Crédit immobilier : 200.000 ménages ne pourront pas emprunter

Stéphanie Haerts - publié le 12/03/2020 à 15:00

La capacité d'emprunt des ménages est plus grande du fait des taux d'intérêt au plus bas. Mais le durcissement des règles, avec un taux d'endettement restreint à 33%, vont désormais freiner l'octroi des crédits immobiliers aux emprunteurs. Cela signifie que plus de 200.000 ménages pourraient ne pas pouvoir emprunter en 2020. 

Crédit immobilier durcissement des règles
205.400 ménages pourraient être exclus du crédit immobilier en 2020.

Des conditions plus strictes

Les critères d'octroi des crédits immobiliers deviennent plus sélectifs. Selon les projections du réseau de courtiers Meilleurtaux.com, cela va empêcher 205.400 ménages de pouvoir emprunter en 2020. Les personnes concernées sont le plus souvent les jeunes qui souhaitent acheter leur premier bien immobilier mais aussi les investisseurs locatifs modestes qui cherchent un complément de revenu pour la retraite. 

Ces ménages auraient obtenu un crédit grâce aux conditions de 2019. Malheureusement, le Haut conseil de stabilité financière (HCSF) a demandé le durcissement des conditions d'octroi des prêts immobiliers. Ces nouvelles règles imposent de ne pas dépasser un taux d'endettement de 33%. Cela signifie que les remboursements du crédit doivent être inférieurs à un tiers des revenus du ménage. De plus, le crédit ne peut pas dépasser une durée de 25 ans. 

Les jeunes principalement concernés

Les jeunes qui souhaitent emprunter pour l'achat de leur première maison pourrait être les grands perdants. Maël Bernier, porte-parole de Meilleurtaux.com a indiqué, dans des propos rapportés par LCI : « L'an dernier, ceux qui empruntaient sur 25 ans sans apport et à 33% d'endettement avaient en moyenne 33 ans ». 

De plus, les investisseurs locatifs modestes qui souhaitent percevoir par ce biais un complément de revenu pour leur retraite pourraient également être pénalisés. Ces nouvelles conditions pourraient également concerner les ménages souhaitant acquérir une résidence secondaire mais aussi renégocier un ancien crédit. 

À lire aussi Crédit en ligne : nos conseils pour emprunter sans risques

 

Réduisez vos factures grâce à nos conseils immobilier
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.