Impôts : 5 questions fréquentes

Fabienne Cornillon - publié le 21/10/2019 à 18:49

Le moment tant redouté par tous les contribuables est arrivé : il faut maintenant remplir votre déclaration d’impôt. Pour vous aider à le faire, nous répondons à cinq questions que vous vous posez fréquemment sur votre déclaration fiscale.

 

Un changement majeur est intervenu depuis votre précédente déclaration : vous vous êtes pacsé. Devez-vous faire une ou plusieurs déclarations ?

Tout d'abord, il faut savoir que le Pacs est généralement perçu comme ayant des effets positifs au niveau fiscal. Mais cela est vrai seulement dans la mesure où une différence importante de revenus existe entre les deux partenaires. Le Pacs permet en effet de moyenner les revenus et de baisser le « quotient familial ». C'est ce qui entraînera une baisse d'impôts pour vous. Mieux vaut alors opter pour une déclaration commune.

En revanche, si vous avez des revenus importants et que vous défiscalisez beaucoup (à travers le plafonnement des niches fiscales notamment), optez pour une déclaration séparée. En effet, chacun bénéficiera, dans le cadre de cette procédure, de la limite de plafonnement des niches fiscales à 10 000 €, alors qu'en cas de déclaration commune, un seul plafond de 10 000 € sera autorisé.

Attention : ceci n’est valable que pour l’année du Pacs. Ensuite, comme pour le mariage, la déclaration est obligatoirement commune, la question ne pose donc plus.

Devez-vous déduire le montant des travaux réalisés sur un bien que vous avez acquis, mais que vous n’avez pas encore loué ?

Oui, vous devez le faire. En effet, vous pouvez déduire les charges que constituent les travaux ou les intérêts d’emprunt concernant un logement que vous avez acheté, mais pas encore loué.

Cependant, quelques conditions régissent ce principe. Vous devez, par exemple, avoir acquis ce logement dans le seul but de le louer. Vous devez également avoir entrepris des démarches pour le mettre en location, par exemple avoir mandaté une agence immobilière ou posté une petite annonce.


Sur le plan strictement administratif, vous devez remplir la déclaration de revenus fonciers (2044) en indiquant :
- l'adresse du bien ;
- le détail complet des travaux ;
- un document (lettre) qui indique que vous vous engagez à louer le bien.

Votre enfant est étudiant loin du foyer familial, et vous payez donc son loyer. Pouvez-vous déduire ces aides de vos revenus ?

Oui, vous pouvez les déduire, puisque la loi fiscale considère que ces aides peuvent constituer une pension alimentaire.
- le montant déductible est limité à 5 888 € pour 2018 ;
- cela vaut uniquement si votre enfant n’est plus rattaché à votre foyer fiscal.

Vous devez pouvoir justifier de votre obligation alimentaire, et donc de votre lien de parenté. Vous devez pouvoir prouver également que les versements ont bien été effectués. Enfin, vous devez justifier les besoins de l’enfant et son niveau de ressources.

Attention : si votre enfant n’est plus rattaché à votre foyer fiscal, il doit faire une déclaration de revenus et déclarer la pension versée.

Bon à savoir : si votre enfant est marié ou pacsé et/ou a des enfants à charge et que vous êtes seul à subvenir à ses besoins, vous pouvez déduire une pension à hauteur de 11 776 € pour les revenus de 2018.

Si votre enfant majeur vit sous votre toit toute l’année, vous pouvez déduire jusqu’à 3 500 € pour 2018 s’il ne dispose pas de ressources au titre de l’hébergement et de la nourriture.

Vous êtes fraîchement retraité et vous avez reçu une prime pour vous récompenser de vos nombreuses années d’effort. Comment devez-vous la déclarer ?

Cette prime de départ en retraite constitue un revenu déclarable et imposable pouvant bénéficier du dispositif de l’étalement. Si l’option n’est pas présente dans la déclaration, vous devez impérativement formuler une réclamation au service des impôts. Il faut alors :
- déclarer le quart de cette indemnité de départ à la retraite. Vous devez indiquer cette prime aux lignes 1AJ ou 1BJ de votre déclaration. Vous devez également compléter le cadre « renseignements complémentaires » situé en page 2 de la déclaration de revenus, en précisant notamment la nature, le montant et la répartition du revenu concerné ;
- ajouter aux revenus des trois années suivantes (lignes 1AP à 1DP) les trois quarts restants de votre indemnité.

Vos généreux parents vous ont fait un chèque de 800 € pour votre anniversaire. Devez-vous le déclarer ?

Non, les présents d’usage, comme les cadeaux de Noël ou d’anniversaire, sont exonérés d’impôts. Leur montant doit cependant être proportionnel au patrimoine de la personne qui vous fait ce cadeau.

Déclarer correctement ses impôts n’est pas toujours chose aisée. Mieux vaut s’y prendre à l’avance pour apprécier au mieux sa propre situation fiscale, et ainsi connaître les pièges à éviter ! Et si vous avez un doute, consultez les divers articles de notre site !

Tous les guides impôts particulier
Réduisez vos factures grâce à nos conseils impôts
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.