Comment évaluer son budget camping ?

La rédaction - publié le 04/10/2019 à 14:30

Partir en vacances revient bien souvent à casser sa tirelire pour s'offrir quelques jours de détente absolue ! Après des mois et des mois d'économies, il serait bête de dépenser votre petit bas de laine à tout-va. Alors pour gérer au mieux vos économies, établissez dans un premier temps votre budget ! Voici les différentes dépenses à prendre en compte pour évaluer votre budget camping au plus près !

L'emplacement de camping : attention aux frais supplémentaires !

L’hébergement est la dépense qui pèse le plus lourd dans le budget vacances. Une fois la destination choisie, il faut bien ouvrir les yeux pour déterminer précisément le prix réel de son séjour ! Même si certains campings proposent des forfaits du type « emplacement + tente + 2 personnes », les frais supplémentaires sont légions :

  • Personne supplémentaire : vous ne louez pas simplement un emplacement mais aussi le droit d’accès aux infrastructures : sanitaires, piscine, etc. Plus vous êtes nombreux, plus vous payez ! Les tarifs sont cependant différents pour les enfants et les adultes.
  • Visiteur : vous avez de la famille ou des amis près de votre lieu de vacances et vous souhaitez les inviter à passer la journée avec vous ? Les visiteurs (qui ne restent pas pour dormir) doivent eux aussi passer à la caisse pour profiter des infrastructures du camping. Et le personnel à l’œil pour repérer les fraudeurs.
  • Accès au branchement électrique : pour brancher un frigo ou une radio, vous devez vous acquitter d’un droit d’accès. Certains campings vous feront payer la consommation réelle, d’autres vous proposeront un forfait à la semaine. Vous pouvez également louer ces équipements sur place.
  • Taxe de séjour : imposée par certaines villes en juillet et août, elle varie entre 0,20€ et 0,55€ par jour et par personne, en fonction de la catégorie du camping. Cette taxe vaut également pour les hôtels. Elle ne s’applique cependant pas aux enfants de moins de 13 ans.
  • Véhicule supplémentaire : si vous partez avec plusieurs véhicules, le camping peut vous demander de payer un supplément pour le parking, le badge d’entrée, etc.
  • Accès aux activités : toutes les activités ne sont pas forcément gratuites dans un camping. Il est fréquent de devoir payer la location du cours de tennis ou la location d’un filet pour jouer au tennis de table. Ce sont de petites dépenses qui peuvent vite faire la différence si vos enfants sont accros à la petite balle jaune.
  • Animaux de compagnie : on ne va pas abandonner toutou à son triste sort pendant les vacances, il fait partie de la famille ! C’est donc tout naturellement qu’il va se joindre à nous. Attention, certains campings refusent les animaux de compagnie, mais en général ils acceptent contre une somme supplémentaire (bien sûr !). N’oubliez pas le carnet de santé de votre animal, il sera exigé pour qu’il puisse entrer dans le camping.

Pour ne pas vous faire avoir par des petites dépenses supplémentaires, demandez systématiquement un devis indiquant la somme réelle et définitive à régler pour votre séjour, avant de vous engager. Pour valider votre réservation, vous devrez payer des arrhes. Ils s’élèvent en général à 30 % du montant total du séjour. Cette somme reste acquise au camping en cas d’annulation (en fonction des termes du contrat), il vaut donc mieux être sûr de son coup !

Voiture, avion ou train pour m'emmener à bon port ?

Bouchons sur l’autoroute, train bruyant ou hall d’aéroport bondé, le transport n’est pas le moment le plus agréable des vacances. Que vous partiez loin, ou juste à côté de chez vous, un moyen de transport peut s’avérer plus avantageux qu’un autre. La voiture, le train ou encore l’avion, les tarifs ne sont pas les mêmes, il faut donc les comparer avant de foncer tête baissée.Pour obtenir les meilleurs prix de billet d’avion ou de train, il vaut mieux s’y prendre très tôt ou à l’inverse très tard, mais alors là, rien ne garantit d’avoir de la place. Ce serait dommage de réserver un emplacement dans un camping et de ne pas pouvoir s’y rendre faute de moyen de transport ! N’hésitez pas à chercher sur les sites de trocs, vous aurez peut-être de la chance. Peur d’être coincé une fois sur place ? Optez pour la location de voiture en complément !En voiture, n’oubliez pas d’additionner à l’essence, les frais de péage mais aussi les frais d’entretien de la voiture, car il va sans doute falloir passer par la case garage pour éviter toute déconvenue. La plupart des sites permettant de calculer votre itinéraire offrent la possibilité d’évaluer le tarif des péages et les frais d’essence en fonction du modèle de la voiture. Vous avez trouvé un lieu de vacances intéressant ? Calculez de suite les frais de transport pour éviter les mauvaises surprises à 3 jours du départ !

La nourriture : même en vacances, je fais mon budget !

« On est en vacances, on va se faire plaisir » Le budget alimentation est sans doute le plus difficile à tenir. Restaurants, glaces, beignets et autres gourmandises... Euro après euro, le porte-monnaie se vide rapidement !Pour ne pas se faire avoir, il est plus prudent de s’imposer quelques règles simples : ne jamais aller au restaurant le midi mais préférer les pique-niques sympathiques, s’accorder de temps en temps une petite folie (budgétisée) chez un petit glacier ou même au restaurant du camping ! La cuisine ne doit pas devenir une corvée, on est en vacances tout de même ! En faisant participer tout le monde, vous la transformez en un moment convivial.En vacances, on privilégie bien souvent les courses vite faites aux courses bien faites : après tout, le soleil nous attend, on ne va donc pas passer notre temps à pousser un chariot ! Les petits magasins en zones touristiques sont souvent plus chers que votre magasin habituel. Si vous avez un peu de place dans votre voiture ou dans votre valise, emmenez quelques provisions de base comme un paquet de pâtes, de la sauce tomate, une bouteille de lait, etc. Cela vous évitera de courir au restaurant dès votre arrivée mais aussi d’acheter des produits que vous avez déjà à la maison (et que vous risquez de ramener chez vous à la fin des vacances : confiture, sel, poivre, etc.).N’hésitez pas non plus à calculer le nombre de repas que vous aurez à cuisiner sur place, à faire votre liste de courses en fonction, et à récolter les bons de réduction nécessaires. Il n’y a pas de complexe à avoir, pour ne pas vous retrouver dépourvu à la rentrée venue, suivez bien ces quelques conseils !

Les activités payantes... faire plaisir à chacun en limitant les frais

En changeant de région, on a forcément envie de découvrir les environs. Musées, parcs d’attractions, monuments historiques, ce sont souvent des dépenses qui viennent s’additionner sans prévenir au budget vacances. Mais tu peux facilement les anticiper.Jetez un œil sur les sites Internet des lieux ou des activités que vous avez repérés. Vous pouvez ainsi obtenir les tarifs, parfois même des bons de réduction, voire des informations sur des événements spéciaux donnant lieu à un accès gratuit à certaines dates. Pour gagner du temps, passez un coup de fil à l’office du tourisme de votre ville de vacances et faites-vous envoyer toute la documentation. Le tout est de connaitre à l’avance les prix et savoir si cela rentre ou non dans votre budget. Vous éviterez ainsi de vous déplacer pour rien.Certains campings sont équipés d’une piscine, d’un terrain de tennis, de pétanque et/ou d’une boîte de nuit dont l’accès doit être compris dans le prix, alors pourquoi se priver !

On ne s'improvise pas campeur... je pars bien équipé pour pas cher

Que vous choisissiez le confort d’un mobil home, le côté pratique d’une caravane ou le charme de la tente, vous n’aurez sans doute pas la même somme à débourser pour vous équiper. Avant de courir dans le magasin de sport le plus proche de chez vous pour vous offrir la panoplie du parfait petit campeur, questionnez vos amis et votre famille pour savoir si vous ne pourriez pas emprunter une tente, quelques sacs de couchage et autres réchauds. C’est déjà ça d’économisé ! Pour le reste, vous pouvez soit tenter votre chance dans des vide-greniers, en faire l’acquisition lors d’un troc ou encore investir dans du neuf (mais là, il va falloir le rentabiliser en retournant au camping l’année prochaine !)Pour éviter les surprises, recensez toutes ces dépenses dans un tableau récapitulatif. Vous aurez une idée assez précise de ce que vont vous coûter vos vacances ! Gloups ... il va falloir commencer à économiser...mais au moins on sait où on va !

Réduisez vos factures grâce à nos conseils grande consommation
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.