Dette Covid-19 : la taxe CRDS pourrait être prolongée pendant 18 ans

Paolo Garoscio - publié le 01/07/2020 à 14:00

Si le gouvernement a annoncé que la dette liée aux mesures prises dans le cadre de la crise sanitaire n’entraînerait pas de hausse de la fiscalité, une taxe se profile de plus en plus comme devenant la « taxe Covid » : la CRDS. Elle existe déjà, mais devait être supprimée en 2024. Mais ça, c’était avant.

crds taxe bercy prolongement paiement covid
La CRDS est une taxe payée par tous les Français.

La CRDS : une taxe sur tous les revenus de tous les Français

La CRDS, ou Contribution au remboursement de la dette sociale, est une taxe dont l’assiette est très vaste puisqu’elle s’applique à tous les revenus des Français : les salaires, bien évidemment, mais également les allocations, les revenus du patrimoine, les placements, les gains sur les jeux… Elle a donc l’avantage d’être payée par tous les Français sans distinctions.

Son taux n’est pas très élevé, 0,5%, mais du fait de son assiette très large elle rapporte gros à l’État : entre 7,4 milliards et 7,8 milliards d’euros en 2020, en hausse constante depuis des années. Toutefois, le gouvernement avait annoncé sa suppression à l’horizon de 2024, car les comptes de la Sécurité sociale se portaient bien… et qu’elle n’avait donc plus vraiment de raison d’être. Mais ça, c’était avant le coronavirus.

La CRDS maintenue jusqu’en 2042 ?

Afin de payer la dette liée au Covid-19, estimée à 150 milliards d’euros, le gouvernement a déjà annoncé que la CRDS serait maintenue jusqu’en 2033, soit neuf ans de plus. Mais, selon le journal Les Échos, Bercy réfléchit désormais à la conserver encore plus longtemps, jusqu’en 2042… soit 18 ans de plus que prévu et 22 ans au total à partir de cette année 2020. Rien n’est encore décidé, mais l’idée fait son chemin.

Le calcul est vite fait : 22 ans à un peu plus de 7 milliards d’euros par an, voilà qui fait la coquette somme de 154 milliards d’euros, peu ou prou. Plus, même, que la dette Covid-19.

À lire aussi Que faire en situation de surendettement 

Réduisez vos factures grâce à nos conseils budget
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.