Comment trouver le bon locataire ?

Fabienne Cornillon - publié le 28/11/2019 à 14:57

Réaliser un investissement locatif est intéressant à condition de trouver le locataire idéal, celui qui sera en mesure de payer régulièrement son loyer. Si vous envisagez de mettre votre maison ou appartement en location, voici quelques conseils pour vous aider à faire le bon choix parmi les locataires qui souhaitent s’y établir.

Comment trouver le bon profil ?

Le bon profil de locataire pour un propriétaire qui souhaite louer sa maison est bien évidemment la personne qui règle son loyer de manière régulière, qui s'entend bien avec ses voisins et qui prend soin de son logement.

Pour trouver le locataire idéal parmi les nombreux candidats, vous devez vous assurer de son identité et de sa solvabilité. Pour cela, il est conseillé de demander une copie du contrat de travail, des 3 dernières fiches de paie, du dernier avis d'imposition, du livret de famille, du relevé d'identité bancaire (RIB) et des 3 dernières quittances de loyer de l'ancien domicile. Ces documents vous permettront d'avoir une idée sur les ressources de votre futur locataire. Généralement, des revenus trois fois supérieurs au loyer constituent une bonne garantie. Attention aux personnes sans scrupules qui n'hésitent pas à fabriquer de faux papiers et à falsifier certaines pièces pour être considérées comme de bons candidats.

Vous pouvez tout à fait demander les originaux de ces pièces afin de pouvoir les comparer avec les photocopies et détecter les incohérences. En revanche, évitez d'exiger certains documents interdits par la loi comme la carte d'assuré social, un relevé bancaire, un extrait du casier judiciaire ou une photographie d'identité.

Discuter avec le candidat

Pour faire le bon choix, il ne faut pas hésiter à discuter avec chaque candidat. Vous pourrez ainsi vous faire une idée plus précise sur sa personnalité et sa vision de l’avenir. Est-il un jeune cadre à l’affût d’opportunités de carrière et qui peut du jour au lendemain changer de ville ? Son lieu de travail est-il éloigné du logement ? Dans ce cas, il risque de déménager dès qu’il en trouve un à proximité de son bureau. Vous pouvez également en profiter pour lui demander avec tact pourquoi il a quitté son dernier appartement. Grâce à la magie d’internet, vous pouvez en savoir plus sur lui en tapant son nom sur Google ou sur les réseaux sociaux.

Contacter les anciens propriétaires

Qui mieux que les anciens propriétaires du candidat à la location pourront vous dire si c’est un bon locataire ou pas ? Vous saurez s’il paie ses loyers en respectant les dates, s’il n’a rencontré aucun problème de voisinage, s’il a rendu le bien dans un état correct, etc.

Les profils à privilégier et à éviter

Les personnes ayant un contrat à durée indéterminée (CDI) avec une ancienneté de plus de 2 ans et les étudiants représentent souvent l’idéal pour louer son appartement. Avec ces profils, les risques d’impayés sont considérablement réduits. Il est préférable d’éviter le profil d’individus que vous aurez du mal à déloger par la suite. Il s’agit notamment des seniors de plus de 70 ans ayant des revenus modestes et qui sont protégés par la loi.

Demander une caution

Même si votre locataire présente toutes les garanties, vous êtes en droit de demander une caution. Cela vous offre une sécurité en cas de loyer impayé. Si vous optez pour cette solution, nous vous invitons à demander également des garanties à la personne qui se porte caution (bulletins de salaire, derniers avis d’imposition, etc.). Il serait dommage de prendre une caution insolvable !

Passer par la gestion locative

Pour réduire le risque d'impayés et éviter de perdre du temps dans la sélection des candidats, vous pouvez également passer par un expert de la gestion locative. Celui-ci est en mesure de vous trouver rapidement un locataire solvable. Si votre but est d'acheter pour louer, ce professionnel peut constituer une solution intéressante. Si les frais de gestion s'élèvent généralement entre 6 et 8 % TTC du loyer annuel, ils sont déductibles de vos revenus fonciers.

Souscrire une garantie des loyers impayés

Parce qu’on n’est jamais trop prudent et que même le candidat parfait peut être victime d’un accident de la vie (perte d’emploi, problème de santé, accident, etc.), mieux vaut se prémunir. Si vous louez votre bien, peut-être payez-vous encore un crédit pour le financer. Dans ce cas, un loyer non perçu peut mettre en péril votre situation financière. De ce fait, il est conseillé de souscrire une GLI (garantie des loyers impayés). Selon la formule choisie, vous pouvez bénéficier d’une indemnisation dès lors que le locataire cesse le paiement de ses loyers.

Vous pouvez également opter pour la garantie Visale si votre bien et le locataire sont éligibles. C’est une solution qui vous permet également une prise en charge en cas de loyers impayés, mais aussi de détérioration de votre logement.

Tous les guides immobilier
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.