Déclaration de revenus : comment déclarer les cryptomonnaies ?

Anton Kunin - publié le 08/04/2021 à 17:00

Depuis 2019, les gains réalisés suite à la vente de cryptomonnaies doivent être déclarés au fisc. Il en va de même pour les comptes ouverts à l’étranger.

Trading en cryptomonnaies
Si vous avez réalisé une plus-value en vendant un cryptoactif en 2020, n'oubliez pas de le mentionner sur votre déclaration de revenus.

Cryptomonnaies : les plus-values doivent être déclarées

L’achat-vente de cryptomonnaies n’a jamais été aussi populaire. Au moment où débute la campagne déclarative pour les revenus 2020, beaucoup se demandent : faut-il déclarer les plus-values de la vente de cryptomonnaies ? La réponse est « oui » : l’administration fiscale considère les cryptomonnaies comme des actifs. Autrement dit, ils possèdent une certaine valeur (variable dans le temps certes), ils peuvent être achetés et vendus. Et comme ils peuvent être vendus, lors de leur vente il est possible de réaliser une plus-value.

Ce dernier point est d’ailleurs important : la simple détention d’un cryptoactif n’entraîne pas d’obligation déclarative. C’est lorsque vous le vendez que vous réalisez (espérons-le) une plus-value. Autrement, pas de plus-value, pas de déclaration ni d’impôt à payer ! Il en va de même pour les moins-values. Et si en plus vous avez réalisé une plus-value sur une opération mais une moins-value sur une autre, vous devriez déclarer les deux, de cette manière vous diminuerez d’autant le montant d’impôt à payer.

Cryptomonnaies : pour éviter d’être imposé, optez pour les « stablecoins » !

Et que faire si vous voulez à tout prix vendre vos bitcoins car vous estimez que votre compte a atteint, temporairement ou définitivement, son sommet, mais que vous ne voulez pas être imposé ? Une solution existe, en quelque sorte. Sur les mêmes plateformes où vous pouvez acheter des cryptomonnaies, vous pouvez les convertir en « stablecoins ». Ces cryptomonnaies reposent sur la même technologie que bitcoin et consorts (à savoir le blockchain), mais leur cours n’est pas volatil : il suit scrupuleusement celui des « vraies » monnaies équivalentes, que ce soit l’euro, le dollar ou d’autres monnaies nationales encore. Ainsi, si vous pensez spéculer sur des cryptomonnaies à long terme, cette option apparaît certainement comme étant la mieux adaptée. Ainsi, vous ne paierez l’impôt sur le revenu que lorsque vous déciderez d’arrêter définitivement la spéculation sur les cryptomonnaies.

Pour déclarer vos plus-values résultant de la cession de cryptomonnaies, utilisez le formulaire principal Cerfa n°2042 (cases 3AN et 3BN, intitulées « Plus ou moins-values sur actifs numériques ») ainsi que le formulaire Cerfa n°2086 (« Déclaration des plus ou moins-values de cessions d'actifs numériques »). Sachez également que les comptes ouverts auprès des plateformes étrangères d’achat-vente de cryptomonnaies doivent être déclarés de la même manière que les comptes bancaires étrangers, au moyen du Cerfa n°3916-bis. Et ce, même si leur solde est nul.

À lire aussi Impôts : comment déclarer des revenus exceptionnels ?

Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.