Comment bien entretenir son poêle à bois ?

La rédaction - publié le 06/09/2019 à 14:30

En plus de vous réchauffer, un poêle à bois apporte un certain cachet à votre intérieur. Pour préserver assez longtemps ses performances et éviter qu’il ne perde rien de son esthétisme, il est indispensable de bien l’entretenir. Voici nos conseils d’entretien et de nettoyage de votre poêle à bois.

Chauffage au bois : choisissez bien votre combustible

La meilleure manière de préserver la longévité de votre poêle à bois est de l’alimenter avec le meilleur combustible. Si vous utilisez du bois humide, les vitres de votre chauffage au bois auront tendance à vite se ternir et à devenir opaques. Vous n’aurez ainsi plus le plaisir d’apprécier la beauté des flammes d’un feu de bois. Quand vous achetez vos combustibles, demandez impérativement des bûches sèches, de préférence celles de chêne, de hêtre ou issues d’arbres fruitiers. Quand vous allumez votre poêle, optez pour les flammes vives. Si la flamme est faible, elle produira beaucoup de fumée.

Comment nettoyer les vitres de son poêle à bois ?

Les modèles de poêles à bois récents sont pour la plupart équipés d’un système qui empêche la suie de rester collée aux vitres du poêle. Cependant, cela n’empêche pas quelques suies récalcitrantes de ternir les vitres de votre appareil. Généralement, si vous faites un feu intense pendant quelques minutes, les suies finissent par se décoller d’elles-mêmes sous l’action de la pyrolyse. Si ce n’est pas le cas, prenez du papier journal ou un essuie-tout à peine humidifié que vous aurez trempé dans la cendre fine, ce produit vous servira de décapant pour enlever la suie sans effort. Si votre poêle n’a pas été entretenu régulièrement et que la couche de suie est très épaisse, vous pouvez utiliser des produits de nettoyage pour vitre, mais veillez toutefois à ne pas vaporiser le produit sur les joints et les parois de l’appareil pour ne pas créer de grands dommages.

Nettoyer son poêle en enlevant les cendres

Les cendres empêchent la combustion de se réaliser convenablement en obturant l’arrivée de l’air par le bas. C’est pour cette raison qu’il est recommandé de vider le cendrier de votre appareil régulièrement, mais pas forcément quotidiennement. En effet, si la couche de cendre est assez fine, la combustion se fait sans problème. De plus, comme la cendre abrite souvent de petites particules de braises, leur présence dans le foyer facilite l’allumage du prochain feu. Comme les cendres peuvent souvent contenir quelques braises incandescentes, il est conseillé de toujours les recueillir dans un seau métallique et de les laisser refroidir avant de les jeter à la déchetterie ou de l’utiliser comme engrais (pour les cendres issues de bois non traité).

Comment entretenir son poêle à bois ?

Outre les entretiens courants comme l’enlèvement des cendres et le nettoyage des vitres, il est indispensable de ramoner les conduits de votre poêle au moins deux fois par an. Ce ramonage est important pour assurer votre sécurité, c’est pour cette raison qu’il relève d’une obligation légale, et doit être effectué par un professionnel. Pour éviter les litiges, il est conseillé de garder l’attestation de ramonage pendant au moins deux ans.À l’aide d’un goupillon, vous pouvez vous-même vous charger de nettoyer les conduits de circulation de fumée. Pour cela, il suffit d’ouvrir les trappes d’accès et d’aspirer la suie avant de tout remettre en place.

Entretien d'un poêle à bois, pensez au déflecteur

Au moins une fois par an, veillez à enlever le déflecteur de votre poêle à bois pour vous assurer de son bon état. Afin d’éviter les fausses manœuvres, il est conseillé de vous référer au guide d’utilisation de votre appareil. Une fois le déflecteur enlevé, nettoyez la suie et remettez-le en place, toujours en vous référant au guide d’utilisation.

Réduisez vos factures grâce à nos conseils énergie
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.