Changement d’heure : quand ? Comment ? Pourquoi ?

Mustapha Azzouz - publié le 08/10/2019 à 11:00

Depuis plus de 30 ans, le changement d’heure intervient deux fois par an : au printemps et à l’automne. Adopté par 70 pays dans le monde, ce système permet de profiter d’un ensoleillement optimal pour réaliser des économies d’énergie.

Quand va-t-on changer d’heure ?

Tous les ans, nous changeons d’heure à l’arrivée du printemps et en plein automne. Ainsi, selon la période, nous avançons ou reculons d’une heure. La date de changement d’heure est fixée par la commission européenne.

Pourquoi change-t-on d’heure ?

Ce système a été instauré au lendemain du premier choc pétrolier en 1975, année où le pétrole a atteint son pic de production. Soutenue en France par l’Agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie (ADEME), l’heure d’été double permet de réduire la consommation en énergie artificielle, et notamment l’éclairage des foyers. On parle d’heure double, car la France étant déjà en avance d’une heure sur le méridien de Greenwich (GMT + 1 heure), elle a donc deux heures d’avance sur l’heure du soleil en été. Ainsi, lorsqu’il est 15 heures, il est 13 heures à l’heure du soleil.

En réajustant l’heure par rapport au fuseau horaire standard, la France réalise chaque année un gain évalué à près d’un milliard de gigawatts-heures, de quoi éclairer 800 000 ménages. Cela représente une économie de 100 millions d’euros par an.

À quand la fin du changement d’heure saisonnier ?

Un processus de remise en cause a été entamé pour savoir s’il fallait ou non mettre fin au changement d’heure saisonnier. Pour cela, la Commission européenne a organisé au cours de l’été 2018 une consultation en ligne à la demande du Parlement européen. Selon elle, 84 % des 4,6 millions d’Européens qui ont participé étaient contre le changement d’heure.

C’est pourquoi, le 12 septembre 2018, Jean-Claude Juncker, président de la Commission, a déclaré vouloir la fin du changement d’heure saisonnier dès 2019. Toutefois, c’est l’année 2021 qui a été retenue pour abandonner ce système lors de la réunion des ministres européens des Transports, le 3 décembre 2018. Le 26 mars suivant, les eurodéputés ont dû s’exprimer sur le changement d’heure et ils ont majoritairement voté pour l’abandon de ce système. À l’issue d’une action de coordination, chaque État membre devra alors décider de son heure légale, et choisir s’il y a lieu ou non d’opter pour l’heure d’été ou d’hiver permanente.

Est-ce encore nécessaire de pratiquer le changement d’heure en France ?

Cette mesure ne rencontre guère le consentement des écologistes. L’heure d’été double est très souvent accusée de provoquer des troubles de l’appétit et de l’humeur, tandis que les perturbations du sommeil constituent la principale critique portée à ce système. Cependant, la Commission européenne estime que ces troubles ne sont que de courte durée et n’ont aucun effet néfaste sur la santé humaine. D’autres considèrent que le changement d’heure provoquerait davantage d’accidents de la route dans la semaine qui suit, mais cela ne fait pas l’unanimité.

Bon à savoir : les Français ont pu donner leur avis lors de la consultation en ligne sur le changement d’heure mise en place de février à mars 2019 par la Commission des affaires européennes de l’Assemblée nationale. Les résultats sont édifiants, il semblerait que sur 2 103 999 participations, 83,71 % ont voté en faveur de la fin du changement d’heure 2 fois par an. Selon « vie-publique.fr », 59,17 % des répondants préféreraient conserver l’heure d’été.

Comment savoir si nous avançons ou retardons l’heure ?

Le changement d’heure est un casse-tête pour certaines personnes, qui ne savent pas s’il faut avancer ou reculer l’heure ni quand il faut le faire. Voici trois astuces mnémotechniques pour vous y retrouver :

  • Avril commence par AV donc il faut avancer l’horloge d’une heure. Octobre se termine par RE, par conséquent il faut reculer d’une heure.
  • Dans la citation « cours au printemps, ralentis à l’automne », « cours » peut signifier d’avancer d’une heure au printemps, et « ralentis » serait synonyme de reculer d’une heure à l’automne.
  • Été = avance, car les deux mots débutent par une voyelle et hiver = recule parce qu’ils commencent par une consonne.

Si avec ces 3 astuces vous n’arrivez toujours pas à savoir si nous devons avancer ou reculer l’aiguille de notre montre, il est alors possible de consulter des sites Internet utilitaires, comme http://www.changementheure.com, qui vous indiqueront l’information en temps réel. Ainsi, en fonction de votre venue sur le site, vous pourrez avoir ce type de messages :

« Dans la nuit de samedi à dimanche :

  • À 2 h du matin, il sera 3 h du matin.
  • Il faudra avancer nos montres d’une heure.
  • Nous perdons 1 heure de sommeil.
  • Le soleil se couchera une heure plus tard. »

Avec ces indications, plus d’excuses pour se tromper et arriver en retard au travail le lundi matin !

Comment cela se passe-t-il dans le monde ?

L’Allemagne, l’Angleterre et l’Italie sont les premiers pays à avoir adopté le système de changement d’heure. Il intervient à des dates différentes selon que l’on se trouve dans l’hémisphère Nord ou dans l’hémisphère Sud.

Les pays de l’hémisphère Nord ayant recours au changement d’heure le font à des dates assez rapprochées. Par exemple :

  • Les Bahamas passent à l’heure d’été le 2e dimanche de mars et à celle d’hiver le dernier dimanche d’octobre.
  • Les États-Unis passent à l’heure d’été à la même date que les Bahamas, mais l’heure d’hiver commence au 1er dimanche de novembre. Un système sur lequel s’est aligné le Canada dans le but de préserver et d’harmoniser les échanges entre les deux pays.

Le changement d’heure dans les pays de l’hémisphère Sud varie selon les saisons :

  • L’heure d’été australienne va du 1er dimanche d’octobre au dernier dimanche de mars.
  • Au Brésil, l’heure d’hiver commence le 3e dimanche d’octobre pour finir le 3e dimanche de février à minuit. Cependant, l’heure d’été est souvent réajustée lorsque la date finale de l’heure d’hiver coïncide avec le carnaval.

En ce qui concerne les pays tropicaux, le changement d’heure n’existe pratiquement pas. Ceci est dû à la faible variation de la durée du jour dans les régions proches de l’équateur.

Le changement d’heure est une habitude que certains ont encore du mal à appréhender. Néanmoins, que l’on soit pour ou contre, il semblerait que cette habitude vive actuellement ses dernières années.

Tous les guides electricité & gaz
Réduisez vos factures grâce à nos conseils énergie
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.