Comment bien lire une étiquette de vin ?

Florian Billaud - publié le 05/09/2019 à 14:30

Bien souvent, le consommateur est un peu perdu dans le rayon des vins. Pourquoi ? Tout simplement car les informations varient d'une bouteille à l'autre, mais aussi et surtout car il est difficile — surtout pour les novices — de savoir à quoi se référer exactement. C'est votre cas ? Rassurez-vous, après avoir lu nos conseils, ce casse-tête appartiendra au passé !

1 - Repérez la mention « mis en bouteille à la propriété »

Cette indication atteste du fait que le vigneron a maîtrisé l’ensemble du processus d’élaboration du vin, de la production jusqu’au conditionnement. En d’autres termes, c’est une garantie de traçabilité.À noter : est-ce une assurance absolue de qualité ?Non. À elle seule, cette mention ne vous garantit pas que vous aurez grand plaisir à déguster le vin en question. Retenez que tous les vignerons indépendants ne font pas des cuvées d’exception, et que certaines cuvées embouteillées hors des lieux de production sont de très grande qualité...

2 - Ne vous fiez pas (seulement) aux termes « fûts de chêne » et autres « vieilles vignes »

Ces mentions sont très discutables dans la mesure où elles n’ont aucune valeur légale et ne désignent pas nécessairement des vins de qualité. Il s’agit plus d’arguments commerciaux. Si les vignes réputées âgées et l’élevage en fût de chêne peuvent donner lieu à d’excellents vins, ils ne doivent en aucun cas être votre seul et unique critère de choix.

3 - Méfiez-vous des appellations « déguisées »

S’il est bien entendu interdit aux vignerons de faire référence à un château dont ils ne sont pas propriétaires, il n’est pas rare que certains jouent sur les mots. C’est ainsi qu’en présence d’une inscription de type « Vieux Pape », qui rappelle étrangement l’appellation Châteauneuf-du-Pape, les non-initiés peuvent se laisser abuser.Conseil : aidez-vous d’un guideSi vous êtes néophyte en matière de vin, nous vous recommandons de vous appuyer sur un guide retraçant les différentes appellations. Vous en trouverez facilement sur le net, y compris dans les application stores.

4 - Reportez-vous à la contre-étiquette

Placée à l’arrière de la bouteille, la contre-étiquette est un complément précieux de l’étiquette. Elle vous apporte de nombreux renseignements, portant par exemple sur le cépage et le type d’élevage (en fût ou en cuve) — ils déterminent notamment les arômes et le goût du vin, — les accords mets et vin ou le temps de garde. Autant d’informations qui sauront vous aiguiller !

5 - Faites confiance aux spécialistes

Chaque année, des milliers de vins obtiennent des médailles et récompenses. Généralement, c’est signe de qualité. Repérez donc les heureux lauréats du Concours Général Agricole, ou encore les crus figurant dans le Guide Hachette des Vins.

6 - Visez la simplicité d'un point de vue esthétique

Peu importe le contenant, pourvu que le contenu satisfasse ! Une bouteille qui présente bien et se distingue des autres de par sa forme ou ses coloris, et/ou qui contient d’innombrables informations, n’est pas forcément synonyme de qualité. Les meilleurs crus n’ont que faire de toutes ces fioritures... Mieux vaut plutôt vous diriger vers une bouteille « basique », aux informations claires et concises.Voilà qui vous permettra dorénavant de démêler le vrai du faux et de repérer, presque au premier coup d’œil, la bouteille de vin qui vaut la peine de casser votre tirelire !

Tous les guides courses
Réduisez vos factures grâce à nos conseils grande consommation
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.