Vie privée / vie professionnelle : comment trouver le bon équilibre ?

La rédaction - publié le 18/02/2020 à 09:15

Alors que nous passons au minimum 35h par semaine au travail, comment faire en sorte que le travail ne devienne pas justement le centre de notre vie, et qu'il ne prenne le dessus sur notre vie privée ?

Définissez vos objectifs

Dans notre entourage, tout le monde ne "carbure" pas à la même chose : d’un côté, nous retrouvons les personnes qui vivent pour leur travail et qui en sont totalement accros (ils vivent travail, mangent travail, dorment travail et rêvent même travail), et de l’autre côté, nous avons les personnes pour qui la famille passe avant tout. Aussi, pour équilibrer votre vie selon ces deux aspects, que sont la vie privée et la vie professionnelle, il est primordial de définir vos objectifs : qu’est-ce qui vous importe le plus dans la vie ?Ce probiotique fait fondre vos kilos en trop

Un mal moderne

L’e-mail, mais surtout le développement des nouvelles technologies mobiles ont beaucoup contribué à cette interpénétration des deux vies. En effet, il est désormais facile de faire face à une surcharge de travail, en décidant, par exemple, d’emporter ses dossiers chez soi, afin de les terminer au plus vite. Or, c’est exactement à ce moment là que les problèmes commencent et que beaucoup sacrifient, sans s’en rendre compte sur le moment, leur vie privée...

Au début, il ne s’agit que de petites notes urgentes rédigées une fois de temps en temps devant la télévision aux côtés de votre moitié... Puis, cela devient une habitude : chaque matin, au petit déjeuner, vous prenez le temps de lire votre revue professionnelle ou de regarder les dernières actus en rapport avec votre corps de métier, plutôt que de profiter des premiers moments de votre journée, en famille... Enfin, une fois au travail, vous réglez certains problèmes d’ordre personnel par téléphone, plutôt que de plancher sur votre travail... Vous ne vous arrêtez jamais et confondez tout : la frontière entre votre vie privée et votre vie professionnelle n’existe finalement plus...

Au travail, l’important est de faire son job ; on ne vous en demande pas plus. Or, avec les prérogatives des métiers d’aujourd’hui, il est désormais normal (notamment pour les cadres) de se retrouver à faire des heures supplémentaires, une fois de temps en temps, pour clôturer un dossier qui doit impérativement l’être avant le lendemain matin. Or, les heures supplémentaires ne doivent surtout pas devenir une habitude et prendre le dessus sur votre vie de famille : vous passez déjà assez de temps au travail, vous ne pensez pas ? Elles doivent donc rester exceptionnelles et ne pas venir "bouffer" votre vie de famille et sont donc une mauvaise habitude à ne pas prendre. Si vous vous organisez comme il faut, vous ne devriez pas avoir besoin de faire recours aux heures supplémentaires et réussir à rendre les travaux qui doivent l’être à temps.

Organisez votre équilibre

Puisqu’il n’est pas toujours facile de concilier vie professionnelle et vie personnelle, une bonne organisation est de mise. Voici quelques petites idées à mettre en place afin de faciliter votre quotidien et vous permettre ainsi de faire la part des choses.

  • Apprenez à gérer votre temps afin de répartir vos tâches intelligemment et ainsi, équilibrer vie professionnelle et vie privée.
  • Tenez un agenda, un semainier ou tout autre support pouvant vous servir de to do list afin de noter tout ce que vous avez à faire. Cela va vous permettre de bien répartir les tâches entre la vie pro et la vie perso : par exemple, quand vous savez que telle semaine, vous n’avez pas trop d’obligations familiales, vous pouvez rentrer un peu plus tard du boulot, si vous travaillez sur de gros dossiers qui prennent plus de temps que d’habitude. À contrario, quand telle semaine, les rendez-vous familiaux sont nombreux, vous faites en sorte de mettre votre travail de côté, une fois sorti du bureau. Tenir un agenda unique permet surtout d’éviter de prendre un rendez-vous professionnel le même jour que la fête de l’école de l’un de vos enfants, par exemple. D’ailleurs, pour encore plus d’organisation, n’hésitez pas à changer de couleurs selon que vos rendez-vous soient professionnels ou personnels.
  • Si vous êtes overbooké et que vous n’avez pas assez d’une journée pour gérer les tâches à faire et les divers rendez-vous que vous avez, servez-vous de la pause du midi plutôt que d’allonger votre journée et de rater le dîner en famille. En effet, l’heure du déjeuner est un horaire qui arrange tout le monde et qui ne perturbe pas la vie familiale, qu’il s’agisse de la vôtre ou de celle de votre collègue / client.
  • Si vous désirez voir davantage votre famille, pensez au télétravail. Il s’agit d’un système de travail que beaucoup de parents choisissent notamment le mercredi, afin de profiter de leurs enfants et éviter les frais de garde. Contrairement à ce que l’on croît, il n’est plus tabou auprès des entreprises, parlez-en avec votre employeur !
  • Une fois sortie du bureau, s’il n’y a pas d’urgence, apprenez à vous déconnecter (ce qui est important n’est pas forcément urgent). Quand votre journée de travail est terminée, il est temps de quitter votre costume de professionnel pour enfiler celui d’époux et/ou de parent. De plus, si vous en avez le temps et l’envie, prenez du temps pour vous afin de décompresser, en faisant une activité physique, par exemple. C’est bon pour la santé mais également pour le moral et cela peut vous éviter de faire un burn-out, vous savez cette nouvelle maladie professionnelle qui touche beaucoup de salariés...
  • Communiquez ! C’est la base de tout si l’on souhaite que les choses fonctionnent. D’un côté, il peut être bon d’avoir une discussion avec votre supérieur afin de mettre en place un rythme de travail qui vous convient (télétravail, partir plus tôt le mercredi pour aller chercher votre fils au football...). Lui aussi a une vie privée et il peut tout à fait comprendre. D’un autre côté, il est également important de communiquer avec votre famille, que ce soit sur les possibles rendez-vous tardifs exceptionnels ou tout simplement sur vos états d’âmes professionnels. Il ne faut pas oublier que votre famille est votre premier soutien et qu’elle ne vous mettra pas de bâtons dans les roues. Or, pour cela, il faut parler.

Perdez du poids sans aucun effort avec ce probiotique

Vos collègues ne sont pas vos amis...

Si l’entreprise est un lieu de vie où il est normal de se livrer (un peu), il y a des choses à ne pas dire, car elles pourraient, à terme, nous être préjudiciables. Ainsi, la première chose à faire est de savoir où se situe la barrière entre ce que vous pouvez raconter à vos collègues et ce qu’il vaut mieux garder pour vos proches (famille ou amis). Par exemple, bien que vous vous entendiez à merveille avec votre collègue qui se situe à votre droite, pensez-vous qu’il doit absolument savoir que vous vous êtes disputez avec votre moitié parce que vous ne participez pas assez aux tâches du foyer ? Pas si sûre... De plus, son avis ne sera pas forcément objectif et pourrait même vous causer du tort. Gardez ce genre de discussion pour vos amis, ou mieux, pour votre moitié avec qui il peut être bon de communiquer pour régler les soucis du quotidien.Le problème majeur des entreprises d’aujourd’hui, et principalement des plus petites, c’est que beaucoup de personnes ont tendance à confondre leurs collègues avec leurs amis et ainsi à mélanger vie privée et vie professionnelle.

Or, cela est, sur le long terme, généralement source d’ennuis... S’il est important de s’impliquer dans la vie de son entreprise et de s’intégrer au sein de son équipe, cela a des limites. Vous pouvez voir vos collègues en dehors du travail, par exemple, le midi pour déjeuner et parler d’autre chose que des dossiers en cours (et encore, parfois nous revenons tout de même au sujet principal : le travail) ou le vendredi soir pour un petit afterwork, avant de vite rentrer à la maison retrouver votre famille. Toutefois, cela ne doit pas devenir une habitude : vous aimeriez que votre partenaire préfère passer tout son vendredi soir avec ses collègues, qu’il a vu tout au long de la semaine, plutôt qu’avec vous ? Si vous avez envie de vous détendre autour d’un verre, pourquoi ne pas inviter votre moitié en tête à tête ? Ce genre de "rendez-vous" peut, en plus, être bénéfique pour votre couple...

 

Vos collègues ne sont pas votre famille.

Si vos collègues peuvent être comme une seconde famille, ils ne sont justement pas VOTRE famille. Mettez donc une barrière et ne confondez pas ces deux aspects de votre vie. Ainsi, il n’est pas obligatoire de faire la bringue avec vos collègues et de vous retrouver dans une situation que vous pourriez regretter le lendemain (évitez, par exemple, de vomir sur les chaussures de votre patron durant la soirée de Noël de votre entreprise). Si beaucoup le font, il n’est pas non plus recommandé d’inviter ses collègues à son mariage ou à la fête de naissance de votre premier enfant. Ce sont des évènements importants appartenant à votre vie privée, qu’il faut laisser de ce côté de la barrière.

Ce n’est pas parce que vous vous mariez que vous devez partager ce moment intime avec vos collègues. Si vous souhaitez partager de bons moments avec vos collègues en dehors du travail, vous pouvez très bien organiser, une fois par mois (pas plus souvent), un petit rendez-vous sportif : allez courir ensemble, défoulez-vous ensemble autour d’un ballon de foot le jeudi midi, déjeuner ensemble à chaque début de mois... Il est toujours possible de se créer des occasions, qui ne nécessitent pas forcément d’ouvrir la porte de votre maison. Encore une fois, il s’agit d’apprendre à faire la part des choses...

Et si ça ne marche pas ?

Si malgré ces quelques conseils, votre travail continue à vous bouffer et reste trop intrusif, c’est qu’il est temps de changer de boulot et de reprendre à zéro, autre part... En effet, en changeant d’entreprise, vous pourrez mettre en place, avec votre employeur, un rythme de vie qui vous convienne autant qu’à votre entreprise.Ce probiotique fait fondre vos kilos en trop

Réduisez vos factures grâce à nos conseils lifestyle
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.