Rénovation au gaz naturel : quelles aides financières ?

La rédaction - publié le 05/09/2019 à 14:30

Le gaz naturel est une énergie compétitive sur les 15 dernières années. Alors, si vous souhaitez réduire votre facture énergétique, n'hésitez pas à vous tourner vers cette énergie. De plus, vous pouvez bénéficier d'aides financières et allègements d'impôt pour réaliser vos rénovations. On vous en dit plus.

Les exonérations

Pour aider les propriétaires à améliorer la performance énergétique d’un logement, l’Etat a mis en place des aides à la rénovation.

  • Le Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE) permet à un propriétaire de déduire les dépenses liées aux travaux de ses impôts sur le revenu. Les chaudières au gaz naturel à condensation sont notamment concernées par ce dispositif.
  • Une réduction de la TVA (taux à 5,5%) est appliquée pour les coûts de rénovation énergétique. Pour bénéficier de cette réduction, le logement rénové doit avoir plus de 2 ans.
  • Selon la politique environnementale de votre collectivité territoriale, vous pouvez également bénéficier d’une exonération sur la taxe foncière. Cette exonération peut être cumulée avec le CITE.

Les prêts

Les prêts se multiplient pour aider les propriétaires à réaliser leurs travaux d’isolation et autres rénovations énergétiques :

  • L’éco-prêt à taux zéro couvre jusqu’à 30 000 euros à rembourser sans intérêt sur une période maximum de 15 ans. Les travaux de rénovation doivent avoir pour but d’améliorer la performance énergétique du logement. Il est possible de cumuler ce prêt et le CITE à condition de ne pas dépasser 35 000 euros de revenus annuels pour un couple.
  • Si vos travaux correspondent aux critères des Certificats d’économie d’énergie (CEE), certaines banques peuvent vous proposer des prêts à taux bonifiés pour installer une chaudière au gaz naturel à condensation.
  • Des prêts locaux peuvent vous être accordés par votre département ou votre région pour réaliser un diagnostic ou des travaux visant à améliorer la performance énergétique de votre logement.

Les financements

Certains organismes engagés pour la transition énergétique ou à vocation sociale proposent de prendre en charge une partie de vos frais de travaux.

  • L’Agence nationale de l’habitat (Anah) offre des aides à la rénovation pour les revenus modestes. Vos travaux d’isolation ou de rénovation thermique peuvent être financés s’ils permettent de réduire votre consommation énergétique d’au moins 25 %. La prise en charge est partielle et conditionnée par vos ressources. Si vos ressources sont très modestes, l’aide de l’Anah couvre 50 % du montant des travaux, à quoi peut s’ajouter une prime « Habiter mieux » supplémentaire de 10% (dans la limite de 2000 euros). Si vos revenus sont modestes, l’aide porte sur 35% des dépenses liées aux travaux, avec une prime « Habiter mieux » supplémentaire de 10% (dans la limite de 1 600 euros).
  • Certains fournisseurs vous proposent une prime spéciale pour subventionner partiellement les travaux de rénovation énergétiques. Vous pouvez notamment bénéficier de cette aide pour acquérir une chaudière à condensation.

Pour savoir à quelles aides financières vous avez droit, n’hésitez pas à utiliser ce simulateur d’aides financières pour vos travaux de rénovation énergétique.

Réduisez vos factures grâce à nos conseils énergie
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.