Comment éviter les brûlures d'estomac ?

Florian Billaud - publié le 04/10/2019 à 14:30

Conséquence du RGO (reflux gastro-œsophagien), les brûlures d’estomac ou les remontées acides, encore appelées pyrosis, peuvent littéralement gâcher notre quotidien. Vous en souffrez régulièrement ? Sachez que la bonne santé de votre système digestif dépend de ce que vous mettez dans votre assiette, mais pas seulement. Pour l’apaiser et retrouver une bonne qualité de vie, voici quelques conseils pratiques.

Brûlures, aigreurs, acidité gastrique importante : les aliments coupables

De nombreux aliments ou groupes d’aliments peuvent aggraver vos symptômes liés au RGO. C’est le cas notamment : Des aliments gras, des fritures, de la viande : ils ralentissent le travail de l’estomac, ce qui provoque une surproduction d’acide pour pouvoir les digérer. Du chocolat, de l’alcool, des boissons gazeuses, de la théine, de la caféine, de la tomate, de la menthe verte et poivrée : tous ces aliments engendrent un relâchement du sphincter de l’œsophage. Des agrumes : leur acidité vient considérablement accroître celle déjà présente dans votre estomac. Bon à savoir : le citron, un allié pour vos douleurs gastriquesDe par ses propriétés alcalines, le citron est le seul agrume permettant de neutraliser l’acidité gastrique. Pour prévenir de potentielles brûlures, prenez-en une cuillère à soupe diluée dans un verre d’eau, 10 minutes avant le repas. Le lait : le calcium, les protéines et les lipides qu’il contient sont autant d’éléments qui augmentent la production de sucs gastriques. Des épices, condiments et autres aliments piquants : piments, moutarde, cornichons, câpres, poivre... tous ces accompagnements tendent à irriter la muqueuse de l’œsophage. À noter : tout est question de mesureIl ne s’agit pas bien sûr de proscrire tous ces aliments, mais de les consommer avec modération, préférentiellement en journée plutôt que le soir, alors que l’estomac est le plus alerte.

Les aliments à privilégier

Parmi les aliments « amis », on retrouve certains fruits et légumes riches en fibres comme les bananes, les fraises, les pommes, les carottes, les choux, les pommes de terre et les courgettes. À mettre au menu également pour leur richesse en glutamine, qui aide à réduire l’inflammation gastrique : le poisson (maigre de préférence), les fruits de mer, les œufs, les légumineuses (haricots, lentilles...), les produits céréaliers et laitiers (yaourts notamment), les épinards et le persil cru. Le jus d’aloe vera, puissant apaisant naturel, sera aussi pour vous un précieux allié. Nous vous suggérons d’en prendre une cuillère à soupe avant le repas ou en cas de crise.

Les bonnes habitudes à adopter

Parallèlement à un régime alimentaire, ces quelques habitudes vous permettront de mettre votre estomac un peu en veille : Dormir sur le côté gauche : l’estomac se trouvant de ce côté du corps, vous digérerez mieux et vos sucs gastriques seront aussi mieux canalisés. Ne pas s’allonger juste après le repas, et éviter les efforts importants dans les 2 h qui suivent. Surélever la tête de votre matelas. Éviter le port de vêtements trop serrés. Stopper le tabac, qui relâche le sphincter. Éviter les anti-inflammatoires ou prendre en même temps un protecteur gastrique. Éviter les activités physiques nécessitant de vous pencher en avant. Réduire le stress éventuel, car il est aussi source de problèmes gastriques. Éviter les repas copieux. À noter : l’excès de poids, un facteur aggravantLe surpoids peut favoriser les brûlures d’estomac. Perdre quelques kilos superflus peut en conséquence s’avérer utile pour les soulager. Vous avez à présent toutes les clés pour calmer vos maux d’estomac. Si ceux-ci perdurent ou s’intensifient, nous vous conseillons vivement de consulter un gastro-entérologue. Il vous fera passer les examens appropriés pour en déterminer la cause, et vous prescrira le traitement qui s’impose, ou changera/complétera celui que vous prenez actuellement le cas échéant.

Tous les guides bien-être
Réduisez vos factures grâce à nos conseils lifestyle
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.