Visite d'appartement pour étudiant : mode d'emploi

La rédaction - publié le 04/10/2019 à 14:30

Trouver l'appartement idéal n'est pas une mince affaire, surtout pour un étudiant au budget limité. Prendre le premier appartement dont le prix est abordable ? Cela peut être tentant, mais risque de vous coûter plus cher que vous ne pensez ! Voici les points à surveiller lorsque vous visitez un appartement.

Le prix total

Avant même de visiter un appartement, demandez à combien reviendra le prix total de la location. En effet, plusieurs agences et particuliers n’affichent que le prix de la location, mais « oublient » de préciser les charges, les dépenses énergétiques, ou encore la connexion à Internet. Des oublis qui peuvent parfois amener à une différence de 100 euros ou plus ! Si vous souhaitez vivre en colocation, demandez quelles sont les modalités de paiement pour plusieurs étudiants.Demandez au propriétaire le prix total du logement : devez-vous payez des charges ? Si oui lesquelles ? L’eau chaude et Internet sont-ils compris dans le prix ? Idem pour les locations avec garage : demandez s’il s’agit d’une place de parking, d’un espace réservé devant le bâtiment, ou si vous avez un garage commun, privé ... et surtout si son prix est compris dans votre loyer ou non ! Le prix sera au moins divisé par deux si vous faites une colocation.

La situation géographique

Renseignez-vous sur le quartier et les alentours de votre (potentiel) futur logement. Recherchez les stations de transport en commun les plus proches : temps de transport, type (métro, tramway, vélo en libre-service, bus), les horaires de passage. Regardez également quels sont les commerces et services de proximité : magasins alimentaires, médecin, Poste, distributeurs de billets, pharmacie, bars, restaurants, etc.Vous n’apprécierez peut-être pas de marcher une heure à la sortie de vos cours le soir, pour faire des courses, surtout en plein mois de décembre, et de devoir supporter quarante-cinq minutes de métro pour vous rendre à la pharmacie la plus proche. Cela dépend aussi de votre moyen de transport : à pieds, à vélo ou en voiture, les temps de trajet ne sont pas les mêmes. Si vous avez besoin de dormir au calme, évitez de choisir un logement dans une rue pleine de bars étudiants ou au-dessus d’une boîte de nuit !

L'immeuble

Si le logement concerné est un appartement, regardez en premier lieu comment il est sécurisé (digicode, concierge, ascenseur, etc.), ainsi que le type de locataires ! Vous devez faire attention à tous les types de nuisances possibles. Si la plupart des locataires sont des étudiants ou de jeunes actifs, il y a de grandes chances pour que vos voisins organisent de temps à autre des soirées, donc pas la peine de choisir ce logement si vous ne supportez pas le bruit. Si vous aimez recevoir du monde le soir, ne choisissez pas un logement dans un immeuble rempli de familles, au risque de vous faire haïr par l’ensemble de vos voisins.Testez le fonctionnement de votre interphone, l’éclairage des parties communes, visitez le garage ou la cave s’il y en a, et faites attention ! Les agences immobilières ou propriétaires sont les spécialistes du fameux « des travaux sont prévus cet été pour refaire les parties communes/réparer l’ascenseur/installer une nouvelle boîte aux lettres ». Ne vous laissez pas avoir par des promesses si vous n’avez aucune preuve écrite !

Les charges et l'énergie

Les étudiants sont considérés comme une proie facile pour de nombreux propriétaires. Et c’est notamment sur les charges ou la consommation énergétique qu’ils essayent de vous arnaquer ! Renseignez-vous sur le prix de l’ensemble des charges ainsi que ce qu’elles comprennent : vous n’allez pas payer 30 euros par mois pour le nettoyage des parties communes si elles ne sont pas propres, par exemple. Demandez si l’eau chaude est comprise dans les charges, et quelle est la taille du ballon ! Si vous n’avez plus d’eau chaude au bout d’une douche et la vaisselle de deux assiettes, laissez tomber.Regardez la consommation énergétique de l’appartement, ainsi que le type d’énergie utilisé, ou l’âge des radiateurs. De nombreux appartements sont présentés comme « catégorie A, B ou C », alors qu’ils sont en réalités bien plus gourmands. N’hésitez pas à demander confirmation au propriétaire, et à voir les factures énergétiques de l’ancien locataire. Regardez aussi les chauffages : pas sûr que votre logement soit noté « A » si vous avez de vieux chauffages électriques datant des années 1990 ...

L'isolation et la sécurité

En parlant de chauffage, l’isolation est l’une des premières choses que vous devez observer. Le logement est-il sous des combles ? Vous risquez d’avoir froid en hiver et chaud en été ! Les fenêtres sont-elles en simple ou en double vitrage ? Les portes et fenêtres laissent-elles passer des courants d’air ? Ferment-elles correctement ? Pour les immeubles, préférez un logement entre deux appartements, afin de bénéficier de la chaleur des deux en hiver. L’état du sol et l’épaisseur des murs sont tout aussi importants afin d’éviter de vous ruiner en chauffage entre novembre et mars !D’autres détails sont à prendre en compte : êtes-vous au rez-de-chaussée ? Si oui, les portes et fenêtres sont-elles sécurisées ? Y a-t-il une alarme en cas d’effraction ? N’oubliez pas de vous assurer que vous n’entendez pas vos voisins, et inversement ! Il n’est pas agréable de se réveiller en pleine nuit à cause des ébats de votre voisin du dessus. N’hésitez pas à aller à la rencontrer des voisins pour demander si l’appartement est bien isolé. Ces points sont aussi valables pour une maison.

Les petits détails

Chaque petit détail est important pour éviter de vous faire arnaquer ! Testez toutes les prises, et toutes les lumières, vérifiez le type d’ampoules, regardez à combien en est le compteur électrique : avez-vous des fusibles de rechange au cas où ? Êtes-vous sûrs que la baignoire ou l’évier ne fuitent pas ? Testez-les, ainsi que l’eau chaude pour faire bonne figure. Si le logement est un meublé ou semi-meublé, testez tout l’électroménager (réfrigérateur, congélateur, four, etc.), et allumez les chauffages au début de la visite, pour vous assurer de leur bon fonctionnement.Vous devez aussi vérifier que les portes et fenêtres ne sont pas abîmées, et qu’il n’y a pas de traces d’humidité sur le sol, le plafond, ou le coin des murs ! Des traces peuvent témoigner d’une fuite, et vous poser de sacrés problèmes. Petit conseil : quelques aménagements peuvent vous changer la vie. Préférez un évier double à un évier simple, évitez la moquette et le linoleum (ils se salissent facilement et votre caution peu sauter), le carrelage et le parquet sont plus simples à entretenir. Vous pouvez aussi protéger vos sols avec des tapis. Enfin, si vous avez un animal, prenez garde à ce que le logement lui soit adapté !

Bref, la check-list parfaite !

Ainsi, trouver le bon logement n’est pas toujours évident, et il faut souvent en visiter plusieurs avant de trouver son bonheur. En tant qu’étudiant, agences et propriétaires peuvent voir en vous une cible facile. À vous de les détromper !Avec nos conseils, faites-vous une check-list de tous les points à aborder, et n’ayez pas peur de poser toutes les questions possibles ! Rien ne vous empêche de prendre chaque recoin de l’appartement en photo le jour de l’état des lieux, pour que l’on ne vous reproche pas des dégradations qui ne sont pas de votre fait.Soyez respectueux envers votre logement, et surtout votre propriétaire ! Respecter votre lieu de vie vous permet de ne pas perdre votre caution, et d’éviter au propriétaire de devoir réparer des dégradations importantes, qui l’empêche de relouer directement, par exemple. Un logement, ça s’entretient !En étant vigilant, et en prenant en compte vos besoins personnels, rien ne vous empêchera de trouver le logement parfait pour vos études !

Tous les guides immobilier
Réduisez vos factures grâce à nos conseils budget
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.