Les ventes aux enchères : je vends, j'achète, comment ça marche ?

La rédaction - publié le 14/02/2020 à 14:30

Quand on pense « vente aux enchères », on pense généralement œuvres d'art, pièces rares et autres objets de collection. Mais pas seulement ! Que peut-on y trouver ? Comment vendre ? Comment acheter ?

Ce qu'on y trouve

  • Du mobilier

Tous les biens mobiliers et les objets d’art (tableaux, bijoux , bibelots...), mais aussi le matériel professionnel comme l’outillage, le matériel de restauration ou le matériel informatique et bureautique.

  • Des objets de la vie quotidienne

C’est ce qu’on appelle les « manettes » : le bric-à-brac vendu en début d’enchères à bas prix, mais pouvant renfermer de véritables petits trésors !

  • Des biens immobiliers

Tous les biens immobiliers sont concernés par les ventes aux enchères : appartements, maisons, immeubles, terrains... Mais ils font partie d’enchères particulières. Il faut pour cela s’adresser à un notaire, qui estime la maison et lui donne un prix de départ, en accord avec le propriétaire. Il procède ensuite aux visites des éventuels intéressés, et fait la « pub » du bien. Le jour de la vente aux enchères, les amateurs viennent faire leur offre.

Comment se passe une vente ?

Toutes les ventes sont organisées par des sociétés de vente volontaires et dirigées par des commissaires-priseurs.Avant chaque vente, un catalogue présente les objets à vendre, seuls ou par lots non-séparables, accompagnés de leur estimation faite par un expert. Cette estimation sera le prix de départ de la vente, mais le prix final double souvent !Lorsque la vente a débuté, c’est la loi du plus fort (ou plutôt du plus offrant) pour les acheteurs présents dans la salle... mais aussi pour ceux préférant enchérir par téléphone ou internet. Leurs offres sont alors relayées à l’oral par les assistants sur place.« Adjugé, vendu ! » Le coup de marteau vient de tomber, le superbe tableau que vous convoitiez tant est à vous ! On vous remet alors un bordereau pour récupérer votre lot tout de suite ou à la fin de la vente.A noter : n’oubliez pas que vous devrez payer, en plus du prix auquel vous avez acheté l’objet, les frais d’adjudication (vente) qui s’élèvent à environ 15 % du prix d’achat !

Vendre, comment s'y prendre ?

Il suffit de prendre contact avec un commissaire-priseur. Selon le type de bien, il vous donnera une première estimation et vous conseillera sur l’opportunité de le mettre en vente ou non (selon le marché et vos besoins). C’est aussi l’occasion de lui confier un prix minimum auquel vous souhaitez vendre votre bien.Vous devez ensuite remplir une réquisition de vente. C’est un contrat qui stipule que vous autorisez le commissaire-priseur à vendre le bien qui vous appartient. Tous les renseignements doivent y figurer, ainsi que les frais de vente : il faut savoir qu’ils sont libres et parfois négociables.Une fois le bien vendu, vous recevrez par courrier un chèque correspondant au prix auquel il a été adjugé moins les frais de vente. Si le bien n’a pas trouvé preneur, la société de vente le présentera lors de prochaines enchères ou vous le restituera.

Attention avant d'acheter !

Les ventes aux enchères sont organisées un peu partout en France. Pour connaître les enchères près de chez vous, rendez-vous sur interencheres.com : vous pouvez sélectionner un type de vente (meubles et objets d’art, véhicules, matériels professionnels...), un lieu, et télécharger la liste des objets qui vont être déposés. Cela vous permet ainsi de faire le tri avant de vous rendre sur place. Vous pouvez aussi vous rendre sur place pour voir de près les biens : ils sont généralement exposés la veille et le matin de la vente aux enchères.Mais réfléchissez bien avant de vous décider. Si, pour une raison ou pour une autre, vous ne pouvez plus honorer le paiement, bonjour les soucis !Vous devrez bien sûr rapporter les biens pour lesquels vous avez craqué, mais ce n’est pas tout :

  • Si le prix du nouvel acquéreur est inférieur au votre, vous devrez mettre la différence. Si vous avez déposé un chèque de consignation, il sera encaissé dans tous les cas.
  • Si le prix est identique, il vous faudra tout de même payer les frais de procédure de la nouvelle enchère.

Si le prix est supérieur, vos obligations peuvent être annulées. La différence entre l’ancien et le nouveau prix reviendra quant à elle au vendeur.

Réduisez vos factures grâce à nos conseils budget
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.