Coronavirus : le télétravail fait grimper les factures d'énergie

Jean-Baptiste Le Roux - publié le 26/03/2020 à 07:55

Il fallait s'y attendre. Avec des entreprises à l'arrêt, la consommation électrique de France va chuter ce mois-ci. Pourtant, les factures vont augmenter, conséquence du confinement.

Chauffage
Le chauffage électrique coûte plus cher que le chauffage au gaz.

Les factures d'énergie en hausse pour le mois de mars

Coincés chez eux, les Français dépensent moins. C'est un fait. Ce qui ne veut pas dire qu'ils vont pouvoir réaliser des économies durant cette période assez spéciale qu'est le confinement. D'après Selectra, un courtier spécialisé dans l'énergie domestique, les factures d'énergie des Français pourraient grimper de 18 à 97 € par mois de confinement. 

En effet, et bien que la consommation électrique de France risque de chuter ce mois-ci, par rapport à la même période l'an dernier, le télétravail des salariés fait mécaniquement grimper leurs facture d'énergie, électricité et gaz. Ce qui est logique, étant donné qu'avec le confinement, chaque personne passe beaucoup plus de temps chez elle que d'habitude.

Le chauffage, principal poste de dépense

Selectra explique à ce sujet qu'un salarié passe en moyenne 40 heures au travail ou dans les transports pour s'y rendre. Autant d'heures désormais passées chez soi, à consommer davantage d'énergie pour s'éclairer, se nourrir, se chauffer et bien sûr pour travailler. À noter que le principal poste de consommation énergétique reste le chauffage, en ce début de printemps.

Selectra indique que fort logiquement, ce sont les logements à la surface importante qui consomment le plus d'énergie. Tout comme ceux chauffés à l'électricité. En effet, le prix du kilowattheure électrique reste, actuellement en France, bien plus important que le prix du kilowattheure de gaz.

À lire aussi Famille nombreuse : comment réduire ma facture d’électricité ?

Réduisez vos factures grâce à nos conseils énergie
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.