Peut-on encore boire l'eau du robinet ?

La rédaction - publié le 04/03/2020 à 09:15

Certes plus économique que sa version en bouteille, l'eau du robinet serait trop polluée selon un récent communiqué de l'UFC Que Choisir ! Nitrates, pesticides, aluminium, près de 3000 communes semblent concernées par le problème.

Pas tous égaux devant la qualité de l'eau

« Si 97,5 % des Français ont accès tout au long de l’année à une eau de bonne qualité, en revanche près de deux millions de consommateurs paient, eux, pour une eau non conforme aux critères règlementaires.». Journée mondiale de l’eau oblige, l’UFC que choisir en a profité pour rendre public les résultats d’une longue enquête.les critères étudiés : alors que le code de la santé publique en impose 50, l’étude se base sur 6 critères principaux, caractéristiques d’une eau impropre à la consommation « au regard de la sécurité sanitaire et des préoccupations des consommateurs», souligne l’association de consommateurs : la bactériologie, la teneur en aluminium, la radioactivité, les pesticides, les nitrates et le sélénium.Les différences constatées : en compilant 2 années de données fournies par le Ministère de la santé, les résultats jettent un pavé dans la mare : 2 747 communes distribueraient une eau non conforme aux normes dictées par le code de la santé publique, sur au moins un critère. Les citadins sont moins touchés par le phénomène. Sous surveillance constante et renforcée, les villes et grandes agglomérations restent privilégiées face aux zones rurales, victimes d’une pollution agricole sévère et proche des points de captage.Et ma commune ? Pour connaitre la qualité de l’eau distribuée dans votre ville, l’association de consommateurs propose une carte interactive sur la qualité de l’eau par commune avec notation et détail des analyses par critère.

Les principales sources de pollution : qui est responsable ?

  • Radioactivité : 4 % des cas.

Naturellement présente dans certaines roches, le principe de précaution s’applique aux mesures de radioactivité, pour éviter d’exposer les consommateurs à des risques supposés mais non prouvés de cancers.

  • Dysfonctionnement lors du traitement de l’eau : 27 % des cas.

Avant distribution, des additifs chimiques sont dissous pour rendre l’eau potable : le chlore pour tuer les bactéries mais aussi l’aluminium pour rendre limpide les eaux naturellement troubles. Une erreur de dosage peut entrainer des problèmes intestinaux voire des maladies plus graves chez les consommateurs, comme Alzheimer, même si aucune étude n’a encore établi le lien de cause à effet.

  • Pollution agricole : 69 % des cas.

Pesticides, nitrates, sélénium, l’association de consommateurs relève également que la filière agricole ne paie que 1.2 % de la décontamination de l’eau alors qu’elle déverse 90 % des pesticides. "Pollueur-payeur", il reste encore du chemin à parcourir pour faire respecter ce principe vieux de 40 ans.

Les bons gestes pour boire l'eau du robinet

Les nitrates : la norme impose de ne pas dépasser le seuil de 100mg/L. Pollution d’origine agricole, ils s’accompagnent souvent de pesticides et sont particulièrement dangereux pour les nourrissons et les femmes enceintes. Il leur est donc conseillé de boire de l’eau en bouteille.Le plomb : ce métal dangereux pour la santé peut être présent dans l’eau du robinet si les canalisations sont elles-mêmes en plomb. Pour éviter d’en ingérer, fais couler l’eau jusqu’à ce qu’elle soit fraîche, après une nuit de sommeil et plus particulièrement après une longue absence : quand l’eau n’est pas utilisée, elle stagne dans les canalisations et se charge en plomb.Le chlore : pour enlever le goût de chlore (sans danger pour la santé comme le calcaire), laisse une carafe d’eau reposer au frigo (pas plus de 2 jours).

Réduisez vos factures grâce à nos conseils énergie
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.