Comment soigner les bobos des enfants à la plage ?

La rédaction - publié le 04/10/2019 à 14:30

En vacances, les enfants ont encore plus la bougeotte que d'habitude : ils courent, ils sautent, ils nagent, ils grimpent sur tout ce qu'ils trouvent... En bref, ils profitent ! Mais attention, les petits accidents ne sont jamais bien loin : un coup de soleil, une piqûre de méduse, d'oursin ou un simple coup de chaleur... Quels sont les bons gestes pour prévenir et soigner ces petits bobos de l'été ? On vous dit tout !

Mon enfant a attrapé un coup de de soleil

Le soleil, on l’aime, on l’adore mais quel traitre : à la moindre exposition sans protection, c’est la brûlure assurée ! Il est donc impératif de penser à mettre de la crème solaire et à renouveler l’opération toutes les deux heures (ou moins si vous avez beaucoup transpiré ou si vous vous êtes jeté à l’eau). Et, ce qui est valable pour vous, l’est également pour votre enfant ! Pensez donc à le protéger avec une crème solaire à indice élevé (indice 50 pour les enfants, c’est l’idéal). De plus, il est préférable d’éviter de les exposer aux heures les plus chaudes de la journée, à savoir entre 12h et 16h. Enfin, sur la plage, n’hésitez pas à leur laisser un tee shirt de couleur claire (blanc, c’est très bien), un chapeau et des lunettes de soleil. On est jamais trop vigilants avec les enfants !Malheureusement, malgré tout, il arrive que nos bambins attrapent quand même des coups de soleil. ...En cas de brûlure, il existe diverses petites astuces de grand-mères, alors inutile de vous ruer vers les crèmes après-soleil ! Si vous n’avez pas de Biafine ou que la pharmacie la plus proche s’est fait dévalisée, pas de panique ! Vous pouvez, par exemple, appliquer la moitié d’une pomme de terre sur le coup de soleil ou passez un blanc battu en neige sur la peau brûlée de votre enfant. Ces astuces naturelles soulageront votre enfant et ne sont pas dangereuses pour lui (à moins qu’il soit allergique à la pomme de terre ou à l’oeuf). D’ailleurs, il existe une dizaine d’autres astuces naturelles pour soigner les coups de soleil !Par contre, si la brûlure est assez importante et/ou qu’il y a des cloques, il est impératif de consulter un médecin. Il en va de même en cas de fièvre ou d’infection de la brûlure.Comparez gratuitement les mutuelles

Bébé a un coup de chaud

Quand les températures grimpent et que l’air est étouffant (« Où est le vent ? Quand on a besoin de lui, il n’est jamais là ! »), le coup de chaleur, ou l’insolation, n’épargne personne. Mais les enfants, et notamment les tout-petits, ont davantage de difficultés à s’adapter à cette chaleur et sont donc plus sensibles aux coups de chaleur.Aussi, en été, et notamment lors des périodes de très forte chaleur type canicule, il est primordial de rester à l’ombre et de donner à boire à votre enfant, pour lui éviter le coup de chaud et la déshydratation.Quels sont les symptômes d’un coup de chaleur ? Si votre bébé a pris un coup de chaud, généralement, il va se mettre à somnoler et la fièvre est alors supérieure à la normale (elle peut même atteindre jusqu’à 41°C). En cas de déhydration extrême, il se peut également que des troubles de la conscience apparaissent. Dans tous les cas, n’attendez pas une minute de plus et rendez-vous aux urgences les plus proches. Si vous ne savez pas où elles se situent, ne perdez pas de temps et téléphonez au Samu (15), aux Pompiers (18) ou faites directement le 112.En attendant les secours, il est impératif d’installer votre bébé dans un endroit frais et ventilé, de le déshabiller et de l’envelopper dans un linge humide (pas trempé, n’allez pas le rendre plus malade qu’il ne l’est déjà). De plus, il est impératif d’essayer de le faire boire de l’eau fraîche mais pas glacée, en petits quantités, afin de l’hydrater et d’aider à faire baisser la température.Comparez gratuitement les mutuelles

Il s'est fait piquer par un insecte

Si on aime l’été et la chaleur, on apprécie moins tous les insectes qui décident de sortir de leur cachette à cette période. Entre abeilles, guêpes, tiques et moustiques, difficile de tous les repérer pour éviter que bébé ne se fasse piquer.

  • En cas de piqûre de guêpe et abeille, il est impératif de retirer le dard (s’il est encore là), à l’aide d’une pince à épiler préalablement désinfectée. Ensuite, nettoyez la piqûre avec un antiseptique et passez une pommade à base de corticoïdes pour la douleur. Pour éviter d’attirer les guêpes et les abeilles, on éloigne les enfants de tous ce qui est sucré comme les sodas ou les bonbons.... Ou alors, on reste près d’eux le temps qu’il prenne leur goûter.
  • En cas de piqûre de moustique, à moins que votre enfant n’y soit allergique, il n’y a rien à faire, si ce n’est désinfecter la plaie avec un antiseptique. Si la piqûre le démange, vous pouvez également lui passer une pommade antihistaminique qui l’apaisera. Pour en savoir plus, retrouvez notre article sur sur les différentes manières de prévenir les piqûres de moustiques.
  • Si votre enfant s’est fait piquer par une tique, rendez-vous en pharmacie pour acheter une pince spéciale antitique, qui vous permettra de retirer la petite bête en entier, tête comprise. Les tiques sont des petites bêtes noires qui sont présentes notamment dans les bois, les hautes herbes, en montagne et parfois dans les jardins privés ou publics. Si vous savez que vous êtes dans une zone à risques (par exemple, si vous partez en randonnée), mettez des bottes à votre enfant le temps de la promenade. Il aura peut-être un peu chaud, mais c’est toujours moins éprouvant qu’une piqûre de tique. Un dernier conseil : la tique est vicieuse, et on ne sent pas toujours sa piqûre. N’hésitez donc pas à inspecter le corps de votre enfant une fois de retour à la maison, sans oublier le cuir chevelu.

Quel que soit l’insecte, si votre enfant a déjà eu des réactions allergiques aux piqûres d’insectes, ne prenez pas de risques et consultez immédiatement. En effet, il est important de noter que la piqûre de guêpe est la septième cause de choc cardio-respiratoire.Comparez gratuitement les mutuelles

Que faire en cas de piqûre de méduse ?

S’il y a bien une bête dont la piqûre nous effraie à la mer, c’est la méduse. Comme pour les orties (ou les « picots » comme diraient les plus petits), les méduses sont urticantes : en cas de piqûre, il est donc important que votre enfant ne se gratte pas (ou ne frotte pas l’endroit où il s’est fait piquer). Expliquez lui que plus il grattera, plus il aura mal, ça devrait lui permettre de se retenir même si ça le démange. S’il s’est fait piquer par une méduse, l’idéal est de tremper la zone touchée dans de l’eau chaude salée, qui va détruit le venin. Une fois le venin de la méduse éliminé, passez juste une crème apaisante sur la piqûre et répétez l’opération plusieurs fois par jour, durant deux ou trois jours.Attention, même morte et échouée sur le sable, les tentacules des méduses restent piquantes. Empêchez donc votre enfant, curieux par nature, de s’en approcher ! Pour plus d’informations, rendez-vous sur notre article qui vous apprend les bons gestes à appliquer face aux piqûres de méduse.Comparez gratuitement les mutuelles

Ouille, un oursin !

Vous nagez tranquillement au bord de l’eau avec votre enfant qui s’amuse à faire des vagues et voilà qu’il se met à pleurer.... Il vous dit qu’il a mal au pied et qu’il marché sur quelque chose qui pique. Ouille, il semblerait qu’il soit tombé sur un oursin. Heureusement, rien de grave, si les oursins piquent, ils ne sont pas vénéneux.Toutefois, si les piquants de l’oursin ne sont pas ou mal retirés, ils risquent d’entraîner une infection. Si votre enfant s’est fait piquer par un oursin, il est donc important de bien enlever les épines puis de désinfecter la plaie avec de l’eau javellisée.Mais, pour éviter que cela n’arrive, il est préférable de faire porter des sandales en plastique à votre enfant, notamment dans les eaux agitées aux fonds rocheux.Comparez gratuitement les mutuelles

Piqûre de vive : comment la soulager ?

Comment ça vous ne savez pas ce qu’est une vive ? Il s’agit tout simplement d’un petit poisson dont les nageoires sont composées d’épines venimeuses et qui se cache dans le sable. Bien que vous n’en ayez peut-être jamais entendu parler, sachez que les piqûres de vives (avec les piqûres d’oursins) sont les piqûres qui surviennent le plus lors des vacances à la mer.Si votre enfant vient à marcher sur une vive, une douleur violente va survenir immédiatement. Pour traiter la piqûre, il est alors recommandé de faire tremper la zone touchée dans de l’eau très chaude (attention tout de même à ne pas le brûler). Ensuite, désinfectez la plaie et donnez un antalgique ou un anti-inflammatoire (après avoir lu la notice bien sûr !) à votre enfant afin de calmer la douleur. Dès le lendemain, il ne sentira déjà plus rien et sera paré pour de nouvelles aventures sur la plage ! Par contre, en cas de réaction allergique immédiate et jusque dans les 24 heures (malaise, difficultés respiratoires, œdème, etc.), appelez tout de suite le Samu (15).Comme pour les oursins, le meilleur moyen d’éviter de se faire piquer par une vive est le port de sandales en plastique. N’hésitez donc pas à en équiper votre bambin !Comparez gratuitement les mutuelles

Un grain de sable dans l'oeil

Le sable, c’est beau, c’est la plage, c’est l’été ! Oui, sauf que le sable, c’est aussi très fin et un petit coup de vent et il finit dans nos yeux. Quand ça nous arrive, à nous les adultes, on sait comment réagir. Mais imaginez qu’un grain de sable vienne se perdre dans les yeux de votre enfant, que pensez-vous qu’il va faire ? Il va frotter, frotter, et frotter encore plus fort, jusqu’à n’en plus pouvoir. Et là, c’est la crise de larmes assurée.Si vous voyez que votre enfant semble avoir quelque chose qui le dérange dans l’oeil, empêchez-le de se frotter les yeux, car il pourrait tout simplement s’irriter. Ensuite, c’est très simple, même si cela ne va pas être très agréable pour lui, rincez abondemment son oeil avec de l’eau douce ou un sérum physiologique si vous en avez à portée de main. Puis, à l’aide d’une compresse stérile humidifiée, nettoyez l’oeil en partant de l’angle interne près du nez vers l’angle externe. Normalement, le petit grain de sable ne devrait plus le gêner...Comparez gratuitement les mutuelles

Réduisez vos factures grâce à nos conseils grande consommation
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.