Mélanome : gare au soleil breton !

Jean-Baptiste Le Roux - publié le 06/08/2020 à 08:03

Un dermatologue breton a lancé un cri d’alerte contre l’explosion de mélanomes sur des patients ayant sans doute un peu trop abusé du soleil breton.

soleil
Le nombre de mélanomes est plus élevé en Bretagne que dans le reste de la France.

L'explosion du nombre de mélanomes en Bretagne

En Bretagne, on dit qu’il ne pleut que sur les c… C’est oublier le soleil, qui a fortement brillé sur la pointe bretonne durant le mois de juillet. Un soleil qui est lui aussi capable de faire des ravages. Même si les températures sont moins élevées que dans le reste de la France, la Bretagne est capable de connaître un taux d’ensoleillement élevé. Ce qui peut faire bien des dégâts pour la peau.

En effet, avec la réverbération des rayons sur l’eau, au bord de la mer, les coups de soleil sont légion. Pire, les mélanomes aussi. Le docteur Marc Perrussel, dermatologue, alerte aujourd’hui sur les risques de mélanomes, et sur l’explosion de ce cancer de la peau dans les départements bretons. Une explosion des cas causée par le fait que, là-bas, les gens se protègent moins du soleil.

64 décès annuels

En effet, le petit vent marin, l’air du large, et les nuages bien présents en Bretagne sont particulièrement trompeurs, et n’empêchent pas le soleil de cogner. À tel point que la Bretagne est devenue rapidement la région la plus touchée par le mélanome. On y dénombre 1.305 cas et 64 décès chaque année. Un niveau bien plus important que dans le reste de la France. 

Pourtant, les rayons UV du soleil sont identiques, que l’on soit dans le Finistère ou sur la promenade des Anglais, à Nice. D’où l’importance de bien se protéger du soleil en choisissant une crème adaptée à sa peau. Sans oublier bien entendu les personnes à risque, comme les enfants par exemple. 

À lire aussi Coup de soleil et peau qui pèle : 8 solutions pas chères

Réduisez vos factures grâce à nos conseils lifestyle
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.