Comment faire un grog contre les maux de l'hiver

La rédaction - publié le 17/09/2019 à 14:30

Alors que les symptômes du rhume se font sentir, inutile d'attendre la bronchite pour agir. Inutile aussi de se bourrer de médicaments. On écoute les conseils de sa bonne vieille grand-mère : le grog, remède maison anti-grisaille et anti-rhume.

Avec ou sans alcool, le grog : cocktail de l’hiver

Il ne se trouve pas au rayon pharmaceutique et ne se prescrit pas sur ordonnance. Et pourtant le traditionnel grog enraie les maux de gorge, les toux sèches et les vilains rhumes.Inventé au XVIIIe siècle par l’amiral de la marine anglaise Edward Vernon, le grog est devenu la potion miracle des maux de l’hiver. Boire un grog tue les microbes !

La recette de grand-mère

  • Portez 25 ou 30 cl d’eau à ébullition.
  • Versez l’eau bouillante dans une grande tasse à anse pour l’attraper plus facilement.
  • Ajoutez entre 2,5 et 5 cl de rhum, un peu de miel et du jus de citron.
  • Améliorez avec une pincée de cannelle ou quelques clous de girofle selon votre goût.

À consommer très chaud, de préférence le soir et avec modération. 1 grog sous la couette, pas plus !

Les bienfaits thérapeutiques du grog

  • Avaler une boisson très chaude apaise l’organisme, réconforte et permet de transpirer pour éliminer les toxines.
  • Le miel, antiseptique, expectorant et immunostimulant, fluidifie les mucus, apaise et soulage le mal de gorge et la toux sèche. Le miel de thym prévient des maladies infectieuses, respiratoires et digestives, il est donc particulièrement recommandé contre la grippe.
  • Le jus de citron, excellent désinfectant, empêche les bactéries de se développer et apporte une bonne dose de vitamine C.
  • La cannelle, antivirale et antimicrobienne, stimule le système immunitaire.
  • Le clou de girofle, analgésique et puissant anti-inflammatoire, combat la douleur.
  • Le rhum procure une délicieuse sensation de chaleur d’autant plus agréable lorsqu’on a de la fièvre.

Bon à savoirAttention ! Le rhum faux ami. L’alcool refroidit et affaiblit l’organisme, donc ayez la main légère.Si vous n’aimez pas le rhum, vous avez également l’option vin chaud que vous siroterez bien blotti sous un plaid. Pour sa préparation, rien de plus simple !Sans porter à ébullition, faites chauffer 1 litre de vin – un côtes-du-rhône est recommandé – avec 5 morceaux de sucre, 15 g de cannelle et quelques zestes de citron.En cas de grippe ou de rhume, buvez un verre toutes les 4 heures.

Le grog sans alcool

Parce que les enfants, les femmes enceintes et les personnes sous médicaments ne consomment pas d’alcool, le cocktail légendaire se concocte aussi sans rhum. Ouf ! Dans ce cas, 2 grogs par jour sont recommandés :

  • Faire bouillir une tasse d’eau avec : 2 clous de girofle + 2 étoiles de badiane + 1 bâton de cannelle + 1 càs de gingembre râpé.
  • Filtrer.
  • Ajouter un demi-citron pressé, une cuillère à soupe de miel et de la cannelle.
  • Boire bien chaud.

Les remèdes coup de fouet

Contre les infections hivernales, infusions, gargarismes et inhalations vous aident à combattre les microbes. En infusion par exemple, les feuilles séchées d’eucalyptus luttent contre les bactéries et la fièvre. Vous pouvez également choisir de faire des gargarismes de miel et de romarin tiède pour soulager vos maux de gorge. Ou de prendre une tasse de lait chaud infusé de feuilles de sauge, une fois par semaine en prévention.Idéal pour se requinquer, se réchauffer et enrayer les symptômes de la maladie, le grog est la boisson coup de boost de l’hiver. Avec ses ingrédients aux super-pouvoirs, il nous aide à passer l’hiver avec le sourire !

Tous les guides bien-être
Réduisez vos factures grâce à nos conseils lifestyle
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.