvez moduler la proportion que vous mettrez sur votre fonds euros et vos unités de comptes : soit vous mettez tout sur le fonds en euros (un placement sans risque et plus intéressant que d'autres comme le Livret A) ; soit vous optez pour une assurance-vie multi-supports qui vous permet d'investir partiellement sur des unités de compte un peu plus risqués.
  • Les gains d'une assurance-vie sont exonérés d'impôts ; comme pour le PEA, ils sont seulement soumis à des prélèvement sociaux de 17,2 %.
  • L'assurance-vie est très recommandée pour transmettre de l'argent à un héritier : vous pouvez y déposer jusqu'à 152 500 €, qui seront exonérés d'impôts et de frais de succession.
  • Le plafond d'une assurance-vie est beaucoup plus élevé que celui d'un PEA : 152 000 €. Vous avez le temps de voir venir !
  • Il est possible de choisir son mode de versement : unique, périodique ou libre.
  • Vous pouvez ouvrir plusieurs assurances-vie, à condition d'être multi-bancarisé : vous n'avez droit qu'à une assurance-vie par banque.

Quels sont les inconvénients d'une assurance-vie ?

  • Même si les retraits sont autorisés, ils sont soumis à une taxe plus importante si votre assurance-vie a moins de 8 ans : 12,8 % (contre 7,5 % après 8 ans).
  • Une assurance-vie est soumise à des frais de gestion, d'arbitrage et d'entrée qui peuvent être assez élevés : ils vont au minimum de 1 % à 5 % chez les grandes compagnies bancaires (taux excessif que nous vous conseillons d'éviter !)

Si vous voulez ouvrir une assurance-vie sans payer plein pot les frais d'entrée ou de gestion, il y a deux solutions :

  • Ouvrez une assurance-vie en monosupport (moins onéreuse en frais de gestion)
  • Ne vous précipitez pas sur les offres des gros groupes bancaires. Vous pouvez trouver des frais plus bas en ligne ! Faites un comparatif entre les différentes offres de contrat d'assurance-vie online et choisissez la plus en accord avec votre profil (multi-support ? Monosupport ? Montant minimal du dépôt d'ouverture ?)

Pourquoi investir avec une assurance-vie ?

Si beaucoup de Français ont recours à une assurance-vie, ce n'est pas par hasard : c'est le support d'épargne qui offre à la fois le moins de contraintes et le plus d'avantages fiscaux. Comme pour un PEA, vous pouvez choisir de l'utiliser comme un fonds d'épargne bloqué sous 8 ans.

Mais vous pouvez aussi juger que l'assurance-vie vous rapportera plus qu'un Livret A, et mettre votre fonds de sécurité dessus. Vous pourrez toujours retirer de l'argent, même si nous vous conseillons malgré tout de garder au minimum 3 mois de salaire sur un Livret A et d'y recourir en priorité.

PEA et AV : concurrents... ou complémentaires ?

On l'a vu, l'assurance-vie et le PEA sont jumeaux sur bien des points. Tous deux sont plutôt recommandés pour une épargne à moyen terme puisqu'il est déconseillé fiscalement de faire des retraits avant la cinquième et la huitième année. En fait, leur principale différence réside dans les investissements qu'ils vous permettent de faire :

  • Le PEA est limité aux marchés européens.
  • L'assurance-vie, avec ses unités de comptes, vous permet de diversifier largement votre portefeuille en fonction de votre profil d'investisseur (prudent, dynamique, agressif...).

Alors, au fond, pourquoi choisir l'un plutôt que l'autre ? Tous deux sont de bons outils pour diversifier votre épargne et vos actions. Ils sont même assez complémentaires !

  • L'assurance-vie arrive à maturité à 8 ans : c'est un bon produit pour diversifier votre épargne sur le long terme et vous lancer dans l'investissement en choisissant votre degré de risque.
  • Le PEA permet des retraits dès 5 ans : vous pouvez y déposer une partie de votre épargne pour qu'elle fasse des petits et la réinjecter dans un projet à moyen terme.

Assurance-vie ou PEA ? En fonction de votre épargne, vous pouvez jouer sur les deux tableaux. Si vous voulez placer votre épargne et la sécuriser sans la bloquer, en revanche, l'assurance-vie monosupport ou avec profil prudent sera plus indiquée.

Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.