Guide d’achat : bien choisir sa cave à vin

Mustapha Azzouz - publié le 19/12/2019 à 15:00

Vous souhaitez investir dans une cave à vin pour conserver et faire vieillir vos fameux crus dans les meilleures conditions, à la température la mieux adaptée, mais vous hésitez sur le choix de votre futur matériel ? Effectivement, plusieurs questions se posent avant de vous engager. Voici quelques réponses.

Acheter une cave à vin : les questions à se poser

Entre une cave à vin de vieillissement, une cave à vin de service et une cave à vin de conservation, il est parfois difficile de s’y retrouver ! Notre guide d’achat vous aidera à y voir un peu plus clair, notamment en répondant aux questions suivantes :

Cave de vieillissement, de service ou de conservation ?

Avant de vous lancer dans l’achat d’une cave à vin, il vous faut dans un premier temps définir l’usage que vous en ferez.

Une cave de vieillissement

Si vous souhaitez conserver votre vin, qu’il soit blanc, rosé ou rouge, et le bonifier dans le but de le déguster après plusieurs années, sachez qu’il vous faudra une cave à vin de vieillissement. Ces caves recréent les conditions de conservation d’une cave à vin naturelle. Le vin est ainsi conservé à une température constante autour de 12°. C’est idéal pour laisser vieillir son vin sur le long terme.

Une cave multi-usage

Comme son nom l’indique, si vous souhaitez à la fois faire du service, conserver et faire vieillir votre vin, il est conseillé d’opter pour une cave à vin multi-température ayant plusieurs étages ou compartiments.

Une cave à vin de service

Lorsque vous recherchez une cave à vin pour le service, c’est-à-dire pour la dégustation (c’est le cas des restaurateurs), il vous faudra une cave à vin multi-température puisque chaque vin a sa particularité. Et pour conserver sa saveur, il doit être dégusté à une température bien précise.

Une cave à vin de conservation

Les caves à vin de conservation offrent plusieurs zones de température afin de proposer à chaque bouteille le meilleur environnement, notamment pour le vin ne nécessitant pas une longue maturation. Les différentes températures sont obtenues grâce à la libre circulation de l’air frais : idéal pour entreposer son vin sur le court terme.

Cave à vin encastrable et non encastrable

Il existe deux catégories de caves à vin : les caves à vin encastrables et celles non encastrables.

C’est le choix de la pièce dans laquelle vous comptez installer votre cave à vin qui définira le choix du modèle et le type de cave à vin que vous allez choisir. En effet, si vous voulez la mettre sous un plan de travail ou un meuble de cuisine, il vous faudra forcément un modèle à encastrer.

Bon à savoir : la mise en marche d’une cave à vin n’est pas silencieuse

En fonction du modèle et de la contenance, le bruit d’une cave à vin est évalué par palier : de 10 à 20 dB, de 20 à 30 dB, de 30 à 40 dB et de 40 à 50 dB. Le bruit d’une cave à vin est un détail qui prend rapidement de l’importance quand l’appareil est placé dans une cuisine. Sachez toutefois que de nombreux modèles de caves à vin proposent aujourd’hui des systèmes anti-vibrations.

La cave à vin encastrable

La cave à vin encastrable est conçue pour être installée dans un meuble de cuisine, sous un plan de travail, dans un salon ou montée en colonne dans toute autre pièce d’une habitation. L’installation de la cave à vin encastrable est facile, car ses dimensions sont standard. Vous pourrez la monter vous-même si vous êtes bricoleur. Sinon, faites appel à un menuisier.

La cave encastrée se positionne comme un meuble de cuisine, à l’exemple d’un lave-vaisselle ou d’un lave-linge. Elle s’adresse aux consommateurs qui ont une cuisine équipée. Ses dimensions sont d’environ 60 cm ou 30 cm de largeur. La cave intégrée, quant à elle, se place comme un réfrigérateur. Très souvent, elle a une largeur inférieure à 60 cm.

La cave à vin non encastrable

Pour les caves à vin non encastrables dites de « pose libre », leur dimension est généralement de 60 cm de largeur. Pour les modèles plus grands, leur taille est comprise entre 180 et 190 cm. La cave à vin non encastrable sera donc ajustée en fonction du nombre de bouteilles qu’elle doit contenir.

Aussi, en fonction du modèle choisi et de ses fonctionnalités (fonction d’hiver, circuit froid unique, double régulation chaud/froid…), il faudra déterminer la température du local dans lequel la cave à vin sera installée.

Par exemple, s’il s’agit d’une cave à vin multi-usage, vous pourrez l’installer dans toute pièce, à condition que la température ambiante ne soit pas inférieure à 12 °C.

Pour une cave à vin non encastrable, le prix varie selon la contenance :

  • Pour une cave de moins de 30 bouteilles : de 137 (pour une cave de service de 12 bouteilles) à 879 € ;
  • Pour une cave de 30 à 100 bouteilles : de 399 à 1 849 € ;
  • Pour une cave de 100 à 150 bouteilles : de 783 à 1 099 €;
  • Pour une cave de plus de 150 bouteilles : à partir de 749 €. 

Quel type de porte choisir pour sa cave à vin ?

Les constructeurs de caves à vin proposent généralement deux types de portes : la porte vitrée et la porte pleine. Quelle différence ?

La porte vitrée

Si vous optez pour une cave à vin qui sera installée dans une pièce à vivre, vous serez certainement tenté par une porte vitrée. Mais sachez que la lumière altère, voire dégrade le vin.

Une porte vitrée est adaptée pour le service, pour une consommation courante ou alors s’il s’agit d’une cave de mise à température. Les portes doivent néanmoins avoir toutes subi un traitement anti-UV.

La porte pleine

La porte pleine est conseillée pour les caves de vieillissement et de conservation, compte tenu de leur durée de conservation. Elle garantit une meilleure obscurité nécessaire à la conservation de tous les arômes et au bon vieillissement du vin.

Bon à savoir : pensez à l’entretien de votre cave à vin

Pour conserver un vin dans les meilleures conditions, il faut penser à dépoussiérer l’extérieur de la cave au moins tous les 15 jours à l’aide d’un torchon. Une fois dans l’année, débranchez la cave à vin, videz-la, nettoyez l’intérieur et l’extérieur ainsi que la grille d’aération. Si la cave à vin possède un filtre à charbon, son remplacement coutera entre 25 et 50 euros.

L’hygromètre, nécessaire ou pas ?

L’hygromètre de cave à vin est un outil permettant de mesurer le taux d’humidité de l’air. Pour une bonne conversation dans une cave à vin, il est conseillé d’avoir un taux d’humidité (ou hygrométrie) situé entre 50 % et 80 %.

La présence d’un hygromètre sur une cave à vin permet de régler précisément le taux d’humidité. Plusieurs fabricants proposent également un hygromètre relié à un système d’alarme qui se déclenche lorsque les seuils maximum ou minimum d’humidité sont franchis.

Bon à savoir : et le taux d’humidité dans tout ça ?

Si le taux d’humidité d’une cave à vin est trop faible, le bouchon sèche, se rétracte et laisse passer de l’air. Si le taux d’humidité d’une cave à vin est trop important, les moisissures et bactéries risquent de se développer sur le bouchon. Mais le vin ne perdra pas de sa qualité.

Comme vous avez pu le constater, il y a de nombreux critères à prendre en compte lors de l’achat d’une cave à vin. À vous de prendre le temps de vous poser les bonnes questions pour faire le meilleur choix.

Tous les guides courses
Réduisez vos factures grâce à nos conseils grande consommation
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.