Immobilier : hausse des taux et baisse du nombre de crédits

Perrine de Robien - publié le 24/04/2020 à 09:33

Les Français n’ont pas renoncé à accéder à la propriété, valeur refuge en temps de crise. Cependant, ils vont devoir affronter deux obstacles : une hausse des taux et une baisse de la production des crédits. Explications.

hausse taux crédits immobiliers
Les taux de crédits immobiliers en hausse.

Une hausse légère des taux

Selon une étude toute récente, malgré le confinement, les Français envisagent toujours d’acheter un logement. Rien de surprenant dans la mesure où l’immobilier, a toujours été une valeur refuge. La moitié parie d’ailleurs sur une baisse des prix en raison de la crise.

Et qui dit achat immobilier dit emprunt. En l’occurrence, la crise sanitaire ne semble pas avoir fait baisser leur taux, au contraire. Selon une étude menée par l’observatoire Crédit Logement et le CSA, il y a eu une hausse récemment. Légère certes, mais visible quand même. Ainsi, le taux d’un crédit immobilier est passé, en un trimestre, de 1,12% à 1,13% en moyenne.

Les banques produisent moins de crédits immobiliers

Un taux encore bas mais qui monte doucement. Et pour cause, depuis la crise sanitaire, les banques ne produisent quasiment plus de crédits immobiliers. Une tendance qui avait déjà été observée juste avant dans la mesure où les conditions d’accès avaient été déjà durcies suite à une demande du Haut conseil de stabilité financière.

Malheureusement, la situation ne devrait pas beaucoup s’améliorer dans l’immédiat et la production de crédit ne va pas retrouver son ancien rythme. Selon Jean-Marc Vilon, directeur général de Crédit logement, il faut tabler désormais « sur une chute de 26% de la production en 2020 et de 37% à l'horizon 2021, soit une perte équivalente à 70 milliards d'euros de production » rapportent Les Échos.

À lire aussi Comment négocier le prix d'un bien immobilier ?

Réduisez vos factures grâce à nos conseils crédit
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.