Immobilier : 220.000 ménages ne pourront pas devenir propriétaires

Perrine de Robien - publié le 27/04/2020 à 09:11

Début avril, Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie, a déclaré que la France allait connaître la pire crise économique depuis la seconde guerre mondiale. « Le chiffre de croissance le plus mauvais qui ait été fait par la France depuis 1945, c'est en 2009 après la grande crise financière de 2008 : - 2,2%. Nous serons vraisemblablement très au-delà des - 2,2% ». Parmi les secteurs touchés par cette récession, se trouve l’immobilier.

crise immobilier propriétaire
La crise va priver 220.000 Français d’accès à la propriété.

Qui ne pourra pas devenir propriétaire ?

Selon Michel Mouillart, économiste de l'Observatoire Crédit Logement/CSA qui a publié une étude le jeudi 23 avril 2020, « ce ne sont plus 100.000 ménages qui seront exclus d'ici à 2021 de l'accès aux crédits immobiliers mais désormais 220.000 ménages, dont les trois quarts sont des primo-accédants ».

Le spécialiste estime que le nombre de personnes accédant à la propriété va chuter d’un quart en passant de 900.000 à 680.000. Les ménages qui seront le plus touchés par cette baisse sont « ceux vivant en zone rurale et villes moyennes qui ne pourront plus devenir propriétaires. Dans les grandes villes, cela va se traduire par une rigidité de la mobilité résidentielle dans le parc locatif social ».

Les banques produisent moins de crédits immobiliers

La principale raison de ces difficultés à accéder à la propriété tient au fait que les banques produisent beaucoup moins de crédits immobilers. Selon Jean-Marc Vilon, directeur général de Crédit logement, il faut tabler désormais « sur une chute de 26% de la production en 2020 et de 37% à l'horizon 2021, soit une perte équivalente à 70 milliards d'euros de production ».

Autre difficulté et non des moindres, les taux commencent à monter doucement. Ainsi, en un trimestre, le taux d’un crédit immobilier est passé de 1,12% à 1,13% en moyenne. Il risque donc d’y avoir beaucoup de déçus parmi ceux qui souhaitent investir dans la pierre, valeur refuge en temps de crise. D’ailleurs, la moitié d’entre eux mise sur une baisse des prix des biens à vendre.  

À lire aussi Comment négocier le prix d'un bien immobilier ?

Réduisez vos factures grâce à nos conseils immobilier
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.