Comment bien préparer son dossier de location ?

Fabienne Cornillon - publié le 06/03/2020 à 14:43

Indispensable pour espérer obtenir un logement, le dossier de location doit être parfaitement préparé. Voici nos conseils pour trouver plus facilement un logement et rassurer votre bailleur.

Dossier bien ficelé = logement à la clé

Lorsque vous êtes à la recherche d'un logement, il ne faut jamais perdre de vue que bon nombre de demandeurs sont aussi dans votre cas. En effet, avec la crise de l'immobilier, les locations à petits prix s'arrachent comme des petits pains (surtout dans certaines régions). Il faut donc mettre toutes les chances de votre côté pour arriver à vos fins et cela passe par un dossier de location bien ficelé.

Ce n'est pas parce que vous avez peu de revenus que votre dossier passera directement à la trappe. Bien au contraire, un dossier bien présenté, clair et complet sera signe de sérieux et de fiabilité.

Quelles sont les pièces indispensables à fournir ?

Après avoir sélectionné toutes les petites annonces intéressantes du marché, vous voilà fin prêt pour passer à l'étape suivante : la visite. Mais avant de rencontrer le bailleur, il vous faut constituer le fameux dossier de location. Pour cela, vous devez rassembler au plus vite tous les documents indispensables :
- une photocopie de votre pièce d'identité ;
- les trois derniers bulletins de salaire ou un bilan si vous êtes indépendant ;
- un avis d'imposition (ou de non-imposition).

N’hésitez pas également à donner vos quittances de loyer pour attester du fait que vous êtes un bon payeur. Confiez également au bailleur les coordonnées de votre ancien propriétaire. Si vous étiez un locataire modèle, là encore votre bailleur sera rassuré.

Présenter un garant

Si vous disposez d'un garant (toujours plus rassurant pour un propriétaire), il doit aussi fournir ces mêmes documents pour compléter le dossier. Le garant est véritablement l’atout sécurité pour votre bailleur qui n’a qu’une obsession : percevoir ses loyers. La plupart du temps, il doit rembourser un prêt immobilier, la perception de ces loyers est indispensable à sa bonne santé financière.

Si vous n’avez pas de garant solide, plusieurs solutions s’offrent à vous :
- moyennant une commission équivalant à 3,5 % du loyer, vous pouvez opter pour une plateforme qui va vous cautionner et ainsi assurer le propriétaire de percevoir ses loyers, même lorsque vous ne serez plus en mesure de les payer ;
- la garantie Visale : si vous-même et le logement êtes éligibles, cette caution gratuite permet au bailleur d’être assuré contre les loyers impayés et d’être indemnisé en cas de dégradations.

Les justificatifs interdits

Effrayés par les impayés, certains propriétaires usent de leur pouvoir pour inciter les locataires à fournir des pièces complémentaires. Mais depuis quelques années, ce type de procédé est réglementé. Selon l'article 22-2 de la loi du 6 juillet 1989 (modifié par la loi n° 2010-1249 du 22 octobre 2010), le bailleur ne peut pas forcer un locataire à lui fournir :
- une photo d'identité autre que celle de la pièce d'identité ;
- une copie de la carte d'assuré social ;
- une attestation de bonne tenue de compte bancaire ou un relevé de compte voire une attestation d'absence de crédit en cours ;
- une attestation du précédent bailleur précisant que le locataire est à jour dans le paiement de ses loyers et charges si celui-ci a déjà présenté des quittances ;
- un contrat de mariage, certificat de concubinage ;
- un extrait de casier judiciaire ;

De plus, si celui-ci vous réclame un chèque de réservation avant même d'avoir visité le bien, méfiance c'est sûrement qu'une arnaque à la location se profile à l'horizon.

Réduisez vos factures grâce à nos conseils immobilier
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.