Comment calculer son impôt sur le revenu ?

Fabienne Cornillon - publié le 23/07/2019 à 09:00

Que vous payiez ou non des impôts, il est intéressant de comprendre comment l'administration fiscale réalise son calcul d'impôt sur le revenu. Pour cela, il faut avant tout maîtriser les concepts de quotient familial, de parts fiscales et de tranches. Pas d'inquiétude, nous ne vous demandons pas de devenir des experts de l'imposition, mais grâce à ce guide, vous allez comprendre les éléments essentiels du calcul de votre impôt. 

Faire une simulation sur le site impots.gouv.fr

Commençons par la manière la plus simple de calculer son impôt sur le revenu : la simulation. Le site impots.gouv.fr met en place un simulateur qui ne vous engage pas. Cela vous permet de connaître le montant exact de votre impôt puisqu'il s'agit du simulateur officiel. Ensuite, choisissez le modèle simplifié ou le modèle complet. Ce dernier correspond aux contribuables qui exercent une activité commerciale, libérale, agricole, qui ont des revenus d'associés ou de gérants, etc.

Remplissez toutes les cases selon votre situation spécifique : situation familiale, revenus, frais réels, personnes à charge, revenus fonciers, dépenses donnant doit à une réduction ou à un crédit d'impôt, etc. Le simulateur calculera automatiquement votre impôt sur le revenu.

Pourquoi réaliser une simulation ?

Cela permet de savoir quoi déclarer. Il ne s'agit pas là de mentir au fisc, bien évidemment, mais il existe des solutions tout à fait légales pour réduire son imposition. Par exemple, faites une simulation en profitant de l'abattement de 10 % pour les frais réels puis refaites une simulation en calculant vos dépenses réelles et en les indiquant dans la déclaration. Vous saurez quelle solution est la plus favorable. 

De même, en simulant votre imposition, vous pouvez, si votre impôt est élevé et que vous souhaitez changer de tranche, faire un don à une association ou envisager des travaux pour améliorer les performances énergétiques de votre logement et obtenir un crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE).
 

Qu'est-ce que taux d'imposition ?

Le taux d'imposition est le taux qui servira au calcul de votre impôt. En France, il existe un barème progressif qui permet de déterminer le montant de votre impôt. En 2019, il existe 5 taux différents qui sont appliqués sur le montant de vos revenus. Avec la mise en place du prélèvement à la source, le taux appliqué pour déduire le montant de vos impôts de votre salaire est déterminé par la déclaration que vous aurez réalisée. Car, ne l'oublions pas, l'impôt à la source n'exonère pas de la déclaration annuelle de vos revenus.

Bien comprendre la notion de tranches

Abordons donc ce sujet qui n'est pas compris par le plus grand nombre. Et pour cause, il est nécessaire de réaliser différents calculs. Nous allons tenter d'être parfaitement clairs pour que vous puissiez enfin vous dire : ça y est, je maîtrise le système d'imposition par tranches ! 

Il existe encore des confusions dans l'esprit de nombreux contribuables. Lorsqu'une personne vous dit qu'elle est imposée à 30 %, ne croyez pas qu'elle va reverser un tiers de ses revenus à l'État. La réalité est bien différente. 

Reprenons donc. En France, 5 tranches d'imposition sont appliquées. Voici les tranches de 2019 :

Tranche de revenus

Barème d'imposition

De 0 à 9 964 €

0 %

De 9 964 à 27 519 €

14 %

De 27 519 € à 73 799 €

30 %

De 73 779 à 156 244 €

41 %

Au-delà de 156 244 €

45 %

À présent, prenons un exemple pour que vous compreniez parfaitement le calcul de l'impôt sur le revenu par tranches. 
Vous êtes célibataire sans enfants et votre quotient familial est de 50 000 € (nous vous expliquerons cette notion plus bas). Vous êtes dans la tranche des 30 %. Pour autant, comme évoqué précédemment, vous n'allez pas payer 15 000 € d'impôts. Voici le calcul :

  • de 0 à 9 964 € : 0 € ;
  • de 9 964 à 27 519 € : 2 457,70 € ((27 519 - 9 964) X 14%) ;
  • de 27 519 à 50 000 € : 6 744,30 € ((50 000 - 27 519) X 30 %).

Au total, vous allez donc payer 9 202 €.

Vous cumulez donc l'imposition de chaque tranche de revenus et ne prenez pas, dès le départ, le pourcentage le plus élevé. 

Quotient familial et nombre de parts ?

Lorsque l'on évoque l'imposition sur le revenu, on parle de quotient familial et de parts fiscales. Ce sont des points majeurs à retenir. En effet, le quotient familial correspond au revenu imposable divisé par le nombre de parts.

Le nombre de parts est, lui-même, déterminé par le nombre d'enfants à charge de votre foyer. Plus vous avez de parts, plus votre imposition sera faible. Les parents d'enfants qui ont quitté le nid ont pu s'en apercevoir rapidement !

Voici un tableau qui explique le nombre de parts auxquelles vous pouvez prétendre.

Nombre d'enfants

 

Nombre de parts

Célibataire ou divorcé

Veuf

Couple marié ou pacsé

0

1

1

2

1

1,5

2,5

2,5

2

2

3

3

3

3

4

4

4

4

5

5

Enfant supplémentaire

1

1

1

Calcul d'impôt et décote ?

Lors du calcul de votre impôt sur le revenu, sachez qu'une décote peut vous être appliquée. 

Prenons un nouvel exemple. Vous êtes marié et avez deux enfants à charge. Vous déclarez 60 000 € de revenus et ne déclarez pas de frais réels. Vous disposez de 3 parts selon le tableau ci-dessus.
Le quotient familial est calculé à partir des revenus imposables, soit 54 000 € après abattement des 10 % de frais.
Le montant de votre quotient familial est de : 54 000 / 3 parts, soit 18 000 €. 
Vous figurez dans la tranche des 14 %.

Votre impôt est donc calculé ainsi :

  • de 0 à 9 964 : 0 € ;
  • de 9 964 à 18 000 € : 1 125,04 €.

Une décote est automatiquement appliquée aux revenus les plus modestes. Il existe donc un seuil à ne pas dépasser. Pour une personne seule, le plafond est de 1 594 €. Pour un couple, il est de 2 626 €.

Le couple cité dans notre exemple est donc concerné par cette décote. Celle-ci est calculée comme suit :

  • (plafond de la décote X 75 %) - (impôt X 75 %).

Ici le plafond est de 2 626 € et l'impôt de 1 125,04 €. La décote est donc de :

  • (2 626 X 75 %) - (1 125,04 X 75 %) soit 1969,50 - 843,78 = 1 125,72 €. 

Après application de la décote (1 125,04 - 1 125,72), bonne nouvelle : l'imposition tombe à 0 €.

Tous les guides impôts particulier
Réduisez vos factures grâce à nos conseils impôts
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.