Problèmes d'érection : ce qu’il ne faut pas lui dire

Florian Billaud - publié le 17/02/2020 à 14:30

La dysfonction érectile, autrement connue sous le nom d'impuissance, n'est pas simple à gérer au quotidien. Tant pour celui qui en souffre que pour son partenaire. Votre conjoint est confronté à ce problème ? Sachez qu'il y a des affirmations à bannir littéralement de votre vocabulaire !

1 - « Ce n'est pas normal »

Dire cela à un homme qui souffre d’un problème déjà en soi dur à assumer, cela revient à le culpabiliser davantage et à anéantir au passage sa libido. Au contraire, nous vous conseillons de prendre du recul et de le rassurer, en lui disant que ce n’est pas définitif pour autant.

2 - « Je t'ai pris RDV chez un spécialiste »

Ce n’est pas une mauvaise chose que de suggérer à son partenaire de consulter. Mais de là à prendre les devants ! Cette attitude sera perçue comme intrusive. Il faut que la prise de rendez-vous vienne de lui, sans quoi il s’y sentira forcé. Cela risque donc d’être un échec, car il n’aura pas envie ni de se confier ni de demander des solutions.

3 - « Ce n'est pas grave, que ce sont des choses qui peuvent arriver »

Votre intention est bonne, mais maladroite. Déjà touché dans sa virilité face à la situation, il aura en plus l’impression que vous éprouvez de la pitié pour lui, ce qui risque d’augmenter son sentiment de culpabilité.Conseil : parlez-enLe mieux que vous ayez à faire, c’est de lui demander comment il vit la situation. En se confiant, il évacuera un tant soit peu le problème de sa tête. Cela peut l’aider à dépasser son blocage.

4 - « Tu as une maîtresse »

On ne peut pas vous reprocher d’imaginer que votre homme puisse vous tromper. Cela étant, les conclusions hâtives peuvent être réellement dévastatrices pour lui. En effet, si les rapports qui suivent se soldent par un blocage, il craindra que vous ne lui reprochiez à nouveau d’être infidèle, ce qui le bloquera davantage. C’est un cercle vicieux, en somme.

5 - « Tu n'as plus envie de moi »

Pour lui, ça sonnera comme une double peine. Là encore, sa culpabilité n’ira qu’en s’accroissant, de même que son blocage. Et s’il vous venait à l’idée de tenter de faire remonter son désir coûte que coûte, sachez que c’est une très mauvaise idée. Car votre homme risque de se bloquer encore plus. Et si justement, ça ne fonctionne pas, vous le prendrez encore plus mal.Pour résumer, accabler votre partenaire ne pourra qu’aggraver la situation. Votre relation dans son ensemble risque aussi de se détériorer. Que la cause de la panne sexuelle soit chimique (tabac, notamment), organique (hypertension artérielle, athérosclérose, etc.) ou psychique (stress, troubles anxieux, choc émotionnel...), une prise en charge médicale est essentielle. Soyez juste patiente le temps qu’il se fasse à cette idée. Il est aussi important de soutenir votre moitié. Être en couple, c’est être présent pour l’autre dans les bons moments, mais aussi dans les moments difficiles !

Réduisez vos factures grâce à nos conseils lifestyle
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.