Le fisc au cœur d’une arnaque au numéro surtaxé

Jean-Baptiste Le Roux - publié le 12/01/2021 à 10:31

La Direction générale des finances publiques a alerté les contribuables sur l’existence d’une arnaque au numéro surtaxé, qui usurpe l’identité du fisc.

Arnaque
Les impôts n'emploient jamais de numéros surtaxés.

Des numéros surtaxés qui ne renvoient pas aux impôts

Les arnaques sur Internet sont légion. La dernière en date, plusieurs sites internet qui renverraient vers des numéros surtaxés, soi-disant pour joindre les centres des Finances publiques. Ces numéros, qui vous coûteront très cher, commencent généralement par les chiffres 0 899 voire 0 891. La Direction générale des finances publiques appelle aujourd’hui les internautes à la méfiance.

La DGFiP rappelle en effet qu’elle n’emploie jamais de numéros surtaxés pour tenter de joindre les contribuables, qui ont plusieurs solutions, non surtaxées, pour joindre le centre des Finances publiques de l’endroit où ils habitent. Tout d’abord les numéros locaux, qui commencent par les indicatifs traditionnels des départements, mais également un numéro unique non surtaxé : 0 809 401 401.

Comment reconnaître les arnaques

En résumé, les numéros surtaxés se faisant passer pour les Finances publiques, sont donc de belles arnaques. Les escrocs ne s’arrêtent pourtant pas là. En effet, outre la présence de ces numéros sur Internet, les arnaqueurs n’hésiteraient pas à envoyer parfois des courriels intégrant de faux formulaires en pièce jointe. Voire à demander de faux ordres de virement.

La Direction générale des finances publiques précise quels sont les petits indices qui pourraient vous aider à déceler l’arnaque : une syntaxe habituelle dans un courriel, avec des fautes d’orthographe, un logo douteux en fin de mail, une adresse d’envoi assez étrange. Mais également un interlocuteur habituel au bout du fil.

À lire aussi Le top arnaque des vacances d'hiver

Réduisez vos factures grâce à nos conseils finances
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.