Apiculture : le miel ne fait plus recette en Europe

Nicolas Boutin - publié le 24/12/2019 à 11:00

Depuis plusieurs années l’apiculture s’enfonce dans la crise en Europe. 

miel
Les apiculteurs connaissent la pire récolte de l'histoire moderne. Les aléas climatiques en seraient principalement la cause.

Moins de 9.000 tonnes récoltées en France

C’est une récolte de miel qui a « quasiment été divisée par deux », sur un an, d’après le principal syndicat agricole italien, la Coldiretti, par rapport à 2018 et les 23.300 tonnes récoltées. Une crise qui touche la botte italienne mais aussi l’ensemble du continent. Les apiculteurs connaissent la pire récolte de leur histoire, notamment à cause des aléas climatiques.

En France, la récolte a été estimée à « moins de 9.000 tonnes », selon l’Union nationale de l’apiculture française (Unaf). Soit un total quatre fois inférieur par rapport aux années 1990. Ce n’est pas mieux chez nos voisins. En Espagne, le premier pays en nombre de ruches, la récolte est en baisse constante depuis 2015, avec notamment une baisse de 5,2% en 2017. En Roumanie, la production devrait être inférieure à la moyenne, fixée à 25.000 tonnes.

La météo en cause

Une crise qui pourrait entraîner des baisses de revenus pour les apiculteurs de 73 millions d’euros en 2019. Les consommateurs se tournent alors massivement vers le miel chinois, pourtant accusé d’être « adultéré » avec du sirop par les apiculteurs. De plus, aucune législation européenne n’oblige les producteurs à préciser la provenance du miel, alors même que certains produits peuvent contenir jusqu’à 99% de miel chinois et 1% de miel français.

Selon la Coldiretti, cette chute des récoltes s’explique par « l’évolution anormale du climat », de janvier à septembre. En Italie, le nombre de phénomènes météorologiques extrêmes recensé a été supérieur à un millier sur l’année. En France, l’Unaf évoque également « une catastrophe climatique ». Une météo qui entraine un changement de comportement de la part des abeilles qui ont tué par réflexe les mâles, pour permettre de nourrir toutes les bouches. Mais le manque de mâles pourrait avoir raison de l’accouplement des abeilles.

À lire aussi Le miel, votre meilleur allié pour passer l'hiver

Réduisez vos factures grâce à nos conseils grande consommation
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.