Immobilier : les prix vont-ils baisser dans les centres-villes ?

Nicolas Boutin - publié le 13/01/2021 à 13:00

La crise sanitaire et économique devrait entraîner la baisse des prix de l’immobilier dans les centres-villes des métropoles. Conséquence d’une baisse de la surface recherchée par les entreprises avec la démocratisation du télétravail.

immobilier
La baisse des prix de l’immobilier devrait avant tout concerner les commerces et bureaux.

Une situation antérieure à la pandémie

La fermeture des restaurants et des bars, les confinements et le couvre-feu ont fait beaucoup de mal aux centres-villes durant l’année 2020. Et si la situation était déjà compliquée avant la pandémie, entre les manifestations de Gilets jaunes, les grèves et la concurrence du commerce en ligne, l’année 2021 s’annonce tout aussi délicate.

En conséquence, un énorme déséquilibre entre l’offre et la demande se crée et pourrait se répercuter sur le prix des loyers. Pas d’effondrement généralisé en perspective, mais une plus grande souplesse de la part des bailleurs et une possibilité de négocier les loyers. « Il y aura des opportunités, notamment pour profiter d’investisseurs qui ont besoin de relouer quitte à faire des efforts sur le loyer », explique au Figaro, Marie-Laure de Sousa, directrice agence France de JLL.

Un taux de vacances de 4,3% à Paris

Du côté des bureaux, l’année 2020 a marqué une baisse des transactions de 45%, tandis que l’offre a quant à elle augmenté de 36%. Une baisse des loyers paraît donc inévitable. À Paris, le taux de vacances se situait à seulement 2,2% en 2019, avant que la pandémie provoque un taux de 4,3% à la fin 2020.

Un chiffre encore modeste qui s’explique par la généralisation du télétravail durant la crise sanitaire, qui devrait provoquer une baisse de 25 à 28% de la surface recherchée par les entreprises. Une situation qui devrait permettre aux bailleurs pouvant proposer des immeubles neufs ou totalement rénovés de tirer leur épingle du jeu. Au quatrième trimestre 2020, le loyer de ce type d’actif a augmenté de 5%.

À lire aussi : Logement : les conditions de l’aide au paiement des loyers assouplies

Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.