Le démarchage à domicile de fournisseurs de gaz et d'électricité bientôt interdit ?

Stéphanie Haerts - publié le 25/02/2020 à 15:00

Le médiateur national de l'énergie souhaite mieux encadrer le démarchage des particuliers concernant les contrats de fourniture d'énergie voire l'interdire. 

Démarche à domicile
En 2019, pas moins de 1.883 saisines ont été enregistrées.

Un démarchage abusif

Que ce soit par téléphone ou à domicile, le démarchage est devenu pratique commune et peut devenir pénible pour les particuliers. Les plaintes ne font d'ailleurs qu'augmenter à l'encontre des fournisseurs d'électricité et de gaz. 

On compte 1.883 litiges enregistrés en 2019 contre 1.416 litiges en 2018. Certains consommateurs se sont vus forcer la main pour accepter un contrat. Afin de mettre fin à ces pratiques, le médiateur de l'énergie Olivier Challan Belval veut interdire le démarchage à domicile, « au moins pendant la période à venir, très sensible, avec la fin des tarifs réglementés de vente de gaz naturel en juillet 2023 » comme le rapporte Les Echos

Interdire la signature

Alors que certains prestataires sont rémunérés au nombre de contrats qu'ils font signer, Olivier Challan Belval souhaite des mesures strictes pour mieux encadrer le démarchage et éviter ce type de dérives. 

Il préconise d'interdire aux fournisseurs d'électricité ou de gaz qui envoient des démarcheurs de pouvoir recueillir la signature des particuliers durant le démarchage. De même, il suggère de ne pas « commencer l'exécution d'un nouveau contrat de fourniture d'électricité ou de gaz » avant que le délai de rétractation de 14 jours n'ait expiré. Il recommande également aux particuliers de ne rien signer et de ne fournir aucune facture ou RIB en cas de démarchage à domicile. 

À lire aussi Prime énergie : les démarches pour l’obtenir

Réduisez vos factures grâce à nos conseils énergie
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.