Coronavirus : la SPA redoute une vague d’animaux abandonnés

Jean-Baptiste Le Roux - publié le 18/03/2020 à 14:22

Les animaux sont eux-aussi au centre des mesures de précaution, face à l’épidémie de coronavirus. La SPA a annoncé qu’elle fermait tous ses centres au public. 

Abandon chien
Les animaux de compagnie comme les chiens et les chats ne sont pas porteurs du coronavirus.

Les centres pour animaux ferment leurs portes

Les animaux hébergés vont se sentir un peu seuls pendant quelques jours. La SPA, comme toutes les autres associations de protection des animaux, a annoncé qu’elle fermait ses centres, ses refuges, ses dispensaires. Ces derniers sont désormais, et jusqu’à nouvel ordre, totalement interdits au public. Il s’agit d’une mesure exigée par le gouvernement face à l’épidémie de coronavirus.

L’occasion pour la Société Protectrice des Animaux de rappeler que les animaux ne sont pas des vecteurs du virus. En effet, l’OMS a récemment indiqué que le Covid-19 ne touchait pas les animaux de compagnie tels que les chiens ou encore les chats. Un rappel nécessaire alors que l’on pense que le virus a débarqué en Chine, du fait d’animaux tels que la chauve-souris ou encore le pangolin.

La peur d'une vague d'abandons

Pour autant, malgré un tel rappel, la SPA craint une vague massive d’abandons d’animaux. L’occasion d’appeler les propriétaires de petites bêtes à la responsabilité, et de ne pas être tenté de se séparer de leurs animaux de compagnie. Des abandons qui ne trouveraient d’ailleurs pas de solution puisque la quasi-totalité des refuges sont saturés, actuellement.

Des refuges désormais fermés au public, ce qui implique également que les adoptions d’animaux vont être suspendues, jusqu’à ce que l’épidémie ne passe. Absence d’adoption et abandons en masse contraindraient les associations protectrices des animaux à procéder à de nombreuses euthanasies, comme la loi française le prévoit. 

À lire aussi Comment bien choisir son animal de compagnie ?

Réduisez vos factures grâce à nos conseils lifestyle
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.