5 conseils pour retarder la calvitie

La rédaction - publié le 17/09/2019 à 14:30

La calvitie peut toucher les hommes dès leur plus jeune âge. S'il s'avère difficile de l'arrêter complètement, il existe des méthodes qui peuvent vous aider à la retarder. Voici nos conseils.

La calvitie, un phénomène vieux comme le monde

La calvitie est un phénomène qui existe depuis toujours, c’est une maladie qui touche hommes et femmes. La maladie se manifeste par une chute importante des cheveux au niveau des joues et de la partie frontale de la tête. Selon les spécialistes dermatologiques, ce phénomène se développe quand les cellules folliculaires ne sont pas assez irriguées par le sang et l’oxygène. Mais ce facteur n’est pas le seul, l’hérédité peut contribuer à la calvitie.

En effet, si vos parents ou grands-parents sont atteints ou ont été atteints de calvitie, vous risquez fortement d’en subir les conséquences. Cependant cela n’est pas obligatoire, et vous pouvez également passer à côté de cette maladie (la calvitie peut sauter des générations). On estime généralement le diagnostic d’une perte capillaire entre 20 et 35 ans.

Le massage capillaire pour ralentir la chute de cheveux

Un massage du cuir chevelu vous permet de vous détendre tout en stimulant la repousse. Il vous suffit de trois minutes de massage à raison de 2 à 3 fois par semaine. La méthode consiste à masser l’ensemble du crâne avec les doigts légèrement écartés. Appuyez doucement de manière à exercer une pression qui fasse se décoller la peau du crâne. Vous arriverez ainsi à activer la circulation du sang et à oxygéner le cuir chevelu.

Le choix des produits capillaires

Attention aux produits et shampoings trop agressifs pour les cheveux ou qui ne conviennent pas à votre cuir chevelu. À la moindre irritation, excès de sébum ou apparition de pellicules, il vaut mieux être prudent, car cela peut signifier que le produit n’est pas adapté.

Préférez les bases lavantes neutres qui contiennent principalement des actifs végétaux. Vous pouvez y ajouter un peu d’huile essentielle d’arbre à thé pour limiter la chute de cheveux. Les produits naturels comme l’argile permettent également de nettoyer la chevelure sans l’agresser.

Un repas équilibré pour renforcer les cheveux

Un régime alimentaire équilibré permet de limiter la chute de cheveux. Il existe des nutriments qui revitalisent la chevelure. Les vitamines B contenues dans les fruits et les légumes frais renforcent ainsi la kératine.

Les tomates, les carottes, le thon et l’œuf font partie des aliments riches en vitamines B. Le magnésium, les protéines et le fer contribuent également à retarder la calvitie. Ils nourrissent les racines capillaires et participent à leur oxygénation. Pour aider l’organisme à mieux absorber le fer, les aliments riches en vitamine C sont à privilégier.

Vous pouvez boire du jus d’agrumes pour augmenter votre apport en vitamine C. Déjà connus de nos grands-mères, les aliments comme l’oignon, les lentilles, l’œuf ou les épinards présentent une teneur importante en zinc et en soufre, des éléments nécessaires à la synthèse de la kératine.

Les remèdes de grand-mère contre la perte de cheveux

Maintenant que vous savez masser votre cuir chevelu, vous pouvez utiliser un peu d’huile de jojoba, de citron ou de bois de cèdre pour retarder la calvitie. Il vous est également possible de préparer une lotion à base de feuilles d’ortie et de bardane. Quand vous lavez vos cheveux, ajoutez une décoction de thym à l’eau de rinçage pour renforcer les cheveux.

Traitements médicamenteux

Le traitement médicamenteux peut parfois être incontournable. Si vous consultez un professionnel de santé, il pourra vous prescrire des médicaments ou des lotions à base de Minoxidil pour ralentir le cycle capillaire. Il existe également d’autres méthodes possibles comme la mésothérapie dans laquelle les médicaments agissent directement au niveau du cuir chevelu, ou la carboxythérapie, une technique basée sur l’injection de dioxyde de carbone médical dans les tissus capillaires en vue de revitaliser les bulbes atrophiés.

La dernière solution : L'implantation capillaire

Pour voir de nouveau votre chevelure prendre place sur votre crâne, les chirurgiens on adopté plusieurs solutions. La chirurgie d'implant capillaire se pratique depuis plusieurs décennies dans tous les établissements en France. Les patients se voient opérés dans la journée et en seulement quelques mois, ils trouvent leur posture d’autrefois. Pour bénéficier d’un traitement d’implant capillaire réussi, il n’est pas plus simple qu’une première consultation auprès d’un dermatologue spécialiste.

La première séance est importante dans la mesure où vous êtes sensibilisé au déroulement de l’intervention. Vos démarches doivent être achevées et vous devez avoir suivi toutes les recommandations avant l’arrivée au bloc opératoire. Votre médecin donne le ok pour députer l’intervention. En général l’opération dure entre 4 à 6 heures, selon la densité exigée et le nombre de greffons choisis.

Grace à une méthode innovante, on prélève et on réimplante les cheveux en groupe de vingt à trente à l’aide de punchs circulaires de trois à cinq millimètres. Une méthode très répandue certes, mais qui a ses inconvénients. En effet, on remarque l’existence de plusieurs cicatrices après l’opération, une perte de temps conséquente et une fatigue physique des chirurgiens liée au taux de transsection (perte) élevé.

Tous les guides bien-être
Réduisez vos factures grâce à nos conseils lifestyle
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.