Eviter le surendettement grâce au rachat de crédit

La rédaction - publié le 03/09/2019 à 14:30

Il suffit parfois d’un seul crédit supplémentaire, avec une mensualité raisonnable au premier abord, pour qu’un ménage se retrouve en situation de surendettement, et ne parvienne plus à faire face à ses échéances. Dans ce cadre, outre une demande de dossier de surendettement à déposer rapidement auprès de la Commission de Surendettement, une échappatoire peut consister en un rachat de crédit, et ce pour plusieurs raisons. Il ne s’agit cependant pas d’une « solution miracle », et il reste important d’en connaître les limites.

Une diminution du taux d'endettement en regroupant vos crédits

Contrairement à la procédure relativement lourde – et surtout longue – du dossier de surendettement, un rachat de crédit fait figure de solution d’urgence. En effet, s’appliquant aussi bien aux crédits à la consommation qu’aux prêts immobiliers et/ou aux prêts relais, le rachat de crédit permet une diminution de la charge représentée par les mensualités des emprunts d’un ménage. De façon concrète, si une personne dont les revenus mensuels nets avoisinent 2 000 € a un crédit immobilier de 650 € par mois, et un crédit voiture de 350 € par mois, son taux d’endettement s’élève déjà à près de 50%, bien au-delà des 33% considérés comme «raisonnables» pour conserver un reste à vivre suffisant.Aussi, lorsque le taux d’intérêt proposé par un organisme de regroupement de crédits apparait inférieur à la moyenne des taux des crédits déjà contractés par un emprunteur, ce dernier peut avoir tout intérêt à procéder à un rachat de crédit s’il peine à régler à temps ses dettes.Pour trouver l’organisme de rachat qui vous donnera le meilleur prix, comparez les offres : JE COMPARE

Une plus grande souplesse et une gestion de budget facilitée grâce au rachat de crédit

Lors d’un rachat de crédit, les mensualités sont revues en fonction du taux d’intérêt de l’organisme prêteur, bien sûr, mais également suivant les revenus du ménage en situation de surendettement. L’objectif visé est double :

  • permettre d’établir un nouvel échéancier de remboursement qui sera crédible car supportable ;
  • et regrouper plusieurs crédits en un seul afin de simplifier la comptabilité interne du ménage.

A noter : ce dernier élément peut d’emblée apparaître comme relativement peu important, et pourtant à y regarder de plus près, il s’agit d’un réel avantage du rachat de crédit. De trop nombreuses personnes n’ayant pas l’habitude de gérer un budget comprenant plusieurs emprunts font l’erreur de sous-estimer la complexité de cette opération. Or si les prélèvements prévus ne peuvent pas se tenir en temps et en heure, les établissements bancaires créanciers ajoutent souvent des pénalités au paiement suivant, ce qui peut malheureusement contribuer à alimenter la spirale du surendettement.

Les limites du rachat de crédit en cas de surendettement

Qu’il s’agisse ou non d’un rachat dans le cadre d’un surendettement, le principal frein à un rachat de crédit réside dans l’augmentation du coût total du crédit par rapport à ceux déjà contractés. En effet, si un tel rachat permet de réduire les mensualités, les organismes prêteurs se rémunèrent en rallongeant la durée du prêt proposé. Pour autant, l’emprunteur bénéficie d’un choix suffisamment large pour parvenir à trouver, –moyennant une simple recherche sur Internet, –une solution qui correspondra le mieux à sa situation financière personnelle.Par ailleurs, obtenir un rachat de crédit nécessite pour le ménage qui en fait la demande de faire la preuve de son réel engagement à honorer ses créances à l’avenir. Il lui faudra donc apporter des éléments témoignant de sa solvabilité, tels que des bulletins de salaires, attestations de Pôle Emploi, relevés de compte, etc.Si nécessaire, des garanties supplémentaires peuvent également être requises, telles que des assurances contre la perte d’emploi, une invalidité partielle ou totale, etc. Soulignons enfin qu’il est hautement recommandé à l’emprunteur de ne pas être fiché à la Banque de France pour obtenir un rachat de crédit.Une procédure juridique de surendettement s’avère contraignante, tandis qu’un rachat de crédit permet de l’éviter– s’il est opéré avec discernement, suite à un bilan personnalisé. En tout état de cause, comme bien souvent en matière de gestion budgétaire, la clé du succès réside dans la rapidité à intégrer une situation difficile. Plus tôt une personne s’apercevra qu’elle s’oriente vers un surendettement du fait de mensualités trop pesantes, et plus un rachat de crédit lui permettra de sortir de cette problématique sans conséquence néfaste pour l’avenir.

Réduisez vos factures grâce à nos conseils crédit
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.