Bien préparer ses vacances au camping étape par étape

La rédaction - publié le 04/10/2019 à 14:30

Pour que tout se passe comme sur des roulettes, c'est une question d'organisation ! Pour ne rien oublier voici un petit mémo... de quoi se plonger dans les vacances avant l'heure !

Janvier-Mars

1. Je réserve. En plein coeur de l’hiver, vous ne rêvez que d’une seule chose : vivement les vacances d’été qui sentent bon le sable chaud et les journées de farniente ensoleillées... Et bien pour qu’elles ne vous passent pas sous le nez cette année, il est temps de penser « réservation ». A cette époque de l’année, vous êtes encore sûr d’avoir de la place à peu près partout !Et si on partait en camping ? Entre amis, en famille, en couple ou en solo... les attentes ne sont pas les mêmes. Alors pour satisfaire tout le monde il vaut mieux s’y prendre tôt. Avant de sauter sur la première « offre exceptionnelle » proposée, déterminez ensemble vos envies (piscine/plage, visites, musées, farniente, sport, etc.), par ordre d’importance. Ce sera ainsi plus simple de faire des concessions en éliminant les activités les moins importantes, si jamais le budget ne suffit pas pour s’offrir le camping idéal.Avec plus de 8 millions de campeurs chaque année en France, les campings louent leurs emplacements comme des petits pains, surtout pour la période du 15 juillet au 15 août. On n’est pas tout seul à vouloir profiter de la mer, de la montagne et du soleil. Pour la destination, vous avez le choix. Avec plus de 10 400 adresses en France, vous trouverez sans doute votre bonheur. Campingfrance.com est sans aucun doute la référence sur le web : c’est l’annuaire des campeurs. Une fois la destination déterminée, vous pouvez confronter les possibilités d’hébergements dans le coin, mais aussi les équipements disponibles. Libre à vous ensuite de faire une demande de devis aux campings intéressants pour ne pas avoir de surprises.2. Je commence les économies. Une fois votre budget camping bouclé, il va falloir commencer à économiser. Plus vous vous y prenez tôt pour la réservation, plus large sera la période pour économiser. Vous pourrez donc envisager plus sereinement les vacances sans pour autant trop vous serrer la ceinture. Bravo les fourmis ! N’oubliez pas que pour valider votre réservation, vous devrez sans doute payer un acompte ou des arrhes, s’élevant en moyenne à 30% du montant total de votre séjour.

Avril-Mai

3. Je m’équipe. On ne s’improvise pas campeur du jour au lendemain, certains diront même que camper, c’est tout un art. Pour être sûr de réussir ses vacances, il faut avant tout être bien équipé. Avant d’investir des sommes folles, fais un petit tour de votre famille, de vos amis pour savoir si vous ne pourriez pas emprunter une tente par-ci, un réchaud par-là... Vous n’avez pas réussi à tout trouver ? Vous avez sans doute quelques petites affaires à venir troquer avec les radins. En avril-mai, c’est également le retour des beaux jours et des vide-greniers. C’est une excellente occasion de faire des affaires : soit en vendant quelques vieilleries inutiles pour faire augmenter votre budget vacances soit en dénichant les affaires manquant à votre panoplie du super campeur.4. Je choisis les activités. Profitez-en aussi pour commencer à déterminer précisément les activités payantes que vous souhaitez faire. Musées, parc d’attractions, location de pédalo... Ces petites dépenses peuvent vite s’accumuler si l’on n’y prête pas attention. Alors on budgétise !

Mai-Juin

Dernière ligne droite... les vacances ne sont plus très loin.5. On traque les bons plans. Fourmi en herbe, vous vous y prenez à la dernière minute ? Vous aurez sans doute moins de choix, mais à cette période certains campings bradent les prix. Pour ça, n’hésitez pas à passer un coup de fil au camping de votre choix. S’il reste des emplacements vides, engage les négociations, sinon rendez-vous sur campingfrance pour découvrir les offres à la dernière minute des campings, par département.

2 semaines avant le départ

6. Je fais une liste. Cette année, vous ne vous ferez pas avoir ! Ça ne loupe jamais, on oublie toujours quelque chose. Le meilleur moyen reste de dresser une liste suffisamment à l’avance et de l’avoir toujours sous la main pour y ajouter des éléments et en rayer d’autres au jour le jour.7. Je teste mon matériel. Il n’y a rien de plus désagréable et coûteux que de se retrouver avec du matériel défaillant : des sardines manquantes pour bien fixer la tente, un matelas gonflable troué... pour éviter la crise de nerfs, pensez à tester tout votre matériel avant de partir !

1 semaine avant :

8. Je regarde la météo. Qu’il s’agisse d’une bonne ou d’une mauvaise surprise, il est toujours plus prudent de savoir ce qui vous attend. En regardant les prévisions météorologiques, vous pourrez préparer plus sereinement votre valise en fonction du temps prévu. Et si vous partez à la mer, jetez un œil à la météo des plages.9. Je fais ma valise. Cette une opération qui en fait enrager plus d’un ! On prépare soigneusement sa valise la veille et là on se met à la recherche de sa robe préférée, celle parfaite pour cet été (et qu’on ne porte d’ailleurs quasiment qu’en vacances) qui se trouve au fond du panier à linge ! Pour que cela n’arrive plus, n’attendez pas la dernière minute pour faire vos bagages ! Une semaine avant, cela vous laisse le temps de boucler toutes les valises de la famille en temps et en heure.

Une fois arrivé au camping

Présentez-vous directement à la réception pour régler votre séjour. Vos allez recevoir le numéro de votre emplacement. Mais avant de vous précipiter pour déballer tout votre barda, vérifiez sur une carte du camping si celui-ci va vous donner entière satisfaction... Ce serait dommage de se retrouver coincé 15 jours entre les sanitaires et le bar (bruyant) du camping, dans une allée très passante ! Une fois installé, il sera trop tard pour changer, et je pense que vous n’en aurez ni l’envie ni la force après votre voyage.Outre la position stratégique dans le camping, il est important de choisir un site mi-ombragé : la chaleur pouvant vite monter dans la tente si le soleil frappe fort. Pour éviter cela, plantez votre tente avec l’ouverture face au vent. Si le temps est frais, plantez-là dans le sens inverse.

La panoplie incontournable du parfait campeur

  • Une tente : même si vous louez un mobil home ou que vous partez en caravane, les enfants préfèrent presque toujours dormir sous une tente !
  • Des sacs de couchage : s’il fait chaud la journée, les nuits peuvent à l’inverse être très fraîches.
  • Un matelas gonflable ou des tapis de sol : jouer à Robinson Crusoé oui, se casser le dos pendant 15 jours, non !
  • Une lampe de poche : elle s’avère être toujours pratique en cas de coupure de courant, ou si vous devez vous lever la nuit.
  • Une glacière : c’est l’assurance de pouvoir conserver des produits au frais un minimum, surtout si vous n’avez pas de frigo.
  • La corde : bien utile pour fixer tout et n’importe quoi, elle peut également servir de corde à linge. Les pinces à linge peuvent aussi être utiles pour refermer des paquets de nourriture déjà entamés.
  • Une trousse de secours complète pour parer aux petits bobos : pansement, désinfectant, crème pour soulager les brûlures (bien pratique pour les coups de soleil), paracétamol et aspirine, compresses.
  • Quelques ustensiles de cuisine : casserole, couverts, réchaud, etc.

Pour aller plus loin : découvrez comment trouver le moyen de transport le moins cher pour vos vacances et comment bien choisir votre camping.

Réduisez vos factures grâce à nos conseils grande consommation
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.