9 conseils pour que votre crédit immobilier soit accepté

Cécile Ducommun - publié le 30/09/2019 à 23:23

Obtenir de la part d’une banque un financement pour votre projet immobilier demande tout de même un peu de préparation. En effet, avant de s’engager, les établissements bancaires tentent de déterminer la cohérence de votre projet avec votre profil d’emprunteur. Il est donc très important de respecter certaines règles fondamentales qui vous permettront d’obtenir plus facilement votre crédit immobilier. Radins.com vous dévoile lesquelles.
 

1. Possédez un apport personnel

Bien qu’il soit possible de contracter un crédit immobilier sans apport personnel, cela demeure tout de même compliqué. En effet, les banques sont désormais plus frileuses dès lors qu’il s’agit d’accorder un crédit immobilier à un emprunteur ne possédant aucun apport personnel. La contribution financière de l’emprunteur est, aux yeux des établissements bancaires, gage de sérieux. Ainsi, l’apport personnel doit idéalement pouvoir couvrir au moins 10 % du montant de l’emprunt demandé. Cet apport doit pouvoir permettre de couvrir différents frais tels que les frais de notaire, de dossier, de garantie, etc. 

Ce taux de 10 % varie d’une banque à l’autre, certaines préférant que leur client dispose au minimum de 20 % d’apport personnel. Pour vous constituer un apport personnel intéressant, toutes les épargnes sont alors valables : livret A et autres livrets d’épargne, plan d’épargne logement, déblocage de vos primes d'intéressement, etc. Plus l’apport personnel est important, mieux c’est. N’hésitez donc pas à faire feu de tout bois pour réunir un montant conséquent. 

2. Évitez les découverts bancaires

Avant toute décision, la banque passera au crible vos comptes bancaires et la manière dont vous les gérez. Si vous êtes un habitué des découverts bancaires, mieux vaut reporter votre projet d’acquisition de logement le temps de stabiliser vos comptes. Dans la mesure du possible, ne soyez pas à découvert dans les six mois précédant votre demande de crédit immobilier, puisque la banque ne manquera pas de le relever si tel est le cas. Veillez également à rembourser tous vos crédits à la consommation. 

Des comptes bancaires convenablement gérés vous permettront de présenter aux banques un profil d’emprunteur fiable, inspirant confiance vis-à-vis du futur remboursement de l’emprunt auquel vous souhaitez souscrire.

3. Justifiez de revenus stables

Pour pouvoir obtenir plus facilement un crédit immobilier, il est conseillé de pouvoir justifier d’une stabilité professionnelle vis-à-vis des établissements bancaires. Salarié ou indépendant, il vous faudra prouver des rentrées d’argent régulières. Ainsi, les contrats à durée indéterminée ainsi que l’ancienneté jouent en faveur des emprunteurs. Les professions libérales et artisans devront fournir deux ou trois années de bilan pour être crédibles aux yeux des banques. 
 

4. Épargnez régulièrement

Lorsque vous souhaitez obtenir un crédit immobilier, un autre point essentiel à prendre en compte est l’épargne. Aussi importante que vos revenus, votre capacité d’épargne prouve aux établissements bancaires que vous savez gérer vos revenus et vos dépenses. Certaines banques seront d’ailleurs plus enclines à prêter de l’argent à un client ne justifiant pas de revenus importants, mais arrivant à épargner régulièrement, plutôt qu’à un autre client ne parvenant pas à économiser malgré de bons revenus. A noter que lorsque vous préparez votre dossier, il est également important de tenir compte de votre capacité d’épargne lorsque vous aurez à rembourser vos mensualités. Il faut donc arriver à estimer votre capacité d’endettement. 
 

5. Etablissez votre capacité d’endettement

Il s’agit là de la fameuse règle des 33 %, dont le taux exact varie d’un établissement bancaire à l’autre selon les profils des emprunteurs. Mais généralement, le montant de l’emprunt demandé ne doit pas excéder le tiers des revenus nets de l’emprunteur. Cette règle est désormais appliquée de manière stricte par les banques, même en ce qui concerne les clients à hauts revenus. 
 

6. Présentez un dossier complet

Remettre à son banquier ou son courtier un dossier complet est également très important lorsque l’on effectue une demande d’emprunt immobilier. Outre le compromis de vente si ce dernier est déjà signé, chacun des co-emprunteurs doit fournir ses deux derniers avis d’imposition, ses trois derniers bulletins de salaire, ses trois derniers relevés de compte en banque, ainsi qu’un justificatif d’identité et de domicile. 
 

7. Faites attention au lieu de votre achat

Les futurs acquéreurs n’y pensent pas forcément lorsqu’ils achètent, mais les banques y prêteront attention. Il est ainsi préférable d’acquérir un logement dans un secteur où le marché immobilier est dynamique et possède de bonnes chances de le rester. Ainsi, vos chances de revendre votre bien facilement tout en effectuant une plus-value seront optimisées.
 

8. Essayez d’abaisser votre capacité d’emprunt

Etant donné que le risque pris par une banque s’accroît en fonction de la durée de l’emprunt accordé, il est donc judicieux de tendre à réduire au maximum la durée de son prêt. Parfois, une année ou deux en moins peuvent suffire à ce que votre prêt vous soit accordé. Une solution d’autant plus intéressante qu’elle permet souvent d’obtenir une légère baisse de taux. 

9. Partez au plus tôt à la recherche de votre prêt immobilier

Ne prenez pas trop votre temps pour vous mettre à la recherche de votre prêt immobilier. En effet, l’acheteur dispose de 45 jours à réception du compromis de vente pour obtenir un prêt bancaire. Radins.com vous conseille donc de ne pas trop tarder dans vos démarches afin d’obtenir en temps voulu votre crédit immobilier. 

Réduisez vos factures grâce à nos conseils crédit
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.