Comment déclarer ses réductions et crédits d'impôt ?

Fabienne Cornillon - publié le 14/10/2019 à 14:00

Réductions et crédits d'impôt permettent d'alléger votre imposition. Mais comment fonctionnent ces deux avantages fiscaux ? Comment les obtenir et comment les déclarer ? Lisez ce guide pour tout savoir. 

Réduction et crédit d'impôt : quelle différence ?

Avant toute chose, il est important de comprendre la différence entre la réduction d'impôt et le crédit d'impôt. Si ces deux solutions sont avantageuses, elles ne s'adressent pas nécessairement aux mêmes personnes. 

La réduction d'impôt permet, comme son nom l'indique, de réduire votre imposition. Le crédit d'impôt est, quant à lui, une somme versée au contribuable. Si le crédit d'impôt est supérieur au montant de l'impôt, celui-ci s'annule. Mais ce n'est pas tout. Dans ce cas, le contribuable perçoit le solde par virement. 

La différence majeure réside donc dans le fait que le crédit d'impôt s'adresse à tous tandis que la réduction d'impôt ne concerne que les foyers imposables.

Prenons un exemple simple. 
Un couple paie 1 000 € d'impôt. S'il a droit à une réduction d'impôt de 500 €, il ne paiera que 500 € d'impôt. S'il peut prétendre à un crédit d'impôt de 1 500 €, il ne paiera pas d'impôt et recevra la somme de 500 €.

Un couple ne paie cette fois pas d'impôt. S'il peut prétendre à une réduction d'impôt, en réalité, il ne pourra pas en bénéficier. En revanche, s'il a droit à un crédit d'impôt de 1 500 €, alors l'administration fiscale lui versera directement cette somme sur son compte bancaire. 

Puis-je cumuler réduction et crédit d'impôt ?

Oui, c'est tout à fait possible. Notez que c'est la réduction qui est prise en considération en premier. Reprenons un exemple.

Un couple paie 500 € d'impôt. Il a droit à un crédit d'impôt de 1 000 € et à une réduction d'impôts de 900 €. L'administration fiscale va d'abord appliquer la réduction. 

Dans ce cas précis, la réduction étant supérieure au montant de l'impôt, celui-ci est annulé. Ensuite, le crédit d'impôt est appliqué, le couple recevra donc 1 000 € sur son compte bancaire.

Un couple paie 500 € d'impôt. Il a droit à une réduction de 300 € et à un crédit d'impôt de 500 €. Après réduction, le couple doit payer 200 €. Le crédit d'impôt s'applique ensuite. Il annule l'impôt et le couple recevra 300 € sur son compte. 
 

Quelques exemples de réductions d'impôt

Pour bien comprendre la différence entre crédit d'impôt et réduction d'impôt, faisons un tour d'horizon des manières de réduire son imposition. Pour obtenir cette réduction, vous pouvez :

  • réaliser un investissement locatif en loi Pinel, Denormandie, Censi Bouvard, etc. ;
  • souscrire au capital d'une PME ;
  • faire un don à une association ;
  • payer une prestation compensatoire ;
  • etc.

 

Quelques exemples de crédits d'impôt

Citons à présent quelques solutions pour obtenir un crédit d'impôt :

  • faire des travaux d'amélioration de performances énergétiques dans le cadre du CITE ;
  • prendre un employé à domicile ;
  • déclarer vos frais de garde d'enfant ;
  • etc.

 

Comment déclarer ses crédits et réductions d'impôt ?

Malgré la mise en place du prélèvement de l'impôt à la source, vous devez chaque année faire une déclaration de revenus. C'est à ce moment que vous allez devoir indiquer vos dépenses éligibles. 

Pour déclarer à la fois les réductions et les crédits d'impôt, vous devez remplir le formulaire 2042-RICI. C'est très simple, tout est parfaitement indiqué, il vous suffit de remplir la ligne concernée et d'indiquer le montant de la dépense. L'administration fiscale fera le calcul automatiquement en fonction des réductions et crédits d'impôts auxquels vous avez droit. 

Par exemple, pour l'isolation des combles, vous bénéficiez d'un crédit d'impôt de 30 %. Pour un don à une association, vous avez droit à une réduction d'impôt de 50 %.

Dois-je joindre des justificatifs ?

Non, lorsque vous déclarez une réduction ou un crédit d'impôt, vous n'avez pas de justificatifs à envoyer. Attention toutefois. Vous devez conserver tous les documents justifiant ces dépenses. En effet, si l'administration procède à un contrôle, elle vous demandera ces documents. Non seulement cela servira à prouver la dépense, mais ils permettront également de vérifier qu'elle bien éligible. Par exemple, dans le cadre d'une isolation ou d'un changement de fenêtre, l'administration fiscale doit pouvoir vérifier que les performances de ces travaux sont bien conformes aux exigences du crédit d'impôt pour la transition énergétique. 

Quand vais-je bénéficier de ces avantages ?

Auparavant, tout était simple. Le contribuable faisait sa déclaration de revenus en mai, les réductions et crédits d'impôt étaient appliqués à l'automne lors du paiement de l'impôt. Pour les ménages ayant opté pour le prélèvement mensuel, si leur compte, après application de la réduction ou du crédit d'impôt, présentait un solde positif, l'administration fiscale les remboursait. 

Par exemple, un couple paie 100 € d'impôts par mois. S'il s'avère que son impôt s'élève à 1 000 € mais que ce couple peut bénéficier d'une réduction de 500 €, l'administration cesse les prélèvements à la fin de l'été et rembourse au couple le trop-perçu.  

Avec le prélèvement à la source, on note quelques changements. 

Si un ménage engage des dépenses éligibles au crédit d'impôt ou à la réduction d'impôt en 2019, il devra déclarer cela au printemps 2020. Durant l'été 2020, l'administration fiscale prendra en compte ces dépenses afin de procéder à la régularisation. 

Un acompte dès janvier

Afin de réduire le décalage entre la dépense et le bénéfice de l'avantage fiscal, le gouvernement a prévu d'effectuer un acompte dès janvier. Si le contribuable a bénéficié de réduction et crédits d'impôts en 2018 pour ses revenus de 2017, dès janvier 2019 il a perçu un acompte de 60 %, le solde étant versé durant l'été. Sa déclaration réalisée au printemps 2019 va permettre à l'administration fiscale de déterminer si cet acompte était justifié ou non au regard de ses dépenses de 2018.

Bon à savoir : cela concerne une certaine catégorie de réductions et crédits d'impôt. Le CITE n'est pas concerné par cet acompte. 

Le CITE transformé en prime dès 2020

Le crédit d'impôt est prorogé en 2020, mais il se transforme en prime. L'objectif est d'inciter les ménages à réaliser des travaux d'amélioration énergétique. Or, pour nombre d'entre eux, le décalage entre la dépense et le bénéfice de cette démarche était un frein. Cette nouvelle prime sera versée dès le début des travaux.

Réduisez vos factures grâce à nos conseils impôts
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.