Etudiant : où loger pour les vacances

La rédaction - publié le 04/10/2019 à 14:30

Le soleil brille de mille feux et vous avez envie de prendre votre maillot de bain et votre parasol pour filer passer une semaine à la mer ? mais vous avez un budget limité. Entre la vie quotidienne, les examens et les jobs d'été pourtant, vous avez bien le droit de profiter un peu ! Avez-vous pensé à toutes les possibilités de logement pour les vacances ?

L'auberge de jeunesse

Un grand classique des étudiants en vadrouille : l’auberge de jeunesse. Moins cher que l’hôtel, les auberges de jeunesse proposent des chambres de deux personnes ou des dortoirs, pratique pour les jeunes couples d’étudiants, comme pour les voyageurs solitaires et les séjours en groupe. Les prix sont particulièrement attractifs, même s’ils dépendent du pays, et le petit déjeuner est souvent compris dedans.L’avantage des auberges de jeunesse, est qu’il y en a dans la plupart des grandes villes du monde ! Elles ont souvent une salle de bain par dortoir, parfois des sanitaires supplémentaires sur les paliers, et proposent l’accès au wifi. La plupart d’entre elles proposent des casiers pour mettre vos affaires de valeur ; alors, n’hésitez pas à en prendre un si vous passez plus d’une nuit à l’auberge, car elles ne sont pas toujours très sécurisées pour vos bagages. En revanche, c’est l’endroit rêvé pour des rencontres improbables. Laissez-vous tenter !

Le camping

Le camping est le premier choix de "logement vacance" des étudiants en France. Des prix attractifs, un accès à l’eau potable et à l’électricité, vous pouvez aussi louer des prises ou un petit frigo, voire même un bungalow si vous êtes à plusieurs. C’est aussi l’occasion de rencontrer des vacanciers et de faire la fête avec des jeunes d’autres régions, tout en profitant de la nature.Si vous souhaitez être totalement dépaysé, vous pouvez tenter le camping sauvage. Vous n’aurez pas accès à l’eau ou l’électricité, il faudra donc bien prévoir tout ce dont vous avez besoin avant de partir. Pensez également à emporter trousse de premiers secours et pansements, et à bien vous renseigner sur la zone où vous souhaitez camper (faune, flore, températures, accès aux secours en cas de problème, etc.).Sachez cependant que le camping sauvage est souvent illégal, et que vous devez demander l’autorisation pour camper dans certaines réserves naturelles. Cependant, vous pouvez demander à un habitant du coin de vous prêter un bout de jardin ou de champ pour la nuit. Certains sont très compréhensifs et peuvent même vous inviter à manger avec eux, ou vous conseiller des coins à visiter. Attention à laisser le terrain très propre le lendemain.

Loger chez l'habitant

Loger chez l’habitant est une expérience humaine authentique, que vous soyez en France ou à l’étranger. Vous pouvez toquer directement à la porte des gens, afin de leur demander s’il est possible pour vous de dormir sur un petit coin de canapé. S’ils disent oui, vous passerez certainement une soirée très intéressante.Vous pouvez aussi vous loger dans le couchsurfing. Le concept est simple, vous louez gratuitement une chambre ou un canapé chez l’habitant via le site couchsurfing.fr, et devez, en échange, mettre votre canapé ou un endroit où dormir chez vous à disposition d’autres voyageurs. Un concept qui a fait ses preuves et qui permet de faire des rencontres insolites avec des gens du monde entier !Loger chez l’habitant est gratuit et permet de belles rencontres, mais attention aux personnes sur qui vous tombez. Dans le cadre du couchsurfing, regardez bien le profil et les commentaires des logeurs avant de vous décider afin de choisir des personnes agréables et dignes de confiance.

Louer un logement

Pratique pour les vacances en couple ou en groupe, vous pouvez aussi louer un appartement ou une maison, selon votre budget et votre lieu de vacances. De nombreux sites web vous permettent de trouver chaussure à votre pied, comme Le bon coin, Airbnb, ou housetrip.fr, par exemple. En logeant à plusieurs, vous pouvez partager le prix de la location, mais aussi celui des repas, ce qui vous permet de faire de sacrées économies dans votre budget vacances.Sachez qu’il est aussi possible de trouver des logements plus insolites qu’un appartement, comme une cabane en pleine forêt ou une péniche ! Faites tout de même attention à la qualité du logement. Si vous avez l’occasion de le visiter avant, n’hésitez pas. Sinon, vous pouvez toujours demander des photos au propriétaire, et le contacter pour lui poser toutes les questions de votre choix sur la situation du logement, le ménage, les ustensiles fournis pour la cuisine, etc.Enfin, réservez à l’avance afin d’avoir un plus grand choix de logements et de prix. Vous pourrez aussi bénéficier de conseils de la part du propriétaire au sujet des activités et visites culturelles de la région. N’oubliez pas de respecter le logement que vous louer, et de le rendre en bon état !

L'échange de logement

Vous souhaitez partir en vacances, mais n’avez pas les moyens de louer un appartement, en plus du loyer que vous payez déjà en France pour votre logement étudiant ? L’échange de logement est la solution parfaite !Le concept est simple : vous pouvez passer par des sites d’échange comme trocmaison.com ou guesttoguest.com, et proposer d’échanger votre appartement contre celui d’une tiers personne, en France ou à l’étranger. Cette situation possède de nombreux avantages. En effet, vous pouvez vous retrouver à Barcelone, Londres ou Naples dans un logement tout confort, souvent bien situé, et vous ne payez rien du tout !Ce principe repose sur la confiance avec la personne qui vous prête son logement et loue le vôtre. La plupart des sites d’échange de logements sont sécurisés afin d’éviter les vols et dégradations, avec des cautions en cas de soucis. C’est donc une solution idéale, qui ne demande que de faire le ménage à la fin de votre séjour !

Les modes alternatifs : wwoofing et home-sitting

Vous n’en avez peut-être jamais entendu parler, mais ces modes de logement sont pourtant très intéressants, et souvent gratuits !Le wwoofing consiste à loger dans une ferme biologique et à y effectuer des travaux solidaires en échange du gîte et du couvert. Si vous n’êtes pas rémunéré, vous ne payez pas non plus vos repas ni votre logement, et partagez un séjour en compagnie de personnes parfois venues du monde entier. Généralement, vous ne travaillez pas plus de 6 ou 7 heures par jour (le but n’est pas de vous faire exploiter !), et pouvez passer le reste de votre temps à échanger avec vos colocataires ou à visiter la région. En plus, vous apprenez à travailler la terre ou à vous occuper des animaux.Le home-sitting est aussi une bonne solution. En effet, vous êtes engagé comme « gardien de maison » par des particuliers, souvent pendant les vacances. Les propriétaires partent pour une période donnée, et vous laissent la garde de leur maison ainsi que, souvent, celle de leurs animaux. La présence d’un « gardien » dissuade les cambrioleurs, et permet aussi aux animaux de ne pas se sentir abandonnés.Attention cependant à rédiger un contrat avec vos employeurs, et à respecter toutes leurs conditions (traitement spécifique pour un animal, respect des lieux, horaires de présence obligatoires, interdiction d’inviter des amis, etc.). Cependant, sachez qu’il s’agit d’une belle opportunité pour vous de voyager presque gratuitement, et que vous pouvez aller vous promener et découvrir la région, pendant vos moments libres.

Gîtes, foyers et maisons d'hôtes

Enfin, si vous partez seulement deux ou trois jours, n’hésitez pas à louer une chambre d’hôte pour profiter d’un séjour en amoureux dans un cadre agréable. Vous aurez le petit-déjeuner en prime, et les conseils du logeur pour visiter la région. Le tarif est relativement élevé selon la région que vous choisissez, mais si vous avez un peu de sous de côté, c’est le moment de vous faire plaisir ! D’autant plus que les chambres sont parfois originales : roulotte, ferme, yourte, etc.Les gîtes en France fonctionnent un peu sur le même système, mais sont souvent collectifs. Il s’agit tout de même de logements très agréables pour vos vacances, et c’est l’occasion de rencontrer d’autres voyageurs. Enfin, sachez qu’il existe aussi des foyer et lieux où loger pour pas cher. Par exemple, certains lycées mettent les chambres de leur internat à la location pendant l’été pour une ou deux nuits, pour les voyageurs de passage. La nuit peut coûter une dizaine d’euros en moyenne.De plus, les abbayes et monastères proposent aussi des chambres pour une courte période ! Ces logements sont généralement gratuits, mais certains vous demandent un "don financier", surtout si vous mangez également avec les habitants. Sachez cependant que ces cellules ne sont pas mixtes.Avec tous ces conseils pour partir en vacances quand on est étudiant, vous trouverez sans doute chaussure à votre pied et un système adapté à votre budget. Alors, où partirez-vous cet été ?

Réduisez vos factures grâce à nos conseils grande consommation
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.