Crédit immobilier : les banques vont prêter moins facilement

Jean-Baptiste Le Roux - publié le 06/04/2020 à 14:36

Depuis le 1er avril dernier, le taux d'usure des banques a diminué une nouvelle fois. Ce qui risque d'exclure les emprunteurs les plus fragiles de l'accès à la propriété.

crédit immobilier
Le taux d'usure des banques a chuté de 0,10% au 1er avril dernier.

Double baisse du taux d'usure en quatre mois

Le 1er janvier dernier, le taux d'usure des banques avait chuté de 0,16%. Au 1er avril dernier, il a de nouveau baissé de 0,10%, sur injonction de la Banque de France. Une décision qui ne risque pas d'aider le marché du crédit immobilier à reprendre des couleurs, une fois le confinement terminé, et alors qu'il se trouve actuellement au point mort.

Pour rappel, le taux d'usure est un taux fixé par la Banque de France, imposé aux banques. Un taux qui varie en fonction de la durée et du type de crédit, et au-delà duquel les banques n'ont pas le droit de prêter de l'argent, sous peine de pouvoir être poursuivies en justice. Concrètement, il s'agit d'un taux plafond destiné à protéger les emprunteurs d'un défaut de paiement, et d'une fragilisation financière.

2,51% pour un prêt supérieur à 20 ans

Pour fixer un tel taux, la Banque de France récolte auprès des banques, chaque trimestre, les taux effectifs moyens pratiqués pour tel ou tel prêt. Il suffit ensuite d'augmenter ces taux d'un tiers pour obtenir le taux d'usure. Ainsi, au 1er avril, le taux d'usure pour un prêt supérieur à 20 ans atteint 2,51%, contre 2,40% pour un prêt situé entre 10 et 20 ans.

Précisons que le taux annuel effectif global, le fameux TAEG, ne doit donc logiquement pas dépasser le taux d'usure fixé par la Banque de France. Si c'est le cas, votre banque serait alors dans l'illégalité. Ce TAEG comprend plusieurs éléments : le taux accordé par la banque, les frais de dossier, de courtage, l'assurance emprunteur. C'est le taux réel auquel vous empruntez.

À lire aussi Comment calculer son taux d'endettement pour un crédit immobilier ?

Réduisez vos factures grâce à nos conseils crédit
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.