Comment bien faire sa déclaration d'impôt sur le revenu ?

Fabienne Cornillon - publié le 23/07/2019 à 09:00

Bien faire sa déclaration d'impôt va impacter le montant de votre impôt sur le revenu. Mais c'est aussi l'assurance de ne pas subir un contrôle qui pourrait engendrer des sanctions fiscales et pénales.

Prélèvement à la source : dois-je déclarer mes impôts ?

Avec la mise en place du prélèvement à la source, nombre de contribuables se demandent s'il est toujours utile de faire une déclaration d'impôt. Cette question s'entend parfaitement puisque le service des impôts réalise un prélèvement en fonction du salaire perçu. 

Pour autant, vous devez bel et bien continuer à faire cette déclaration chaque année. Pourquoi ? D'une part parce que tout le monde n'est pas salarié et, d'autre part, parce que l'imposition va bien plus loin que le salaire et de nombreux paramètres entrent en ligne de compte. 

Pour le calcul de votre impôt sur le revenu, l'administration fiscale se base sur vos revenus salariés, certes, mais aussi sur :

  • les dons effectués ;
  • les travaux ouvrant droit à un crédit d'impôt ;
  • les revenus non salariés ;
  • les revenus fonciers ;
  • le crédit d'impôt pour l'emploi à domicile ;
  • un changement éventuel de situation ;
  • les autres revenus tels que les dividendes, les gains d'assurance-vie, etc.

Déclaration en ligne ou sur papier ?

C'est le grand débat du moment qui inquiète nombre de personnes qui n'ont pas accès à internet. Concrètement, en 2019, vous devez faire votre déclaration en ligne. Toutefois, certaines personnes ont encore la possibilité de faire cette déclaration d'impôt sur papier :

  • les personnes âgées, invalides ou dépendantes ;
  • les personnes qui déclarent pour la première fois et qui n'ont, à ce titre, pas encore de numéro fiscal pour faire une déclaration en ligne ;
  • les particuliers qui n'ont pas internet dans leur résidence principale ;
  • les particuliers qui résident en zone blanche.

Bien respecter la date limite de déclaration

Bien faire sa déclaration d'impôt sur le revenu, c'est avant tout respecter les dates limites de déclaration. Ces dates varient selon votre département de résidence et la manière dont vous réalisez votre déclaration. 

En 2019, les dates limites de déclaration d'impôt sont :

  • le 16 mai pour la déclaration papier ;
  • le 21 mai pour la déclaration en ligne dans les départements de 01 à 19 ;
  • le 28 mai pour la déclaration en ligne dans les départements de 20 à 49 ;
  • le 6 juin pour la déclaration en ligne dans les départements de 50 à 976.

Bien lire la notice de déclaration d'impôts

Afin d'éviter toute erreur, mais aussi de profiter de toutes les parts qui pourraient vous permettre de réaliser des économies, lisez la notice ou rendez-vous sur le site impots.gouv.fr.

Dans certaines situations, la déclaration est simple, d'autant qu'elle est aujourd'hui pré remplie. Pour une personne salariée dont la situation n'a pas changé depuis l'année précédente, il suffit de vérifier que les informations saisies sont bonnes et de valider sa déclaration d'impôt.  

Dans d'autres cas (travailleur indépendant, revenus fonciers, crédit d'impôt, etc.), mieux vaut se référer à la notice fournie avec votre déclaration ou se renseigner sur le site impots.gouv.fr. En effet, il existe quelques subtilités sur les cases à cocher et des déclarations complémentaires (par exemple, la n°2042-C-PRO pour les travailleurs indépendants). 

En prenant le temps de lire la notice (un acte certes chronophage), vous allez pouvoir réaliser quelques économies. En effet, la déclaration d'impôt est composée d'un grand nombre de cases que nous ne prenons pas toujours le temps d'étudier. Et pourtant ! La conséquence est majeure. 

Une demi-part qui fait toute la différence

Prenons le cas de la demi-part pour ancien parent isolé. La case L de la déclaration d'impôt sur le revenu peut passer inaperçue. Et c'est bien dommage puisqu'elle concerne nombre de contribuables. Pour la déclaration de 2019, si vous viviez seul(e) au 1er janvier 2018, si vous avez un enfant majeur non rattaché à votre foyer fiscal et si vous l'avez élevé seul(e) durant au moins 5 ans, vous bénéficiez d'une demi-part supplémentaire. C'est loin d'être négligeable, certaines personnes peuvent tout simplement être exonérées d'impôt sur le revenu grâce à une simple case dont tout le monde n'a pas connaissance. 

Ne pas oublier de déclarer ses frais professionnels

Dans le cadre de votre déclaration d'impôt, une déduction forfaitaire de 10 % est appliquée pour les frais de déplacement et de restauration. Or, pour un contribuable qui effectue beaucoup de kilomètres pour se rendre sur son lieu de travail et qui déjeune en dehors de chez lui, ces 10 % ne sont pas nécessairement adaptés.

Dans ce cas, il est préférable de déclarer ses frais réels. 

Les frais de transport

Vous pouvez déclarer jusqu'à 40 km aller chaque jour. Au-delà, vous devez justifier de la raison de cet éloignement (difficulté à trouver un travail à proximité de chez vous, conjoint exerçant une activité professionnelle proche du domicile, etc.). Un barème de frais kilométrique est alors appliqué comme suit (d étant la distance parcourue) : 

Puissance fiscale du véhicule

Distance parcourue dans l'année

Jusqu'à 5 000 km

De 5 001 à 20 000 km

Plus de 20 000 km

3 CV et moins

d x 0,451

(d x 0,270) + 906

d x 0,315

4 CV

d x 0,518

(d x 0,291) + 1 136

d x 0,349

5 CV

d x 0,543

(d x 0,305) + 1 188

d x 0,364

6 CV

d x 0,568

(d x 0,320) + 1 244

d x 0,382

7 CV et plus

d x 0,595

(d x 0,337) + 1 288

d x 0,401

Une fois votre résultat obtenu, indiquez le montant dans la case "frais réels" du déclarant concerné. 

Les frais de repas

Si vous êtes contraint de prendre vos repas en dehors de chez vous et que vous ne disposez pas de restauration collective sur votre lieu de travail, vous devez conserver les justificatifs de vos repas. Le montant à déclarer est la différence entre le prix du repas et le montant défini chaque année par l'administration fiscale (4,80 € pour la déclaration de 2019).

Si vous disposez d'un service de restauration collective, procédez de même avec le prix du repas facturé par votre entreprise. 

 

Comment faire ma première déclaration d'impôts ?

Lorsque vous êtes majeur, vous devez réaliser une déclaration de revenus. Toutefois, rien ne vous oblige à déclarer individuellement vos revenus. Vous pouvez en effet demander le rattachement au foyer fiscal de vos parents.

Comme évoqué précédemment, si vous souhaitez faire une déclaration individuelle, celle-ci doit être effectuée sur papier afin que vous soyez enregistré en tant que contribuable et qu'un numéro fiscal vous soit attribué. 

Bien indiquer tout changement de situation

Enfin, bien faire sa déclaration d'impôt, c'est aussi songer à déclarer tout changement de situation. Sur la première page de votre déclaration, vous pouvez indiquer votre adresse si celle-ci a changé au 1er janvier. Ensuite, en cas de mariage, de Pacs, de divorce ou de décès du conjoint, vous devez, là encore, donner les informations nécessaires à l'administration fiscale dans la mesure où cela aura un impact sur votre imposition. 

Tous les guides impôts particulier
Réduisez vos factures grâce à nos conseils impôts
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.