Copropriété : bien négocier son contrat de syndic ?

Fabienne Cornillon - publié le 28/11/2019 à 15:02

Le syndic de copropriété est la personne physique ou morale qui s’occupe de la gestion d’un immeuble. Un contrat le lie à l’ensemble des propriétaires de l’immeuble. Pour éviter les dépenses inutiles qui alourdissent les charges de copropriété, il faut bien négocier votre contrat de syndic.

Vérifiez la durée du contrat et les honoraires

Si vous décidez de changer de syndic de copropriété, il est important de vérifier la durée du nouveau contrat. Il est préférable d'opter pour un contrat annuel afin d'avoir la possibilité de changer de syndic après une première année si vous constatez que les prestations fournies ne correspondent pas à vos attentes.

Avant de conclure, vérifiez et comparez les honoraires demandés par le syndic pour la gestion courante. Quand vous faites la comparaison, ne vous contentez pas d'évaluer le montant général du forfait annuel, mais calculez aussi les montants pour chaque lot. N'oubliez pas non plus de contrôler la période de révision des honoraires inscrite dans le contrat d'entretien. Ces précautions vous permettront de réduire les charges de copropriété. N'hésitez pas à négocier votre contrat pour réduire vos frais.

Négociez les frais des prestations spécifiques

Tout contrat de syndic comporte une partie concernant les prestations particulières comme la mise en demeure d'un copropriétaire, la vacation horaire ou encore l'établissement de l'état daté. Repérez les clauses abusives pour faire des économies.

En plus de ces prestations particulières, il existe d'autres travaux spécifiques qui peuvent faire l'objet d'une autre modalité de rémunération. Toutefois, leur mise en place ne peut être décidée que lors d'une assemblée générale de copropriétaires. Le syndic n'a donc pas le droit d'énoncer sur le contrat un barème de prix, même à titre indicatif.

Réduire les frais des assemblées générales

Quand vous négociez votre contrat, il est important d'être attentif aux termes concernant les assemblées générales. Vérifiez quelle est la durée de l'assemblée générale prévue dans le forfait et sa plage horaire. Soyez vigilant car le syndic risque de vous facturer la prestation si ces séances se déroulent en dehors des heures ouvrées.

Examinez les frais d'archivage

En règle générale, la gestion des archives de la copropriété fait partie de la mission principale du syndic. Il a le choix entre gérer cet archivage lui-même ou alors le confier à une entreprise spécialisée, après avoir obtenu l'accord de l'assemblée générale. Soyez attentif au montant de cette prestation car même si le syndic fait appel à un tiers pour le traitement et la conservation de vos archives, il n'a pas le droit de vous réclamer une rémunération complémentaire.

Vérifiez l'existence d'un compte bancaire séparé

Au moment de négocier votre contrat de syndic, vérifiez que votre syndic a ouvert un compte bancaire séparé pour votre copropriété. L'existence de ce compte séparé est obligatoire si votre copropriété compte plus de quinze lots.

Consultez les modalités de rémunération des travaux

Dans le cadre d’une copropriété, le syndic ne peut appliquer d’honoraires spécifiques que sur certains travaux. Ces honoraires sont votés en même temps que les travaux, attention aux syndics un peu trop gourmands.

Mettez les syndics en concurrence

Quoi de mieux que de mettre en concurrence des syndics pour obtenir la meilleure offre. Si vous faites cela, ne vous privez pas de le dire aux différents candidats afin qu’ils fassent un effort sur leur offre.

Tous les guides immobilier
Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.