Astuces naturelles et économiques pour enlever une tique

Marie Caillet - publié le 29/07/2020 à 10:00

L'été apporte son cortège de nuisibles et de parasites : moustiques tigres, taons... et tiques. Ces acariens prennent non seulement les chiens pour cibles, mais aussi les humains, exposés à la maladie de Lyme. Voici quelques astuces de prévention et de traitement pour vous protéger.

Quelques astuces avant de partir en promenade

C'est du printemps à l'automne que les tiques sont les plus voraces. Elles sont présentes dans de nombreux espaces naturels : forêts, jardins, prairies... En somme, partout où la végétation est abondante (sous-bois, hautes herbes). Si vous partez en promenade en zone sauvage, soyez vigilant sur votre équipement :

  • Prenez des chaussures hautes et fermées qui protégeront vos pieds
  • Habillez-vous avec un pantalon plutôt qu'un short
  • Choisissez un haut resserré aux poignets pour empêcher les tiques de se faufiler sous vos vêtements
  • Mettez des habits clairs pour repérer rapidement une tique qui se serait laissée tomber sur vos vêtements

Faites aussi attention à votre itinéraire : pas besoin d'aller dans les hautes herbes si un sentier plus praticable existe (cela vous mettra aussi à l'abri des serpents !).

Le spray répulsif maison, l'astuce anti-tique économique

Mieux vaut prévenir que guérir. Pour éviter d'attirer les tiques quand vous partez en promenade, invoquez le pouvoir des huiles essentielles ! Plusieurs d'entre elles ont un effet répulsif radical sur les tiques. Malgré tout, il est déconseillé de les utiliser pures : choisissez plutôt de les diluer dans une huile végétale neutre. Vous conserverez leurs propriétés répulsives sans vous abîmer la peau.

Les huiles essentielles recommandées contre les tiques sont celles de citronnelle, de tea tree et de lavande vraie. Vous pouvez les combiner : versez 20 gouttes de chaque huile essentielle dans un flacon muni d'un spray et ajoutez-y 50 ml d'huile de nigelle (qui possède également des fonctions répulsives). Avant de partir, vaporisez cette solution sur les zones les plus vulnérables de votre corps : jambes, bras, mais aussi l'aine et les aisselles, des zones plus chaudes et humides où les tiques s'implantent plus volontiers. Une petite astuce facile à mettre en oeuvre qui peut vous éviter des morsures intempestives !
Prix : 3,50 € environ le flacon d'huile essentielle (10 ml) et environ 5,90 € le flacon d'huile de nigelle (50 ml)

La pince à épiler, l'astuce de secours contre les tiques

Une règle d'or à observer à votre retour de promenade : inspecter minutieusement votre corps. Il est en effet essentiel de pouvoir retirer une tique 12 heures après la première morsure afin de limiter les risques de transmission de la maladie de Lyme.

Une tique est facile à repérer : elle n'enfouit que son appareil buccal, le rostre, dans votre peau. Vous apercevrez donc facilement une petite boule noire dépasser de votre peau. Dans tous les cas, pas de panique : une tique repérée rapidement présente peu de risques d'infection. En revanche, il faut être minutieux pour l'ôter, car si vous écrasez le corps, vous allez libérer de nombreuses bactéries présentes dans l'abdomen. Si vous avez une pince à épiler dans vos affaires de voyage, munissez-vous de cet outil pour enlever la tique. Il vous faut positionner chaque lame de la pince des deux côtés de la tête de la tique, le plus près possible de la peau. Refermez la pince en évitant de compresser l'abdomen de la tique, puis tirez très doucement, perpendiculairement à la peau (sans tourner ni tordre la pince). Si la tête de la tique reste sous la peau, vous n'avez plus qu'à l'ôter de la même façon dans un deuxième temps.
Prix : à partir de 1,50 €

Astuce Radins
Il n'est pas nécessaire d'enduire la tique d'huile, d'éther ou de savon, comme on peut parfois le lire : cette agression peut la pousser à produire plus de salive et à être mieux accrochée.

Le tire-tique, l'astuce la plus sûre contre les tiques

Si vous voulez éviter le moindre risque au moment de retirer la tique, ou si vous avez un chien auquel vous devez en retirer souvent, vous pouvez investir dans un petit outil très pratique : le tire-tique. Il se présente sous la forme d'un petit crochet à deux fourches et permet d'enlever une tique plus facilement. Le processus est assez simple : positionnez les deux fourches de chaque côté de la tique pour la coincer, puis effectuez un mouvement de rotation en tirant doucement sur le tire-tique. La tique sera ôtée en quelques tours seulement dans la plupart des cas.
Prix : à partir de 3,24 €

Le désinfectant

Une fois la tique ôtée, lavez-vous les mains et désinfectez soigneusement la zone mordue. Le mieux est de choisir un désinfectant local : chlorhexidine, biseptine, alcool pharmaceutique... Renouvelez l'opération et surveillez les réactions cutanées les jours suivants : si, malgré vos précautions, vous constatez l'apparition d'une plaque rouge et ronde qui s'étend progressivement sur l'ancienne morsure, plus de 4 jours après le retrait, cela signifie que vous avez un érythème migrant, indice d'une prochaine maladie de Lyme. Dans ce cas, consultez un médecin dans les plus brefs délais.
Prix : à partir de 2,59 € l'alcool modifié

Les morsures de tique n'arrivent pas qu'aux autres. Anticipez en préparant les bons produits anti-tiques avant de faire votre valise, et soyez toujours vigilant sur la présence de ces hôtes indésirables sur votre enfant, votre animal de compagnie ou vous-même.

Réduisez vos factures grâce à nos conseils lifestyle
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.