Euromillions : un gagnant s’offre des funérailles grandioses

Nicolas Boutin - publié le 01/06/2020 à 08:00

Que faire de son argent lors de ses derniers instants de vie ? Colin Weir, grand gagnant de l’Euromillions en juillet 2011, a répondu de manière concrète à cette question. Décédé en décembre 2019, il a organisé des funérailles à 1 million d’euros.

funérailles
L'homme de 72 ans avait privatisé le Trump Turnberry pour y convier ses amis après sa mort.

Une soirée au Trump Turnberry

Ses proches se souviendront longtemps de ses adieux. Le gagnant écossais de l’Euromillions en juillet 2011, Colin Weir est décédé en décembre 2019 des suites d’une insuffisance rénale aiguë et d’une septicémie. Un décès soudain mais les funérailles semblaient déjà préparées depuis quelques temps.

Cet Écossais de 72 ans souhaitait permettre à ses proches de se retrouver à une très grande fête pour se souvenir de lui. Il a convié ses proches, mais aussi les médecins et infirmières qui se sont occupés de ses derniers instants sur terre, pour une grande soirée dans une salle du prestigieux hôtel Trump Turnberry. Au programme, du champagne, à plus de 400 € la bouteille, du homard et une soirée inoubliable pour les convives.

Défenseur de l’Écosse et actionnaire du club de sa ville natale

Après avoir remporté plus de 185 millions d’euros à l’été 2011, Colin Weir et sa femme Chris avaient régulièrement fait parler d’eux. Avant de divorcer récemment, ils étaient particulièrement engagés dans l’indépendance de l’Écosse, en ayant versé par exemple plus de 3 millions d’euros pour la campagne Yes Scotland. Après le référendum perdu, loin d’être défaitistes, ils avaient fait un don au parti nationaliste écossais.

Colin Weir était également un passionné de football et un amoureux du club de sa ville natale, Partick Thistle. L’équipe de deuxième division écossaise a d’ailleurs reçu un chèque de plus de 10 millions d’euros, de la part du millionnaire. Afin d’éviter un rachat d’investisseurs étrangers, il en était même devenu actionnaire majoritaire à l’automne 2019. Conformément à ses vœux, ce sont les supporters qui bénéficient désormais de ses parts dans le club. De quoi se souvenir de lui encore longtemps en Écosse...

À lire aussi Quel le ce coût réel des funérailles ?

Réduisez vos factures grâce à nos conseils lifestyle
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.