Quel fournisseur d’électricité choisir ?

Florian Billaud - publié le 27/08/2019 à 11:00

Depuis l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence en 2007, EDF n’a plus le monopole en matière de fourniture d’électricité. En l’espace d’une dizaine d’années, une multitude de fournisseurs alternatifs se sont engouffrés dans la brèche. Si le consommateur a désormais la possibilité de changer librement de fournisseur d’électricité, et ce, à tout moment et sans pénalités, il n’est pas toujours aisé de faire un choix. Sur quels critères se baser pour revoir le montant de ses factures à la baisse ? La réponse se trouve ici !

Fournisseur d’électricité : le prix de l’abonnement et du kWh

Un changement de fournisseur d’électricité est bien entendu en premier lieu motivé par le souhait de payer moins cher. À l’heure actuelle, un seul acteur sur le marché français propose un contrat d’électricité forfaitaire : Wekiwi. Pour les autres, tels qu’Engie, Total Spring, Energem, Alterna, Plüm ou encore Enercoop, il sera nécessaire de se pencher sur deux tarifs bien distincts : celui de l’abonnement et celui du kWh. Attention toutefois à ne pas se méprendre sur les offres. Car si les réductions de prix au kWh par rapport au tarif réglementé d’EDF sont alléchantes (- 15 %, voire davantage), cette baisse de prix se répercute parfois sur le prix de l’abonnement. Le consommateur doit aussi s’assurer de comparer les vrais prix, c’est-à-dire ceux incluant les taxes.

 

Les modalités de révision des prix du fournisseur d’électricité

Fini le tarif réglementé propre à EDF ! Chaque fournisseur d’électricité alternatif fixe ses tarifs comme il l’entend. On parle alors de prix de marché. Deux options possibles : le contrat à prix fixe ou le contrat à prix indexé. Chez un fournisseur d’électricité, l’un, l’autre ou les deux peuvent être proposés.

Un contrat à prix fixe protège le consommateur d’éventuelles hausses de prix sur une durée d’une ou plusieurs année(s), mais ne lui permet pas a priori de faire de réelles économies. Pourquoi ? Tout simplement puisqu’il n’est pas possible de profiter de potentielles baisses du tarif réglementé (lorsque ce dernier baisse, un prix indexé s’aligne en conservant le même écart). Cependant, il faut tenir compte d’une chose : à l’avenir, il est peu probable que le tarif réglementé de l’électricité baisse. Il sera même très certainement amené à augmenter. À la question « Faut-il préférer une offre à prix fixe ou à prix indexé ? », nous aurons donc tendance à répondre « Prix fixe ». Mais tout dépend du tarif initialement établi lors de la souscription du contrat à prix indexé. Il est évident que plus celui-ci se rapproche du tarif réglementé, plus le consommateur sera perdant !

Bon à savoir : l’offre Elect Ajust d’Engie, le bon compromis

Avec son offre Elect Ajust, Engie permet au consommateur de bénéficier à la fois d’un prix bloqué pendant 3 ou 4 ans et d’un prix révisable en cas d’évolution à la baisse du tarif réglementé.

Le type de fournisseur d’électricité

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les prix proposés par un fournisseur d’électricité verte ne sont pas plus élevés que ceux d’un fournisseur d’électricité standard. Chacun de ces acteurs reste compétitif. Le choix de l’un ou l’autre dépendra donc non pas du tarif, mais bel et bien de la portée de votre engagement en matière d’écologie.

On recense deux grands types de fournisseurs d’électricité verte :

  • Ceux qui s’appuient sur le principe de la garantie d’origine des énergies renouvelables, comme Planète Oui, ekWateur ou Greenyellow : vous savez d’où provient l’électricité que vous consommez (énergie éolienne, aérothermique, solaire, hydraulique ou bien encore issue de la biomasse).
  • Ceux qui soutiennent les producteurs d’énergie renouvelable et contractualisent directement avec eux, tels qu’Enercoop, Energie d’ici ou Ilek.

La qualité de service proposée par le fournisseur d’électricité

Un fournisseur d’électricité peut proposer un service plus ou moins qualitatif. Alors que les uns afficheront une réactivité et une efficacité à toute épreuve, les autres négligeront quelque peu leur clientèle en fonction des problèmes qui surviennent. L’idéal est de se fier aux avis des consommateurs. Le service client d’un fournisseur d’électricité peut aussi être exclusivement joignable via Internet, comme c’est le cas pour Cdiscount et son offre d’électricité 100 % web. En cas de difficultés avec le numérique, s’abstenir ! Autres critères pouvant faire pencher la balance : les horaires d’ouverture (certains fournisseurs les restreignent), le niveau d’ergonomie du site web ou encore le fait de bénéficier ou non d’un conseiller unique.

Les caractéristiques du logement et les habitudes de consommation

Ces deux paramètres jouent eux aussi un rôle majeur dans le choix d’un fournisseur d’électricité. Le prix d’un abonnement d’électricité est conditionné par la puissance du compteur électrique. Il va de soi que plus la puissance sera importante, plus le tarif sera élevé. D’où l’importance de faire le point sur ses besoins énergétiques réels pour ne pas payer plus que de raison. Pour le consommateur, il s’agit notamment de déterminer :

  • Sa présence dans le logement en termes de fréquence horaire et hebdomadaire (uniquement le soir et/ou les week-ends, toute la semaine…) ;
  • La quantité d’appareils électroménagers utilisée ;
  • Le nombre de personnes composant le foyer ;
  • L’énergie utilisée pour l’eau chaude sanitaire, les plaques de cuisson et le chauffage ;
  • Le type de logement (maison, appartement) et sa superficie ;
  • Le niveau d’isolation thermique du logement (en cas de chauffage électrique) ;
  • Le nombre de pièces.

À noter : comparateurs et outils de simulation sont vos meilleurs alliés !

Ces deux outils, présents en nombre en ligne, vous éviteront d’interminables calculs et surtout, vous aideront à trouver le contrat le plus adapté à votre cas personnel.

Concernant la présence dans le logement, se pose du coup la question de savoir s’il est judicieux ou non de prendre l’option heures pleines/heures creuses. Pour que cela soit rentable, il faut consommer au moins 40 % de l’électricité en heures creuses. Tout ceci démontre que le meilleur fournisseur d’électricité universel n’existe pas. C’est du cas par cas. Celui qui sera avantageux pour vous ne le sera pas forcément pour votre voisin de palier !

Tous les guides electricité & gaz
Réduisez vos factures grâce à nos conseils énergie
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.