Crédits immobiliers : la Banque de France s’inquiète

Paolo Garoscio - publié le 15/01/2020 à 09:30

Alors que 2019 a été une année record sur le marché immobilier, tant en termes du nombre de ventes que du taux des crédits historiquement bas et frôlant les 1%, les autorités financières s’inquiètent de plus en plus d’une situation qui pourrait ne pas être viable à long terme. La Banque de France est la dernière à avoir tiré la sonnette d’alarme.

crédit immobilier banque de france risque
Les banques doivent être plus prudentes concernant les crédits immobiliers.

Les banques doivent cesser leurs « dérives »

Lors des vœux annuels de la Banque de France aux établissements bancaires, qui se sont tenus le 14 janvier 2020, son gouverneur, François Villeroy de Galhau, a rappelé à l’ordre les banques sur les crédits immobiliers. « Des dérives doivent s’arrêter et des comportements doivent changer, vite » a-t-il déclaré aux représentants présents.

Dans le collimateur de la Banque de France, les pratiques déjà décriées par la Haute Autorité de stabilité financière (HCSF) fin décembre 2019 : les mensualités trop élevées par rapport aux revenus des ménages et des durées de crédit trop longues, dépassant les 25 ans. La Banque de France veut que le secteur s’aligne sur les recommandations de la HSCF : les mensualités des crédits ne doivent pas dépasser un tiers du revenu disponible des emprunteurs et la durée du prêt ne doit pas dépasser 25 ans.

Obtenir un crédit immobilier : plus compliqué en 2020 ?

Le risque pour les établissements bancaires est réel et la Banque de France a déclaré que, si elle venait à y être contrainte, elle demanderait une « surcharge en capital » aux banques, pour limiter les risques liés aux crédits immobiliers.

De fait, il est fort probable que les établissements de crédit vont serrer la vis sur les prêts immobiliers en 2020. En particulier chez les primo-accédants : leur profil reste fragile malgré les taux très bas. Le pouvoir d’achat immobilier, du fait de la limitation du montant des mensualités et de la durée du prêt, demandé pour « tous les nouveaux prêts déposés depuis janvier », précise le gouverneur de la Banque de France, devrait baisser.

À lire aussi : 9 conseils pour que votre crédit immobilier soit accepté

Réduisez vos factures grâce à nos conseils crédit
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.