Immobilier : acheter sans apport, est-ce possible ?

La rédaction - publié le 03/09/2019 à 14:30

Il y a quelques années, ne pas avoir de l’argent de côté fermait les robinets de la banque si vous souhaitez acquérir un logement à crédit. Cependant, les solutions existent aujourd’hui afin de permettre à tout un chacun d’acheter une maison, sans toujours disposer d’un petit fonds.

Qu'est-ce qu'un apport personnel ?

C’est le montant investi par un acheteur pour réaliser une partie de l’achat immobilier. Le prêt bancaire vient ensuite compléter la totalité du prix du bien. Cette somme provient généralement de l’épargne personnelle, notamment de la revente d’une maison, du livret épargne logement, d’un héritage, du prêt à taux zéro, etc.Bon à savoir : L’apport personnel permet la plupart du temps de payer les frais du notaire qui sont d’environ 3 % pour l’achat d’un immobilier neuf et de 7 % pour un ancien.Investissez dans un patrimoine jusqu’à 4 % de rendementSouvent, les banques exigent un apport de 10 à 20 % de la part du demandeur de prêt afin d’éviter le risque de non-remboursement. Si celui-ci est en mesure de satisfaire cette exigence, l’institution financière pourrait lui proposer des crédits à des conditions avantageuses. Le nombre des mensualités et le coût du crédit immobilier dépendent de l’importance du capital emprunté. Plus ce dernier est conséquent, plus la durée de remboursement s’allonge, entraînant une augmentation du coût de l’emprunt.

Comment avoir accès à un crédit immobilier sans apport ?

Dans le cas d’un crédit immobilier sans apport, les établissements prêteurs s’assurent de la solvabilité du client en recueillant les informations suivantes avant de lui accorder le crédit demandé :

  • les revenus et la régularité de leur rentrée qui déterminent votre capacité à rembourser les mensualités ;
  • Votre stabilité sur le plan professionnel ;
  • Votre niveau et votre capacité d’épargne ;
  • Votre niveau d’endettement, car les établissements prêteurs accordent rarement un crédit à une personne dont le taux d’endettement dépasse 30 % ;
  • Votre situation matrimoniale ;
  • Le nombre de personnes à votre charge.

Les banques accordent volontiers un crédit immobilier sans apport aux jeunes. Outre les critères précédents, elles basent leur analyse sur l’âge de l’emprunteur, son potentiel d’évolution sur le plan professionnel, et ses revenus. Généralement, elles se montrent plus frileuses pour accepter de prêter à une personne de plus de 40 ans et qui ne possède pas d’apport personnel.Devenez propriétaire d’un bien d’exception proche de Paris

Quelques conseils pour obtenir un prêt bancaire

  • Il faut judicieusement choisir la banque avec laquelle vous souhaitez contracter un crédit en confrontant les offres, les taux d’intérêt et la durée du prêt avec d’autres établissements bancaires avant d’acheter une maison à crédit.
  • Emprunter sans apport ne veut pas dire que vous n’avez aucune épargne. L’idéal est d’avoir jusqu’à 3 000 € de côté afin de pouvoir faire face aux éventuels frais suite à l’acquisition du bien.

• Certaines banques estiment par ailleurs que le Prêt à taux zéro octroyé par l’État ou les collectivités peut être considéré comme un apport. Vous pouvez par conséquent vous renseigner au préalable et en profiter si vous êtes éligible à ce type de crédit. D’autres aides peuvent également être intégrées dans l’apport personnel, comme le prêt d’accession social (PAS) qui vous permet uniquement de devenir propriétaire de votre résidence principale. De même, le prêt conventionné (PC) et le prêt 1 % logement constituent des aides qui pourraient être incluses dans l’apport.

Réduisez vos factures grâce à nos conseils crédit
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.