Concubinage : déclarer ses enfants pour réduire ses impôts

Fabienne Cornillon - publié le 14/10/2019 à 15:20

En matière de déclaration d'impôt, il existe de nombreuses astuces tout à fait légales, que l'on nomme niches fiscales, pour réduire son impôt. Si vous vivez en concubinage et que vous avez des enfants, soyez malin sur la manière de les déclarer, vous pourriez réaliser de belles économies. 

Concubinage : une imposition séparée

Pour bien comprendre la manière dont vous allez pouvoir réduire votre impôt sur le revenu via une déclaration optimisée de vos enfants, rappelons que les contribuables qui vivent en concubinage, contrairement aux couples mariés, ne peuvent faire une déclaration de revenus commune.

Chacun ayant sa propre déclaration, la question est donc de savoir qui pourra le mieux optimiser son impôt en déclarant les enfants.

Le concubin le plus riche doit-il prendre en charge les enfants ?

C'est naturellement l'idée qui nous viendrait immédiatement à l'esprit pour réduire son impôt. Celui qui paie le plus d'impôts déclare les enfants et voit son imposition baisser, tout le monde sera gagnant. Or, n'oubliez jamais que le monde de l'imposition est plein de subtilités. Ce qui paraît évident n'est pas toujours la solution la plus judicieuse.

Oui, le plus riche des deux doit déclarer les enfants

Il existe bel et bien des situations où vous aurez plus intérêt à mettre les enfants sur la déclaration du concubin qui a les revenus les plus importants. 

Prenons un exemple : dans un couple avec un enfant, X déclare 31 000 € et Y 40 000 €.
Si X prend l'enfant en charge sur sa déclaration d'impôt, il va payer 1 847 €. Y va payer 5 093 €. L'imposition totale du couple s'élève à 6 940 €.

Si Y prend l'enfant en charge sur sa déclaration d'impôt, il va payer 3 566 €. X va payer 2 663 €. L'imposition totale du couple s'élève à 6 229 €.

Dans cette situation, en déclarant l'enfant sur l'imposition du plus riche des deux concubins, le gain est de 711 €.

D'une tranche à l'autre

En matière de barème d'imposition, en France, on parle de tranches. Il en existe 5 à ce jour : 0 %, 14 %, 30 %, 41 % et 45 %. Il peut être intéressant, au moment de la déclaration de revenus, de regarder dans quelle tranche vous êtes. De fait, si déclarer un enfant peut vous permettre de tomber dans la tranche inférieure, vous bénéficierez doublement de votre 1/2 part supplémentaire (si vous n'avez qu'un enfant). Cette fois, il est préférable de réaliser des simulations précises afin de déterminer la solution la mieux adaptée. 

Attention à la décote

Parfois, c'est très clairement la personne aux plus faibles revenus qui doit prendre en charge l'enfant pour réduire ses impôts. Pourquoi ? Tout simplement, parce qu'il existe en France un système de décote qui est appliqué aux faibles revenus. Déclarer une demi-part supplémentaire peut suffire à passer sous le seuil pour bénéficier de cette décote. Celle-ci est appliquée, pour une personne seule, si son impôt est inférieur à 1 594 €. 

Ainsi, en déclarant l'enfant sur les revenus les fiables, la décote étant appliquée, l'impôt peut être faible, voire annulé. De ce fait, c'est de cette manière que vous parviendrez à réaliser des économies.

Le nombre d'enfants a-t-il un impact sur le choix ?

Clairement oui ! La raison est simple : un enfant compte pour une demi-part, c'est le cas également du deuxième. En revanche, le troisième vous permet de bénéficier d'une part. 

Il est tout à fait possible de "partager" les enfants sur la déclaration de revenus de personnes en concubinage. Or, si l'un en prend deux et l'autre, le troisième, plus aucun enfant ne représentera une part entière. Aux yeux de l'administration fiscale, l'un des concubins en a 2, donc une demi-part chacun et l'autre n'en a qu'un, donc une demi-part également. 

Ainsi, là encore, il faut réaliser de nombreux calculs pour être certain de trouver le meilleur compromis et savoir s'il est intéressant de perdre ou non cette demi-part si vous souhaitez réduire vos impôts.

Et si vous divisiez votre enfant ?

Cela peut paraître surprenant, mais, depuis 2019, vous pouvez séparer un enfant en deux sur vos déclarations d'impôt. Ainsi, chaque concubin déclare l'enfant et bénéficie d'un 1/4 de part supplémentaire. Là encore, une simulation sur le site officiel des impôts s'impose pour savoir quelle solution est la plus pertinente. Si les deux concubins perçoivent les mêmes revenus, ce partage peut être intéressant. En effet, au-delà du 1/4 de part supplémentaire, s'ils engagent des frais de garde, ils peuvent diviser par deux le crédit d'impôt auquel ils ont droit.

Versez une pension à votre concubin

Vous souhaitez bénéficier d'une nouvelle astuce ? La voici ! Les concubins sont considérés pour l'administration fiscale comme deux personnes bien distinctes. Il est tout à fait possible d'envisager que l'un des deux prenne en charge l'enfant sur sa déclaration tandis que l'autre va lui verser une pension alimentaire. Naturellement, une fois de plus, cela ne permet de réaliser des économies et de réduire ses impôts que dans une certaine mesure en fonction des revenus de chacun. Car, bien sûr, si l'un y gagne en déclarant une charge supplémentaire, il ne faut pas que l'autre concubin soit pénalisé et passe à une tranche supérieure.

Changer d'une année sur l'autre

Autre solution pour tenter d'optimiser ses impôts : prendre l'enfant à sa charge selon ses revenus annuels. Si vos revenus ne sont pas constants, il peut être intéressant de vérifier chaque année qui doit déclarer l'enfant. Dès lors que l'enfant n'est pas compté deux fois, vous avez toute la liberté de changer tous les ans.      

Faire une simulation sur le site des impôts

Nous vous l'avons déjà indiqué dans ce guide, rien ne vaut une simulation. Le site des impôts propose ce service gratuitement, vous serez certain de la fiabilité des chiffres indiqués. N'hésitez pas à réaliser plusieurs simulations, vous allez perdre un peu de temps, mais vous pourriez économiser beaucoup d'argent comme nous avons pu le constater.

Pour cela, nous vous conseillons de faire un tableau et d'indiquer, à chaque simulation, le montant de l'imposition. L'objectif est de mettre en place une colonne imposition pour chaque concubin et une colonne avec l'imposition globale. C'est ainsi que vous pourrez faire un réel comparatif pour trouver le meilleur moyen de réduire vos impôts et ainsi d'augmenter votre pouvoir d'achat de manière tout à fait légale. 

Tous les guides impôts
Réduisez vos factures grâce à nos conseils budget
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.