Couches lavables : comment bien les choisir ?

La rédaction - publié le 03/09/2019 à 14:30

« Ca existe encore ? » Eh oui, elles font même leur retour en fanfare. Les couches lavables séduisent de plus en plus d'adeptes parmi les parents soucieux de la santé de bébé et sensibilisés à l'écologie. Comment bien les choisir ?

Couches lavables, kesako ?

On oublie tout de suite le vieux cliché des couches d’antan de nos grand-mères, que l’on attachait à l’aide de grosses épingles à nourrice. Les couches lavables n’y ressemblent plus du tout et sont fabriquées tout autrement : composées de polyester et de polaire pour laisser respirer la peau de bébé tout en évitant les fuites. Si, certes, la production de couches lavables n’est pas sans effets, ceux-ci sont minimes comparés aux couches jetables traditionnelles. Pour exemple, une couche lavable engendre la moitié moins de déchets qu’une couche jetable.Il existe plusieurs modèles de couches lavables :

  • Les couches classiques, qui ressemblent aux couches jetables. Mais il y a une différence, et non des moindres : elles ne sont pas étanches et doivent donc s’associer à une couche-culotte.
  • Les langes sont les couches telles que les utilisaient nos grand-mères : un carré de tissu absorbant en coton, que l’on noue sur les côtés.
  • Les couches préformées : ce sont les plus pratiques de nos jours. Elles ont la forme de couches jetables mais passent en machine ! Elles existent sous différents modèles : avec la couche-culotte intégrée dans ce cas, on parle de « tout-en-un » ou non, mais gardent la forme du pliage pour gêner le moins possible l’enfant dans ses mouvements. L’avantage de ce modèle est qu’il ne nécessite qu’une seule manipulation.

Et pour quel coût ?

Les langes sont, sans surprise, les moins coûteuses : environ 3 € pour une.Viennent ensuite les couches dites « classiques » pour lesquelles il faut débourser environ 15 € la couche.Enfin, pour les couches préformées, il faut compter entre 20 à 30 € tout de même. Mais il faut penser que cette somme est vite rentabilisée par le nombre d’utilisations. Sachant que la durée de vie d’une couche lavable, quelque soit le modèle, est comprise entre 2 et 3 ans, le calcul est vite fait.Il faut environ 5000 couches à un bébé jusqu’à ce qu’il soit propre. Si vous faites un investissement de départ de 300 € pour plusieurs couches lavables, vous ferez de belles économies en évitant d’acheter chaque mois un paquet de jetables à 30 €...

Réellement avantageuses ?

Certes, les couches lavables sont économiques, écologiques et protègent la peau de bébé. Mais elles présentent aussi quelques inconvénients (le contraire aurait été trop beau !) :

  • Elles sont généralement très épaisses et donc pas très discrètes sur les fesses des enfants. Elles sont d’ailleurs plus difficiles à appliquer sur des bébés de moins de 2 mois, car trop grandes.
  • Elles sont difficiles à nettoyer : certaines lessives sont d’ailleurs déconseillées, comme le savon de Marseille.
  • Elles sont un peu moins efficaces que les couches traditionnelles, surtout qu’elles atteignent leur pleine capacité d’absorption au bout de plusieurs lavages (mieux vaut donc les laver plusieurs fois avant de les utiliser, au risque de devoir souvent changer bébé).

Pour les laver, comment s'y prendre ?

  • Tout d’abord, laissez tremper les couches une journée ou une nuit dans l’eau froide.
  • Vous pouvez ensuite laver les couches avec votre linge habituel à 40° mais, si vous y êtes plutôt réticent, vous pouvez faire une demi-charge avec les couches uniquement en lavant à 60°.
  • N’ajoutez pas d’adoucissant, néfaste pour la qualité des couches, ni de lessive contenant de la glycérine.
  • En revanche, vous pouvez y mettre quelques gouttes d’huiles essentielles.
  • N’utilisez jamais de javel pour enlever les taches récalcitrantes, utilisez plutôt du savon naturel.

Adepte du système ou carrément réticent, venez partager votre expérience dans les commentaires. Cela aidera sans doute d’autres parents à faire leur choix entre couches jetables et couches lavables.

Tous les guides produits du quotidien
Réduisez vos factures grâce à nos conseils grande consommation
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.